Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard B9rmV6G
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil Windows 10 à 52,99€
52.99 €
Voir le deal

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard

Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyDim 22 Nov - 6:41
Thunderstorms are ragingUne journée grisonnante se pointait à l'horizon, la pluie commençait à tomber et tira son capuchon pour s'en protéger. À croire que les orages se mettaient en marche, on pouvait entendre le grondement sourd du tonnerre qui se déplaçait. La température sombre l'inquiétait et il devait rapidement se trouver un logis et de quoi manger. Son dernier repas se faisait très loin et dans la foule, il se faisait les poches parfois accrochant certains passant s'excusant les regardant toutefois à peine. L'un d'eux le remarqua rapidement et il se mit à détalé avant de se faire rattraper.

Sans crier gare, il se mit en chasse, mais dès qu'il entendit ses pas accélérer, il courra plus vite se laissant porter par l'adrénaline et ses jambes entraînées. Le voleur s'enfonçait dans un labyrinthe des ruelles de bidon ville jusqu'au moment ou pensant l'avoir semé regardant par-dessus son épaule, il fonça sur un mur. Un mur? Que dis-je! Il se redressa sa petite tête allant jouer les innocents afin de s'excuser, mais tout de suite l'expression d'Elior s'assombrit peu à peu et perdu le sourire s'effaça en voyant sur quel homme il était tomber. Cependant, son regard adoucis n'était plus, il soutenait maintenant regard épineux qui rivalisait le siens. Accrocher à sa chemise délicatement, il en serra les poings avant de le relâcher et reculer de deux pas.

Un homme qu'il connaissait et aurait préférer ne plus revoir. Pourtant le voilà! Il devait croiser un autre camarade de Yule. Octavia était une chose, mais lui, c'était une autre histoire! Un ami d'enfance écho d'un passé mort pour Elior depuis très longtemps qui s'amusait à se mettre en travers de sa route. Par Ilios, pourquoi s'amusait-elle à le narger de cette façon? Seule la déesse le savait. Durant leur jeunesse, il lui souriait et avec ce regard amicale. À l'université il avait perdu son sourire, mais son regard fut rempli de pardon et de pitié, de quoi faire rager le jeune mage à en vomir. Aujourd'hui? Aujourd'hui, il avait un regard de mépris surpris par ce changement drastique, il haussa le sourcil. Bien que toujours en colère, la rage de son ami réussi à lui étirer un rictus mauvais. Un sourire brûlant de fureur, mais il pouvait quelque peu reprendre son sang-froid.

« Il y a longtemps, que je t'ai vu, vieil ami Ragrag.

Prononçait-il son surnom idiot avec un plissement au nez tel un loup montrant les crocs.

« Il semblerait qu'Ilios ait entendu mes prières, tu cesses donc enfin de me regarder avec cet air piteux, je te l'avais bien dit qu'il valait mieux pour toi de me mépriser~

Fit-il sur un ton charmeur étant un peu plus de meilleur humeure. Se rendant toutefois compte qu'il avait été la dernière victime de son vol en chaîne, il sortit la bourse du cavalier de sa poche, la faisant secouer avant de la lancer habilement pour qu'il retombe aux pieds du rouquin.

« Cette bourse est à toi si je ne m'abuse? Si tel est le cas, je n'en veux pas, je n'ai que faire de pièces entâchés par ta pitié verulante, tu peux te la garder~

Fit-il calmement le regardant une dernière fois de ses iris haineux sanglants, sans sourire, avant de virer les talons et de poursuivre son chemin. L'orage de leurs retrouvailles houleuses ne fit que recommencer toutefois...

© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyDim 22 Nov - 21:26



       Parmi toutes tes connaissances sur ces terres de Dexia, il avait fallu que se soit sur cet homme que tu tombes. Un individu que tu avais pensé être un véritable ami autrefois. Avec qui, tu avais fait les quatre cents coups étant gamin. À présent, ton regard sur sa personne avait changé. Ton regard incandescent se faisant assassin, tandis que l'air ambiant vous entourant, se gorge en électricité. Pour quiconque n'étant pas habitué à la magie de la foudre, n'oserait pas de se risquer à aller à leur rencontre, sous peine de se faire électriser. Pourtant, malgré le mépris que tu puisses éprouver sur le moment, tu n'en reste pas moins parfaitement calme.

Voilà deux jours que tu étais arrivé dans le village de Sitari, ta demeure natale. Bien qui allant en temps que cavalier-chercheur - suite à la mystérieuse disparition de nombreuses femmes sur le territoire -, tu ne pouvais ne pas passer inaperçu. Et surtout, omettre de passer voir tes géniteurs. Tu les aimais et tu les aimes encore. Ils sont ta famille et ne cessent de se soucier de ta personne, de ta santé. Alors, tu leur avais tenu compagnie, te montrant sous ton meilleur jour. Bien évidemment, tu avais privilégié la couche dans la maison qui t'avais vu grandir au lieu de payer pour une nuit à l'auberge.


En cette journée grisonnante, tu arpentais les rues du village, un masque d'indifférence figé sur le faciès. Celui de Rahgard l'insensible, le mage promu cavalier-chercheur depuis maintenant sept cycles. Capuche solidement fixée sur ton crâne afin de te protéger de la fine pluie tombante, ton regard balayait l'horizon. Tu l'avais senti plus que le voir. Cette bourse qu'était tienne et qui venait de t'être dérobé. Cela n'allait pas se passer ainsi et un jeu du chat et la souris sembla se mettre en place. Jusqu'à vous faire arriver dans un cul-de-sac - toi et ton voleur -.

"Elior."  siffles-tu d'une voix grave.

Tu l'écoutais déblatérer ses paroles, fonçant les sourcils. Croyait-il pouvoir s'évader de la sorte, sans que tu réagisses ? Cette petite voix au fond de ton être, te pousse à vouloir insister malgré tout. Alors, tout aussi calmement que cet homme à la chevelure brune, tu le suis en laissant une distance appréciable entre vos deux corps.

"Tu oses me voler et tu pars comme si de rien n'était, parce que monsieur ne veut pas affronter son ami d'antan."

De rudes paroles traversant ta bouche, l'air toujours chargée en électricité. Contrairement à cet homme, tu n'éprouves aucune gêne à l'affronter. Oh oui, il t'en avait fait voir de toutes les couleurs durant vos années passées à l'académie ou alors, durant vos missions en temps que cavalier. Cependant, force était de constater que tu cherchais tout de même à te rattacher à ce lien, aussi fragile soit-il. Tu souhaitais juste comprendre pourquoi tant de changement. La vie n'est jamais facile à vivre - et de plus en plus lorsqu'un rien peut provoquer une guerre imminente -, mais pourquoi chercher à fuir ce qui avait été, peut-être, des moments d'amusement. Sauf si cela n'avait pas été des moments de bonheur pour Elior.

"Ainsi donc tu as préféré te détourner de la voie du cavalier ? Délaissant des âmes dans le besoin au profit d'une bourse bien remplie."

Tu savais que s'était risqué de s'aventurer sur ce genre de terrain. Toutefois, cela avait été plus fort que toi.
   

 

Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyLun 23 Nov - 1:39
Thunderstorms are ragingSuivant son départ des pas le talonne à une distance de deux mètres. Que voulait-il de plus? Voulait-il le mettre aux arrêts? Il n'avait pourtant pas d'autorité, sauf si Elior aurait usé de magie de manière illégale, hors ce n'était point ce qui s'était produit. Une fois de plus, il a fallu que son frère d'armes la ramène et s'arrêtait brusquement soupirant lourdement sans cacher son exaspération et sa frustration grimpante tournant les talons abruptement visiblement en colère sans sourire.

« Que dois-je dire au juste pour que tu abandonnes le passé? Que je n'ai pas le moindre souvenir de toi? Que tu n'as jamais été mon ami? Que le Elior que tu as connu est mort? Que j'aurais préféré ne jamais te rencontrer si t'es pour être une sang-sue comme aujourd'hui? Je l'ai déjà dit tout ça et il semblerait que ça n'ai rien changer... Alors, dis-le moi, qu'est-ce que j'ai besoin de te dire pour que TU ME LÂCHES!

Ébranler, par sa propre colère qui ne tenait qu'à un fil d'exploser, de l'électricité s'était émané de lui par étincelles. Aussitôt apparus qu'ils se sont évanouis. Elior commençait à désespérer de se débarrasser de lui. Comme si ce n'était pas assez, le roux avait ce besoin irrésistible de dire davantage de bêtises. Cette fois, il resta sans émotion pendant un bon moment avant d'éclater de rire à gorge déployé. Il riait à sa bêtise et la naïveté de son aîné.

« "Détourner de la voie du cavalier"?! Quelle bonne blague! Tu t'es entendu un peu? "La voie du cavalier"! Pfft hahahaha!!!! Comment peut-on être détourné d'une voie si on n'avait aucune intention de la suivre au départ? Bien qu'à dire vrai, tu n'as aucune idée pourquoi je suis parti en premier lieu, pas vrai? Ah? Et ces âmes? Nomme-moi une âme qui soit innocente à l'exception des enfants? Bien que l'innocence finie par nous quitter, tôt ou tard ce n'est qu'une question de temps... Il n'y a jamais eu un âge pour la perdre. C'est ainsi que tourne le monde qu'Ilios à donnée vie dorénavant... La gentillesse à perdu sa place bien avant notre venue au monde, toi comme moi devrait le savoir mieux que quiconque, non?

Après ces fous rire face à son ridicule, il s'était calmé et reperdit le sourire et lui reposa la question qu'il lui posa de temps à autre.

« Tu as d'autres sottises à me dire ou tu as fini?

Chaque fois que les garçons entretenaient ce genre de conversation, il lui imposait sur le fait qu'il avait fini de parler... Se résignera-t-il ou bien Rahgard défiera son ami d'enfance une fois de plus.


© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyMar 5 Jan - 15:18



La réplique avait bel et bien fait mouche, se faisant accueillir par un fou rire incontrôlable. Ton regard incandescent analysant chacun des gestes de ton camarade. Te serais-tu trompé depuis tout ce temps ? Les bons souvenirs en sa compagnie, n'étaient-ils pas, finalement, que de vulgaires pièces de théâtre finement orchestrées. En voilà, une idée saugrenue qui venait d'émerger dans ton esprit. Cependant, comment ne pas penser de la sorte au fil des minutes qui s'écoulent.

Inconsciemment, tu faisais claquer ta langue contre ton palais. Ne pas laisser l'irritation se développer comme de la gangrène. Que cela soit pour toi comme pour les autres. Car il t'étais inconcevable de laisser ton don devenir indomptable juste parce que tu n'étais pas en mesure de taire tes sentiments. Cela pourrait être désastreux de laisser la foudre agir de son propre chef.

Pourtant, au fond de toi, les paroles d'Elior résonnent dans ton coeur. Tu ne pouvais pas nier le fait que d'une certaine manière - à vrai dire, plus que tu le pensais - raison. Au fil de tes nombreuses missions, tu l'avais bien vue... L'état de ce monde. Cette noirceur qui ne cessait de s'agrandir et ainsi, devenir de plus en plus dangereuse.

"Mais alors, pourquoi avoir suivi cette voie, si tu ne la souhaitais pas au départ."

Tes propos avaient franchi le seuil de tes lèvres rosées d'un ton bas, inaudibles pour le principal concerné. Un questionnement qui te tenait vraiment à cœur. Tu essayais - à tort très certainement -, de te raccrocher à un écho de passé, maintenant révolu. Pourtant, l'évidence était là. Le passé et le présent étaient deux choses bien distinctes à présent.

La pluie s'intensifiait, un coup de vent glacial venant de faire sauter la capuche, laissant ta chevelure rousse à la proie des gouttes. Quelques mèches rebelles qui prenaient un malin plaisir à te barrer la vue. Et ce, malgré tes nombreuses tentatives à y remettre de l'ordre. Tu poussais un soupir, faisant quelques pas sur le côté, afin de t'abriter sous le perron de ce qui te semblais être une auberge. Et contre toute attente, tu demandais abruptement à Elior.

"Je dois avouer que tes mots ont une part de vérité. De plus, je conçois que mon visage et ma personne puissent ne pas te revenir. Cependant, si je t'invite à manger et boire à l'auberge, accepterais-tu ? La météo ne cesse de se dégrader et bien que nous ayons des différents, j'aimeras connaître ton point de vue sur le sujet."

À vrai dire, quoi qu'il allait faire, tu ne le laisserais pas s'en sortir aussi vite. Tu avais cette impression que cette journée pourrait potentiellement te faire comprendre certaines choses - jugées obscures - sur la personne qu'était devenu Elior. Décidément, il était trop tard pour renoncer à cette ancienne amitié, quoi que l'on puisse te dire.
   


Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyMer 6 Jan - 20:20
Thunderstorms are ragingCette dure vérité qu'il venait de lui remettre en face, semble avoir sonné de plein fouet. Bien qu'impassible, il ressentait son incapacité à le nier, incapable d'affirmer avec ferveur du contraire... Sa voix ne se fit point entendre, mais de ses lèvres, il put y lire quelques choses dans les lignes de ''Pourquoi?''. Bien que le sorcier restait silencieux, sa pensée, elle, s'exprimait si haut et si fort, qu'on pouvait y lire dans ses prunelles de braises et hargneuses ''Parce que, je devais survivre!''.

Échange silencieux, alors que le torrent de l'orage, toujours grondant, leur retira leurs capuchons à eux deux. Les laissant en proie du déluge. Seul Rahgard se déplaça sous le perron à l'abri de la pluie puis son regard s'égara sur l'enseigne d'un auberge au-dessus de sa tête. Dès lors, il sut trop bien comment la suite allait se passer... Comme il l'avait prédit, son ex-camarade voulait l'inviter à manger et à boire pour acquérir un peu plus de connaissances sur sa petite personne. Chose que, selon le brun, il en possédait déjà trop! Bras croisés et entendant sa demande de vive-voix mots pour mot comme ce quoi il s'était imaginé, il resserra sa poigne. Presque à s'enfoncer les ongles dans sa peau. Se mordant, la lippe intérieurement presque à sang pour maîtriser une colère qui le surpassait...

À nouveau, des tisons électriques s'affluèrent autour de lui. Il était furieux! Furieux d'avoir laissé paraître sa colère! Furieux qu'il ait enfin réussi à le pousser à bout et non le contraire. Qui pour Elior, était une expression de vulnérabilité, de faiblesse, n'ayant nul autre que Rahgard comme témoin! Une expression assombrit s'empara de son visage qui n'était plus son infâme masque de mensonge souriant. Ce visage endurcis d'une colère passionnée, était son véritable visage. Un homme dévoré par sa propre furie. Selon lui, c'était ce qui avait amener Rahgard à l'inviter à parler une énième fois plutôt que de l'abandonner. Cette poussée de colère qu'il n'avait pas su contrôler... Par conséquent, ce manque de discipline, c'était forcément ce qui le réconforterait dans l'idée qu'il y avait sans doute encore un peu d'espoir. Du moins, c'était ce dont il en était persuadé. Poussant le rouquin à essayer encore une fois! En réponse à cet acte de compassion, une intention morbide s'éveillait en lui, tout comme ces tisons électriques qui l'entouraient à nouveau... Il souhaitait lui faire du mal! Cependant, bien qu'il le haït pour sa persistance éternelle, cela ne méritait absolument pas d'être punis de cette façon... Non... S'il s'adonnait à ses basses pulsions de faiblesse, il ne le regretterait que davantage et il le savait... Le roublard était incapable de rassembler son courage afin de commettre l'irréparable. Encore moins se pousser à vouloir mettre un terme définitif contre quelqu'un qu'il aimait tout comme il le détestait...

Face à de ces terribles circonstances qu'il craignait, il devait se résigner : la fuite n'était plus une option... Cette mascarade n'aurait pas su durer plus longtemps comme Elior l'aurait espéré. Il s'approchait, de lui comme de l'entrée. Face à cette porte. Puis, il s'arrêta et l'électricité magique s'évanouissait avant qu'il ne levait les yeux sur l'homme à ses côté plus grand que lui.

« Comme depuis toujours, au cours ces dernières années, tu prétends comprendre alors que tu ne sais rien... Décidément, tu n'es pas résolu à rester dans l'ignorance... Mais si c'est vraiment ce que tu veux...Soit! Finnissons-en...

Ainsi agréa-t-il à sa proposition. Elior y entra en premier. Il n'avait pas besoin de mots pour lui dire de le suivre, sachant que le mage aux cheveux flamboyant le ferait bon gré, malgré. Il discuta avec l'aubergiste qui l'avait pourtant servi plusieurs fois lorsqu'il portait son masque de jeunot insouciant. Aujourd'hui, il le détailla le reconnaissant à peine et semblait intimider, mais il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter.

« Din?! C'est bien toi? J'ai failli ne pas te reconaître... Hum... Ça va?

« Moi et mon ami aimerions une table... en.privé.... À l'étage.de.préférence.

Fit-il d'un ton de voix équivoque faisant perler des gouttes nerveuses au front de l'aubergiste pourtant bien plus imposant que le petit mage.

« Hm... C'est que... C'est réserver à... euh... Comment dire... à une sorte de gens... qui--

Pas la peine de l'écouter balbutier davantage qu'il sortit une bricole de sa tunique et la passa à son doigt avant de lui montrer.

« Des gens de ce genre-là peut-être?

Reconnaissant sa bague comme une preuve d'appartenir au cercle de Vipera. Son étonnement fut doublé, mais le regard brûlant qui était fixer sur lui l'empressait de lui donner la permission de monter. L'aubergiste hocha la tête.

« Sans problème vous pouvez y aller...

« Je vous remerci...

Les politesses accomplies, il se dirigea déjà à l'étage. Bien qu'il s'agissait d'une auberge libre de revendication qui permettait d'accueillir des personnages appartenant à des regroupements tel que le cercle de Vipera, à l'Organisation et autres. Arrivé à l'étage, il prit place vers une table ou le cavalier et l'ex-cavalier n'aurait à se soucier des oreilles indiscrètes s'immiscer durant leur conversation. Le brun s'assit, bras et jambes croisés posant ses iris épineux sur sa personne.

« Hors donc... ''connaître mon point de vu'' dis-tu?

Brisait-il le silence en claquant sa langue au palais. Avant de prononcé quelques chose qu'il n'a pas fait depuis des années : le prénom complet de son ami.

« Bien franchement, Rahgard, c'est connaître mon point de vu qui t'intéresse? Ou c'est plutôt comment j'en suis arrivé à cette perspective qui suscite ton intérêt?


© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyLun 11 Jan - 10:14



Tu avais cette impression que même si ta voix n'avait pas atteint Elior, celui-ci avait tout de même saisi ton interrogation. Peut-être pourrais-tu poser cette même question un peu plus tard dans la journée. Faut-il encore que l'ex-cavalier venait à accepter ta demande. Ton visage se déformait par la surprise, ta bouche s'entrouvrant dans un O silencieux.
Tu n'étais pas dupe. À la réponse du brun, tu avais pu constater que l'air s'était encore plus chargé en électricité autour de personne. Mais malgré sa colère plus que visible, Elior s'était laissé tenter.

Tu étais heureux de pénétrer dans l'enceinte de l'auberge. Ne plus à sentir l'eau ruisseler le long de ta chevelure rousse et de ton visage porcelaine. Tu suivais l'échange entre l'aubergiste et l'ex-cavalier, avec un certain intérêt. Le jeune homme avait bien grandi. Pour tout avouer, tu pensais exactement comme le patron. Autrefois le visage jovial, une lueur d'espièglerie enfantine dans le regard. Aujourd'hui, il n'était plus que l'ombre de lui-même. Un faciès fermé, un coup d'œil glacial vers autrui.

L'innocence était partie depuis bien longtemps chez lui. Néanmoins, pouvais-tu penser qu'il était une personne complètement différente... Non. Elior était Elior et le serait toujours. Seulement, il changera au grès de ses aventures dans ce monde. D'où ta curiosité grandis, presque - maladive - de découvrir son passé. Un véritable pot de colle. Il n'était pas rare d'entrevoir le même type de réaction que celle du brun plus tôt.

Tu fronçais les sourcils à la vue de la bague. Une chevalière qui ne t'était pas totalement inconnu. Et quand bien même que tu sois un parfait ignorant, tu ne pouvais t'empêcher de sentir un frisson naissant au niveau de ta nuque, parcourir le long de ton corps jusqu'à mourir à la base de ton petit orteil. Devais-tu le questionner à ce sujet ou omettre ce détail pour ton propre bien. La journée n'est pas terminée, tu avais le temps devant toi. Du moins, tu l'espérais sincèrement.

Une fois confortablement installé à l'étage, tu portes une écoute toute particulière aux paroles de ton "ami". Pour ta part, tu esquissais un petit sourire tout en haussant les épaules.

"Ou peut-être bien les deux mon cher. Je vois que je n'ai pas besoin de prendre des moyens détournés pour te poser mes questions."

Ta voix se voulait calme, bien que légèrement chevrotante malgré tout. Tu avais tellement de choses qui te passais par la tête, tellement d'interrogation à satisfaire. À commencer par des événements remontant d'il y a maintenant plusieurs années.

"Etais-je un poids pour toi à mon arrivé à l'académie pour que tu participes aux brimades ? Moi qui avait pensé retrouver l'ami d'autrefois, je n'ai été un peu plus déçu. Et intrigué en quelque sorte. Pourquoi un changement aussi radical ?"   

Et pourquoi pas semblais-tu penser en laissant échapper un profond soupir. En quelque sorte, ces événements t'avaient formé pour devenir cet homme qui se tenait face au brun. Coupant cours à la conversation, un bruit sonore se faisait entendre. Provenant tout droit de ton ventre.

"Je crois bien que nous devrions manger un petit truc."

Lançais-tu avec une légère rougeur sur tes joues. 


Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyMar 12 Jan - 1:31
Thunderstorms are ragingDémontrer sa véritable nature, il ne l'avait fait pour personne depuis si longtemps, même son amie la plus proche Octavia n'a pu constater cette façade qu'il cachait. Avait-elle des doutes? Peut-être. En temps normal, il se serait délecter de la surprise du mage aux cheveux flamboyant, ce qui n'était pas le cas. Monter et installer, c'est alors qu'il repris son attitude plus nonchalente en haussant les épaules face aux propos que son ami d'enfance, il lui grognait.

« Ou peut-être bien les deux mon cher.

Toujours aussi avare, constatait-il davantage énerver, mais pas surpris pour le moins du monde.

« Je vois que je n'ai pas besoin de prendre des moyens détournés pour te poser mes questions.

« J'ai bien dit ''finnossons-en'', n'est-ce pas?

Feulait-il de mannière féline entre ses dents face à la répétition qu'il lui faisait. Tout en lui soulignant qu'il pouvait aller droit au but. Même que, c'était pour le mieux.

« Étais-je un poids pour toi à mon arrivé à l'académie pour que tu participes aux brimades ? Moi qui avait pensé retrouver l'ami d'autrefois, je n'ai été un peu plus déçu. Et intrigué en quelque sorte. Pourquoi un changement aussi radical ?

« Absolument, cependant, je m'aurais contenter de t'ignorer, si seulement avais-tu avais prêté attention à mes avertissements. Alors, je me suis résolu à y participer, même si seul ta déception n'avait été le prix en échange de ce jeu sans intérêt...

Soudainement, il soupira avec regret... Regret de ne pas avoir eut cette idée plus tôt, mais il était trop tard pour l'éxécuter. Peut-être aurait-il mieux fait de prétendre qu'il était l'auteur de son infâme et ridicule surnom, en dépit que Rahgard connaissait son opinion à ce sujet. Cependant, Elior aurait trouver un moyen de discréditer sa propre vérité. La transformant ainsi en mensonge... Ou peut-être, que même à cela, cela aurait échoué de toute façon... Une possibilité dont il ne connaîtra jamais la réponse.

« Puis, ce n'est pas un secret que ton ridicule petit surnom de brimade manque cruellement de créativité... ''Rahgard l'insensible'' *ricane*... Comme si tu étais le seul à être particulièrement de sang froid. Par ailleurs, c'est un des prérequis pour être un fier cavalier comme ces déssillusionnés l'ont rêver. Qu'une poignée d'entre eux y sont parvenus et, encore là, ils font de piètres cavaliers. Les fiers Sofiens ont tellement mieux à offrir que ces pauvres gignoles. Malgré que ces histoires étaient d'un ridicule, je n'y ait participer pour me débarasser de toi, pour que tu t'éloignes de moi. Vraisemblablement, j'ai échoué sur tous les points...

Fini-t-il en reserrant sa propre prise sur son bras toujours aussi furax! Furax contre lui-même plus qu'il ne l'était envers Rahgard en soit, mais il se força d'inspirer avant de continuer. Respiration tremblante. Encore un spectacle qu'il n'exposait jamais. Jamais il manquait autant de contrôle. Si on lui demandait tout de suite, il ne pourrait qu'émettre de la foudre et non de la lumière comme d'habitude. Converser avec lui dans cet état c'était comme adresser la parole à une bombe à retardement. Cela dit, il lui avait promis des réponse et ne laisserai pas sa dernière interrogation de l'heure sous silence.

« Ce changement radical te demandes-tu? Est-ce parce que tu en sais trop sur moi? Une part de vérité qui respire encore? Est-ce parce que tu représente les vestiges de mon passé qu'aujourd'hui je donnerais tout pour l'oublié? La réponse à toutes ces question est : oui. Parmi toutes ces réponses, une autre se dessine même d'elle-même, laquelle? Ce pourquoi tu n'es pour moi qu'un misérable fardeau--

Insistait-il avant d'être interrompu. Seulement, Rahgard était-il uniquement un fardeau? Ou bien était-il aussi, en quelques sortes, une menace pour Elior? Réponses coupés de court par des protestations claires et nettes des tripes de son ami, suivit d'un embaras qui cuisait gentiment ses joues de porcelaines intactes, cette scène l'aurait fait sourire s'il n'était pas aussi enrager à ce moment-là... Il en aurait même rit s'il en avait le coeur.

« Un fardeau affamé, à ce que je vois... J'insiste d'ailleurs pour te dire qu'il n'y a pas de ''nous'' qui tienne.

Ajoutait-il simplement. Il fit appel à une servante à l'étage. Cette dernière arriva promptement, tout sourire.

« Que puis-je faire pour vous messires?

« Mon cher ami ici présent aimerait vous commander un repas. Il n'est cependant pas très familier avec les spécialités de l'établissement, il serait de préférable de l'en éclairer vous-même. Peut-être même lui glisser une recommandation?

Bien qu'Elior se fit moins aimable tant dans son ton que son attitude, la servante ne fit attention à ses paroles et elle souria davantage.

« Bien sûr, nous servons de la caille citronée, un rôtis de sanglier au miel, des tourtes, à la poule, au sanglier ou au chevreuil, tous les repas sont accompagné de salade Dexienne et ma recommandation est le rôtis de sanglier la spécialité du chef! Oh! Sans oublier de l'accompagner d'une pinte de notre meilleur bière maison!~ Alors qu'est-ce que ce sera?

Elior ne répondit rien pour l'instant et ne fit que regarder le rouquin en face de lui.

© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyMar 19 Jan - 21:14



C'était la première fois depuis des années que tu voyais Elior dans cet état. Dans l'incapacité d'afficher un visage neutre et pour tout avouer, tu ne pensais pas pouvoir provoquer un tel dégoût chez une personne en agissant le plus naturellement du monde. Bien entendu, ta façon, de voir les choses étaient parfois très différentes que pour certains et si tu croyais bien faire en t'accrochant aux vestiges du passé, l'ex-camarade ne le voyait pas d'un très bon œil. Cependant, comment pouvais-tu réagir autrement, toi à qui la solitude noircie ton cœur.

Tu écoutais ses paroles, prenant soin de ne pas montrer les blessures qu'il pouvait provoquer en quelques répliques. L'espace d'un instant, tu avais cette étrange impression que d'être retourné à l'académie. Subissant encore et toujours des brimades, alors que la seule chose que tu souhaitais, était de pouvoir apprendre à manier la magie. Pouvoir aider autrui et être reconnu... Ta main gauche trouvait refuge sous la table, tes ongles se plantant dans ton pantalon en toile. Tu n'avais pas meilleure solution pour trouver la sérénité, quitte à sentir le sang couler le long de ta jambe.

Tu stoppais ton action avec l'arrivée de la serveuse qui te faisait part du menu de l'auberge. Autant avouer qu'il était compliqué de se décider rapidement. Mais au bout de deux minutes - et de réflexions bien intenses -, tu laissais enfin échapper.

'' Je vais vous prendre le sanglier au miel s'il vous plaît. Serait-il possible de me mettre deux pintes ? "

Car oui, tu pensais encore à tenter de satisfaire Elior. S'il n'était pas enclin à partager un repas, peut-être que l'alcool était plus intéressant. Une fois la dame quittant la table, tu reportais totalement ton attention sur ton camarade. Tu étais apte à comprendre le fait qu'il ne veuille plus avoir rien avoir avec ta personne. Toutefois, il y avait quelque chose dans ses mots qui te turlupinèrent. Pourquoi chercher à oublier à ce point ? Il était vrai que tu aurais aimé éviter de te souvenir de certains points de ta vie. Mais tu te mettais dans la tête que tout cela, même les moments négatifs, te forgeais tout simplement.

" Pourquoi suis-je un fardeau pour toi Elior ? Ma présence te rattache-t'il réellement à un passé que tu sembles, je ne sais pour quelle raison, vouloir oublier. Comme si tout était foncièrement mauvais. Pourquoi pas des histoires d'antan ne puissent pas perdurer et faire part du futur ? "

Les deux pintes venaient d'arriver assez vite, le temps de les faire patienter jusqu'au plat principal. La serveuse allait déposer les verres devant toi, mais tu faisais un petit signe de la main afin que la deuxième bière finisse pour l'homme à la chevelure brune.

" Tu ne vois aucun inconvénient à accepter un cadeau non ? Tu possèdes une bien belle bague. "

Tu disais cela d'une voix qui se voulait calme, bien que même un idiot serait en mesure de comprendre le sous-entendu. Pourquoi prendre des pincettes sachant que lui ne semblait pas se poser plus de question. Un risque de provoquer une bagarre dans le bâtiment, mais tout de même un risque que tu souhaitais prendre absolument. Tu avais cette impression que ta franchise allait enfin être productive. Normalement.


Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyLun 8 Fév - 23:34
Thunderstorms are ragingPlus il avait de réponses de sa part, plus son air refrogner revenait... N'était-il pas satisfait d'avoir ses réponses enfin? De son nez, il s'échappait un soupire de soulagement de le revoir ainsi à nouveau. Bien qu'il se doutait que tout comme lui, il se faisait du mal pour se retenir. Après avoir expliquer le menu, le silence du mage roux fut long avant qu'il ne prenne une décision. À quoi songeait-il? Au repas qu'il devait choisir? Ou bien s'il réfléchissait entre rester ou d'abandonner? Finalement il brisea le silence et avait choisi un repas. Donc il choisissait de rester et non seulement cela, avec deux pintes. Il alla interrompre la serveuse, mais elle partie si vite qu'il n'eut le temps de réagir et échappait simplement un grognement.

« Ne t'ai-je pas dit qu'il n'y avait pas de ''nous''?

Rahgard oublia aussitôt celle-ci et entreprena de lui poser une question difficile qui rendit Elior muet, pas parce qu'il ne savait pas pourquoi, il agissait ainsi avec lui, mais il songeait à savoir comment lui répondre. Y avait-il une échappatoire? Ses iris tremblaient hésitant à dire une vérité ou un mensonge. Se sentant à ccouder malgré lui à un mur. À respecter sa parole ou trouver une échapatoire. Sa gorge se ressèrait et les parois de celle-ci lui paraissait brûlante et douloureuse. Si bien que lorsqu'il s'était pousser à parler, sa gorge le força dans un mutisme et, par ce fait, il fut incapable de formuler une quelconque réponse que les pintes arrivèrent.

« Tu ne vois aucun inconvénient à accepter un cadeau non ?

« Oh? Un cadeau? Plutôt un cadeau forçé oui... Ou bien un outil afin de mieux délier ma langue?

Il n'empêche que son regard fut attirer par un de ses nombreux poisons qu'il appréciait. Il fermit les yeux un instant échappant un nouveau soupire avant de chercher la poigner de la pinte de sa main.

« Quoi qu'il en soit, du courage liquide ne sera pas de refus... Si les pallabres, les insultes ou les mauvaises actions ne sont pas suffisantes pour t'éloigner, peut-être que la vérité est le seul châtiment qui saura enfin te rendre raisonnable Ragrag. Comme on dit par-ci par-là... ''choisi ton poison''.

Sur ces paroles, il attira donc le pichet de ses lèvres et engloutit une bonne partie cul sec. Rassasiant ainsi son gossier en feu. Une réponse se fit entendre enfin :

« Qu'est-ce qui te fait croire que les gens ne veulent oublier que les mauvais souvenirs? Pourquoi certains, qui comme moi, ne pourrait jamais désirer oublier ce qui... au contraire... Était bon?... Qu'est-ce qui te fait croire que les bons souvenirs ne peuvent pas être un fardeaux parfois bien plus lourds à porter que les mauvais? Par ailleurs, il n'y a rien de bon à faire perdurer ce qui est déjà mort... Si c'était le cas, j'en aurais bien conserver un, mais... j'ai trouver plus sage de l'en remettre à Illios... Le seul cadavre que je me permet de conserver est ce masque.

Afin de prouver ses mots, il démontra son masque, masquant au mieux son regard épineux par un regard plus innocent et un sourire adorable avant de le perdre aussitôt et revenir à lui-même.

« Ce persona qui n'est maintenant que l'ombre de l'enfant que j'ai été, afin de berner mes ennemis. Un loup se pavanent dans la peau d'un mouton, c'est ainsi qu'on me décrit maintenant... Bien qu'en revêtant cette vieille peau, certaines personnes perçoivent combien il est faux... Et ils auraient raison de le croire... Toi qui me connais si bien, tu devrais être le premier à constater combien j'ai changer, si bien que je ne suis plus le même, et que je ne pourrais plus jamais être le même qu'autrefois... Pourtant, je perçois combien tu me semble voilé par une illusion opaque. Remarque, c'est compréhensible, tu es de loin le seul à être séduit par le mensonge et être horrifié par la vérité. Nous le sommes tous. Aussi dure soit-elle, il faut te faire une raison : tu t'accroches à un mort. *Soupire* Je pourrais continuer à me tuer de te le répéter, mais je sais bien que tu n'es pas résolu de faire ton deuil... Tu devrais pourtant... Il n'y a plus d'espoir pour moi... Le jour ou on m'a--- *Grogne* Puis laisse tomber... C'est sans importance... Dis moi plutôt... Si je m'obstinne à tourner la page vers l'avenir? Qu'est-ce qui te retiens à en faire autant? Suis-je le seul vestige qu'il te reste? Que sont devenus tes camarades? T'ont-ils heurter quelques fois de trop d'une amère déception eux aussi? Serais-je ton seul ancrage à un passé heureux?

Termina-t-il en prennant une nouvelle gorgée. Normalement ses discours qui semblait tout planifier coulant comme telle le flot d'une rivière tranquille. Cette fois-ci, il était sacadé, truffé de pause silencieuses et ses épaules tremblaient. Tenant sa tasse comme un noyé à une boué. Survivant à peine au torrent d'émotions multiple qui faisait rage en lui. Cette tempête mental qui menançait de se montrer au grand jour alors qu'il les retenait... Combien de temps tiendra-t-il encore? Se sentant fragile et mis à nu... Après avoir mentis si longtemps, il lui semblait difficile de parler avec franchise et honnêteté. De manière sèche et ironique, il lui fait compliment sur sa bague. Il garda son calme et l'admira une dernière fois avant de le regarder droit dans les yeux avec moins d'hésitation cette fois.

« Oh ça? Le cercle de Vipera... Un cercle réserver aux malotrus, tout comme moi... Je ne pensais pas un jour m'allié à un groupe de ma volonté propre et non par nécessité. Pourtant, je me suis apperçu qu'il sera difficile de tout orchestrer seul... Alors je suis devenu l'un des leurs. Cependant, contrairement aux cavaliers, l'université de Yule, ou-- ... ou n'importe quel autre rassemblement, je n'ai pas de comptes à leur rendre. Je suis libre de mes actions et de mes choix. De plus, les membres de ce cercle me rapporte diverses informations plutôt pertinentes. Certes, ce n'est pas du même calibre que l'Organisation, mais c'est toujours mieux que rien...

Expliquait calmement le roublard de son sourire toujours absent. Il se douterait que l'explication de son implication dans un tel groupe puisse mette son vis-à-vis en colère, il savait bien qu'il désapprouverait s'il était toute fois en colère maintenant, il devra s'accrocher, car le pire l'attendait. Si toutefois, il s'obstinait à mener son interrogatoire encore un peu plus loin.

© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyLun 15 Fév - 22:31



Plus les minutes passées durant lesquelles tu observais avec attention Elior tout en attendant ta commande, et plus tu avais cette intime conviction de rendre ton camarade indécis. Comme si tes paroles l'avaient au percuté au plus profond de son être. Du moins, c'était la sensation qu'il te donnait en trouvant son regard moins assuré que plus tôt. Oh oui, tu éprouvais une certaine fierté de l'avoir fait hésiter, même si ce n'était question que d'un court instant. Et tu l'étais d'autant plus lorsque la pinte offerte en cadeau finit malgré tout dans la main du brun. Loin de toi l'idée de forcer son ami à boire, afin de délayer sa langue comme il le disait si bien. Néanmoins, force était de constater que tu pouvais tout de même en tirer un avantage.

Alors à ton tour, tu venais attraper ta pinte avant de l'amener jusqu'à tes lèvres, pour une petite gorgée du liquide. Tu sentais la bière couler le long de ta gorge, tandis que tu écoutais avec un certain calme, ses railleries. Il est vrai que la vérité n'était parfois pas bonne à entendre, pourtant, tu préférais vraiment l'entendre que de te faire bercer par des mensonges. Choisis ton poison, tu avais déjà entendu cette phrase régulièrement, mais comme à chaque fois elle te procurait un certain malaise que tu essayais tant bien que mal à cacher.

À vrai dire, la réponse à ta question te laissait perplexe. Te demandant si tu comprenais réellement ses propos. Ainsi, les bons souvenirs pouvaient être un fardeau bien plus lourd que les mauvais. Loin de toi de le contredire - car il était vrai que penser aux bons moments passés avec ton père te faisais encore souffrir -, mais n'était il pas aussi un moyen de te donner du courage ? De te donner une raison d'aller de l'avant. Tu tiquais un peu plus lorsqu'Elior parlait d'illusions. Tu sentais ton sang ne faire qu'un tour, alors que ton esprit te hurlait des directives à prendre. Chose que tu n'allais pas faire sachant très bien que cela serait mettre comme de l'huile sur le feu. Et en vrai, tu espérais toujours que ton ancien camarade s'ouvre de nouveau à toi comme auparavant.

"Le cercle Vipera, j'en ai déjà entendu parlé." disais-tu d'une voix légèrement réprobatrice avant de hausser les épaules. "Je pense que tu n'as pas besoin que j'ouvre plus la bouche pour comprendre ma façon de penser sur le sujet. Et pour savoir que je ne pourrais pas fermer les yeux si quelque chose arrive."

Un avertissement à peine caché. Même si tu pouvais admettre que chacun était libre de faire ce qu'il voulait, tu étais avant toute chose, un cavalier-chercheur. Tu ferais tout pour maintenir ce semblant de paix, tel était la promesse que tu t'étais fixée. Alors que tu allais répondre aux nombreuses questions d'Elior évoquées un peu plus tôt, tu laissais ton regard dériver sur la nourriture qui arrivait. L'odeur du sanglier au miel venant délicieusement chatouiller tes narines, mais surtout, faire gronder une fois de plus ton estomac.

"Es-tu certains de ne rien vouloir manger ?" demandais-tu avec innocence tout en coupant un morceau de viande.

Tu amenais la fourchette à ta bouche, croquant avec gourmandise dans la chair. Ce goût faisandé du sanglier à la douceur du miel. Un véritable régal pour les papilles gustatives. Néanmoins, te goinfrer ainsi devant ton ancien collègue te gênait quelque peu. Tu ne trouvais pas ça particulièrement respectueux à son égard, même si celui-ci avait refusé pour de la nourriture. Alors, tu mangeais avec un plus de contenance, alternant avec une gorgé du précieux liquide.

"Tu me demandais pourquoi ne pas moi aussi tourner la page. Peut-être parce que je ne trouve pas cela vraiment nécessaire pour avancer. Bien que tu sois cher à mes yeux, tu n'es pourtant pas le seul vestige qui me reste. Nombreux sont ceux ayant choisi des chemins différents comme toi. Mais dans chacun des cas, j'essaie de vouloir comprendre. Car même si la vérité peut blesser, elle n'en reste pas moins importante. Peut-être suis-je simplement qu'un homme s'accrochant à une utopie.'' tu marquais une pause, durant laquelle tu plantais ton regard brûlant dans celui du brun. ''Tu auras tout le temps pour m'en vouloir, je suppose si cela te convient mieux. Mais au moins, j'aurais eu l'impression de t'atteindre un minimum. Tu peux certainement comprendre que quelques personnes souhaitent des éclaircissements lorsque du jour au lendemain une personne qui nous était cher, finis par faire preuve d'animosité. Non, qu'elle nous ignore totalement.''


Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyJeu 25 Mar - 20:15
Thunderstorms are ragingLe voir si désapprobateur de ses choix jusqu’à l’en menacer avec sa position, réussi presque à relever les commissures de ses lèvres en rictus. Le roublard osait même rétorquer avec une légère provocation plaçant un sarcasme qui n’avait rien d’un hazard sur un ton faussement innocent.

« Dans ce cas, ouvrez bien les yeux, ô mon cher cavalier-chercheur du "irréprochable" droit chemin~

Face à cette provocation, son ami d’antant semble y répondre lorsque son plat était arriver. Tentant de le narguer avec de la nourriture. "Pathétique..." Osera penser le sorcier, bien que la faim se faisait sentir un peu plus, mais il l’ignora. Son expression repris ses traits sérieux qui ne cachait plus son amertume.

« Plus que certain, ce poison me suffit...

Souleva-t-il sa bière tout en Rétorquant d’un ton qui ne fit que révéler combien son orgueil était tenace. Bien que Rahgard menait cet interrogatoire qu’Elior avait repousser depuis trop longtemps, il retourna l’appareil en répondant tout de même aux questions que le mage lui avait poser. Il l’écouta ses paroles tout comme il sirotait le nectar ambré qui tombait dans son estomac creux. Comme de fait, il ne fit que prouver à quel point, il se bernait d’illusions, il n’en fut point étonner et avait presque de la pitié pour le rouquin de penser que de s’accrocher au passé pourrait le faire avancer... Toutefois, il n’a fallut que ces mots sortent de sa bouche :

« Bien que tu sois cher à mes yeux—

Tout de suite, il eut une réaction notable. Son regard qui était flamboyant semblait à cet instant le maudire d’une malédiction silencieuse et vive. Il serra du poing tentant de contenir encore cette tempête d’émotion qu’il peinait toujours plus à contrôler. Elior fut tellement percuter par ces mots là qu’il avait bien faillit ne pas entendre le reste!  Il se disait que peut-être la simple ignorance était trop douce pour Rahgard, peut-être aurait-il mieux fait de commettre pire à son égard pour l’éloigner de lui. Se disait-il goûtant l’amer métal du regret en bouche et sentant son sang bouillonné à cet affection qui lui apporterais plus de mal que de bien. C’est finalement vers la fin que Rahgard semblait admettre ce que son ami tentait de lui faire comprendre depuis le début. Un homme qui s’accrochait à une utopie. Oui tout à fait... Il saisi même l’opportunité impulsive de souligner ce trait puérile qu’il partageaient en tant qu’enfants, mais qu’aujourd’hui continuer d’adopter cette vision en tant qu’adulte de manière sincère l’irritait au plus haut point!

« Tu m’en diras tant! Comment est-ce qu’après être devenu tout ce que tu méprises puis-je être encore cher à tes yeux?!

Feulait le brun avec rage bien sentis! Si puissant qu’il se tenait à présent debout sur ses pieds. Il avait même lever d’un ton ce que jusqu’ici il n’avait pas fait. Remarquant, son propre manque de contrôle, il se rassoit et posa une main se couvant les yeux. Bien qu’il était trop tard pour oublier cet explosion émotive. Par peur qu’il nourrissent son état précaire, le plus jeune trancha hativement sa prochaine rétorque d’une voix fragile et brisée...

« Ne répond pas! Je ne veux pas savoir...

Pourtant, le roux serait tout à fait dans ses droits que de se demander pourquoi une telle réaction? Que c’était-il vraiment passé, dans ces années nébuleuses qui l’avait tant changé? Ces mêmes années où son ami Elior avait disparu sans lui dire au revoir, sans recevoir aucune lettre de sa part alors qu’on lui avait dit avoir été adopté dans une bonne famille? Est-ce qu’on osera demander au sorcier qui fut autrefois chasseur du chaos à enfin raconté son histoire?
© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyMar 13 Avr - 12:26



Plus tu discutais avec ton ancien ami - comme pouvait si bien dire Elior - et plus tu avais cette sensation au fond de toi. Ses mots s'apparentaient à de véritables coups d'épée, aussi tranchante que de l'acier. Pourtant, ne retenait-il pas ses attaques ? Comme si cette arme aiguisait, était en fait bien plus fragile qu'elle ne paraissait. En pensant de la sorte, tu prenais avec plus de calme ses remarques malveillantes. Irréprochable ? Certes, il était vrai que tu évitais de te détourner de cette voie, quitte à te montrer comme l'exemple parfait d'un cavalier-chercheur. Néanmoins, tu étais loin d'être ce que l'on te reprochait. Pour tout avouer, comme autrefois - après la mort de ton père -, il t'arrivait encore de te faire violence pour ne pas dériver. Une sombre partie de ton être que tu essayais de cacher au mieux.

Tu regardais le brun refuser un morceau de ton plat pour se concentrer sur sa boisson. Tant pis, il y en aurait plus pour toi. Tu disais ce que tu pensais sans vraiment réfléchir aux réactions que cela pouvait susciter de la part de ton camarade. Et alors que tu reprenais avec joie un morceau de ton plat, ce qui se déroulait sur la chaise d'en face ne passait pas inaperçue. Ton regard observant avec attention - en essayant tant bien que mal de contenir une émotion naissant au creux de ton ventre - le poing du brun se serrer davantage. Avais-tu touché une corde sensible ? Il t'était agréable de penser de la sorte, car cela voulait dire que tout n'était pas perdu.

« Tu m’en diras tant! Comment est-ce qu’après être devenu tout ce que tu méprises puis-je être encore cher à tes yeux?!

Tu clignais rapidement des paupières, la bouche légèrement entrouverte. En voilà des propos que tu n'aurais pas cru entendre aussi vite de la bouche d'Elior, que pour le coup, tu tombais des nus. Tu ne réagissais donc pas immédiatement lorsqu'il se leva sous l'effet de la rage, laissant en suspens ta main qui allait attraper la hanse de ton verre.

« Ne me répond pas! Je ne veux pas savoir...

Pensait-il réellement que tu allais rester sans rien faire à présent. C'était bien mal te connaître ou justement, trop bien et voilà pourquoi cette dernière réplique était sortie de sa bouche. Tu reprenais contenance, refermant ta bouche avant qu'une mouche décide de s'y installer sans demander ton avis, et ta main agrippant le verre pour savourer les dernières gouttes du précieux liquide. Tu souhaitais sourire... Ce petit rictus enfantin qui avait trouvé une faille sur laquelle jouer. Un toc de ta jeunesse que tu essayais tant bien que mal de corriger. Alors au lieu de cela, tu haussais les épaules et disais avec une certaine innocence mélanger à de la curiosité.

"Je m'excuse de ne pas pouvoir t'écouter et me sentir obligé de te répondre. Je ne pense pas que je peux vraiment te mépriser. Car je t'ai connu, certes il y a un moment maintenant. Mais aussi parce qu'une voix au fond de moi n'arrête pas de me certifier qu'il y a une raison à ce changement. Je veux simplement comprendre ce qui c'est passé. Pourquoi les deux Elior que je connais sont aussi différents que semblable à la fois.'' tu marquais une pause.

Pour tout avouer, toi non plus tu n'étais plus tout à fait comme celui d'autrefois. Principalement, parce que tu avais grandi et mûri bien évidemment. Néanmoins, tu ne pouvais pas nier que les nombreux harcèlements et remarques te concernant - aussi futile soient-ils -, ainsi que la mort de ton paternel n'avaient pas contribué à ce changement. Tu souhaitais tout simplement suivre le chemin que tu t'étais fixé par peur de perdre pied et devenir une personne totalement différente. Après avoir interpellé une nouvelle fois la serveuse histoire d'avoir encore une boisson qui serait capable s'épancher leur soif - et pourquoi pas, délayer un peu plus les langues -, tu te lançais dans un dur combat avec pour objectif de gagner.

"T'a t'on forcer ? Es-tu heureux d'être la personne que tu es maintenant ? N'as-tu pas des regrets ?" un interrogatoire des plus sérieux.

Oh oui, que tu souhaitais entendre enfin l'histoire nébuleuse de l'ancien cavalier-chercheur. Pour que tu saches par quoi, il avait bien pu passer sans qu'il ne te donne de ses nouvelles. Et d'une certaine manière, s'ouvrir pourrait lui permettre enfin de se libérer d'un poids. Même si tu perdais totalement son amitié, c'était un risque que tu prenais sans hésiter. Tu serais certes triste que de devoir lui dire adieu, cependant tu n'aurais pas fait que croiser les bras.


Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyJeu 6 Mai - 23:06
Thunderstorms are ragingAlors, qu'il lui avait cracher de ne pas répondre. Une fois de plus, il lui désobéis... Plutôt une fois de trop... Un craquement fit écho dans son esprit, quelque chose s'était enfin brisé après des années à le maintenir. Son masque se brisea peu à peu, devant son fidèle et têtu d'ami. Semblerait-il qu'il avait remarquer que dans ses dernières gorgées, il avait vider sa pinte et une autre s'amenait. Il ne disait rien et ne bougea pas non plus. C'est vrai que malgré combien il avait eut beau changer, il n'était pas different du fragile enfant souriant qu'il fut. Il n'avait que sa bonté et son inocence qui lui avait été arraché depuis. Un ton plus sérieux du cavalier-chercheur se fit entendre cette fois. Faisant bien comprendre qu'il ne sortira pas tant que sa soif de compréhension ne sera pas étanché...

« T'a t'on forcer ? Es-tu heureux d'être la personne que tu es maintenant ? N'as-tu pas des regrets?

Ces questions qui franchissaient les lèvres du rouquin lui fit tirer un long et pénible soupire. Il retira enfin sa main qui cachait ses prunelles brillants de larmes. Il ne lui fit rappeller à quel point, il était fatiguer... Fatiguer de son insistence, de son entêtement... Mais aussi fatiguer de garder un secret si lourd sans jamais se laisser la chance d'en parler à qui que ce soit, pas même Octavia qui était, pour ainsi dire, son amie la plus proche du moment. Même si, hélas, en parler serait une grave erreur! Ouvrant la possibilité que son histoire puisse se répéter... Son visage brisé révèlait cette épuisement et cette défaite. Comme Rahgard le sentait, il y avait une raison pour que son ami prenne cette tournure certes, mais cette raison, Elior avait espérer l'emener dans sa tombe. Le sorcier s'efforça un ricannement et pris la nouvelle pinte la buvant entièrement d'une traite. Question de se laisser ressentir cette agréable vertige lui monter à la tête. Ce chaleureux poison l'engourdir. Il n'avait nul besoin de le dire, le petit sourire agisable de son interlocuteur prouvait qu'il se savait victorieux. Même s'il tentait de retenir ce tique qu'il avait depuis tout petit.

« J'espères que tu vas vite décrocher ce sourire quand tu sauras tout, ce n'est en aucun cas une victoire à s'en vanter. Aussi, sache que ce que tu souhaitais tant savoir, oses le raconter à qui que ce soit ou pire l'Ordre des chercheurs et je m'assurerai de te reduire au silence avec le restant de ma sordide "famille" quitte à t'entraîné dans mon exécution avec moi.

Une menace qui n'avait pas été fait à la légère et ni son ton ni son regard ne pouvait en faire douter. Il regarda autour d'eux pour être sur de ne pas avoir d'oreilles indiscrètes à l'écoute. Les cuisines fermaient et les serveurs attendaient dans les cuisines que les derniers arrivant partent ou bien retourne dans leur chambres. Autrement, il n'y avait qu'Elior et Rahgard dans le silence de la salle. Il baissa d'un ton de plus, les bras croisés et raconta enfin son histoire clairement à contre-coeur au début.

« Tes questions trouverons leurs réponses d'elles-mêmes si je te partageais simplement mon histoire. Si on t'as dit que j'ai été receuillis dans une bonne famille, les soeurs mentaient pour ne pas t'inquiétés... Elles-mêmes avaient leurs doutes quant à la sordite dévergondé qui m'a acheter comme un bétail. Cependant, l'orphelinat manquait de pièces et on receuillait toujours plus de bouches à nourrir. La sordide somme qu'elle a payer pour me prendre était plus que suffisant pour le bien de l'orphelinat, alors j'ai accepter de mon plein gré en dépit de leurs protestations. Je pensais à leur bien être, mais le miens?

Il se laissa une pause afin de se moquer de sa propre stupidité.

« J'avais toujours ce défaut de ne jamais y songer... Au début elle se disait une fervante adepte d'Ilios, comme tous les autres mages de ces grottes perdues dans les montagnes Nordiennes. Elle m'expliquait qu'elle et les autres adeptes formaient une organisation autrefois connue sous le nom des Chasseurs de Chaos. Organisation secrète que tous ceux qui connaissait son existence ou en était des adeptes sont morts aujourd'hui... Sauf moi. Je m'en suis assuré moi-même. Ils diront qu'ils existent afin de défendre Illios contres le chaos qui ne désirait que de corrompre la déesse et ses créations. Ils croyaient que le chaos emergerait pour bientôt et il fallait préparer des soldats afin de le vaincre. Par "Chaos", ils entendaient l'émergence de créatures surnaturels, des soulèvements d'héritiques qui blasphèmeront contre notre bien aimé déesse, des épidemies de folies et toutes sortes de choses encore plus tordues... "Éradiquer le Chaos pour que règne l'ordre" était leur devise... Les critères pour devenir l'un des leurs? Était d'être receuillit dans l'organisation très tôt ainsi que de démontrer un potentiel magique, preuvent de la bénédiction d'Ilios, disaient-ils...

À force de les décrires son sang bouillonait et son poing sur la table se resserait.

« De ce que j'ai pus subir d'eux? Ce n'était que des paranoïaques perfides, tous obnibulés par leurs propres obsessions. Tous ces beaux discours perdent leur sens du moment qu'ils ont vu une opportunité pour commettre de nombreux pêchés en toute impunité! Prêchant que cela était la volonté de l'adoré Ilios. Cette vile démone qui m'a receuillis n'en faisait pas exception... Je me rappel de ces mots maudits : « Viens mon enfant que je te sanctifie de l'amour qu'Ilios a pour toi ». Si je n'avais pas compris à quoi elle me forçait à ce moment-là, je n'ai compris que trop tard et depuis elle n'a jamais arrêter de m'utiliser pour assouvir ses désirs. Je n'étais pas le seul tous les enfants subissait le même sort et pour eux nous devions accepter de subir leurs perversions et leur tortures pour leur amour et celle de la déité. Afin de developper nos affinités avec les éléments nous avions été jetés du haut d'une falaise, brûlés, noyés, enterrés, gelés et finalement électrocutés. Il n'était pas rare que durant ces expériences pour augmenter notre potentiel magique plusieurs n'y survivaient pas... Mais jamais je n'oublierai leurs noms...

Il prit une pause ravalant sa salive combattant ses larmes de rage de couler. Dans sa voix tremblante de haine on pouvait aussi entendre sa souffrance.

« Durant notre formation, cela comprenait bien sûr ces sordides tortures, nos cours de magies intensifs, nos entrainements draconiques, des expéditions mortelles dans les montagnes de Sophia avec un objectif presque impossible, mais que si on était suffisement malin et ingénieux on y parviendrait. En comparaison l'entraînement des cavaliers n'a été pour moi qu'une balade dans le pré avec chatons et poupées. En dépit de tout cela, la dernière étape fut celle qui m'arracha le plus de mes frères et soeurs, c'était ce satané rituel! La dernière étape afin d'officiellement devenir un Chasseur du Chaos accompli... Personne n'avait réussi... Ce rituel n'était ni plus ni moins qu'un synonyme d'abatoir pour nous. On pouvait en mourrir instantanément, d'autres avait une mort plus lente, ou bien une vie maudite de souffrance éternelle et même quand ça ne fonctionnait pas, ils réessayait jusqu'à ce qu'il y ait des résultats... S'il n'y en avait toujours pas... Ils se débarassaient d'eux... Par ce rituel, j'ai perdus tant de personnes que j'aimais dont celui que j'aimais le plus...

Les larmes ne pouvait plus être retenus et s'écoulèrent.

« Il était et sera à toujours tout pour moi... Sans lui, je n'aurais jamais réussi à survivre à cet enfer et c'était pareil pour lui, même si j'avais déjà commencer à changer, ça nous a pas empêcher de trouver une affection plus saine et réconfort l'un avec l'autre... Mais nos maîtres n'ont pas aimer qu'on les trompes... Alors ils l'ont punis par le rituel... Il a vécu une souffrance que moi-même je n'ose même pas m'imaginer... Jamais je ne l'ai vu dans une détresse pareille, si bien qu'il m'a supplier de l'achever... Supplication que je refusais! Mais au fils des jours je souffrais de plus en plus à le voir dépérir de la sorte sans jamais en voir la fin... Je pouvais regretter de l'avoir tuer sans m'avoir donner la chance de trouver un jour un remède à cette infâmie, ou bien je pouvais regretter de ne pas respecter ses dernières volontés... J'ai choisi tout compte fait de lui obéir... Il fut ni plus ni moins... Mon premier meutre...

Avouait-il de manière si dégoûté qu'il porta un instant une main à la bouche. Bien qu'Elior était capable de commettre des meurtres de sang-froid. Si plusieurs pense que l'ex-chercheur était indifférent face au meurtre, on ne pouvait que se tromper! Il était maintenant d’autant plus clair que ses tueries étaient par obligation et non par plaisir.

« Après avoir commis ce pêcher impardonnable, j'ai tout fait pour être le suivant. J'étais une loque, je me sabotais dans mes tâches et je n'apportais plus de plaisir au monstre que je devais appeller maîtresse... Étant enfin le suivant j'ai subbit le rituel... La douleur fut tel que j'eut cru mourrir, puis... J'ai eut une illimunation? Je ne pouvais pas me laisser mourir là malgré la douleur... Peu importe le coût de ce nouveau pouvoir, je me devais de tenir bon! Je me devais de saisir ce pouvoir pour les arrêter tous... Afin que personne d'autres subissent le même sort infortuné que j'ai connu, qu'il a connus, que tous ces défunts avaient connus... Pour la première fois, le rituel à fonctionné. Je ne pensais pas pouvoir réussir, mais c'était fait... Jamais je n'ai ressentis un tel pouvoir m'envahir, grâce à cette nouvelle puissance que j'ai obtenu, j'ai tout détruit. La lumière qu'ils prêchait tous allait être la lumière qui les détruirait pour de bon... J'ai traqué et tué tous les autres qui était affiliés de près ou de loin aux Chasseurs du Chaos.

Il pris une pause avant de poursuivre.

« Maintenant que j'avais finis, une autre organisation me menaçait de me mettre en péril de nouveau. Si je ne la rejoignais pas maintenant avant d'être reconnu comme un mage renégat, nos sacrifices et nos souffrances seraient en vain et nos histoires ne ferait que se répéter. Si tu as bien deviné... Je parle des cavaliers-chercheurs... Organisation qui, selon moi, n'est pas si différent, hormis que leur paranoïa n'est pas diriger vers le chaos, mais les mages. Encore une organisation aux intentions louables qui tôt ou tard finiront par être pervertis par leurs obsessions naissantes de contrôle et de l'ordre... Comme l'ont été les chasseurs du Chaos et comme tous les autres autres êtres humains qui foulait cette terre, car c'est ainsi que sont devenus les créations d'Ilios; souillés par le chaos.

Il conclua le tout avec ces quelques mots :

« Alors, comprends que pour ce monde tout comme moi... La salvation n'est plus une option viable pour aucuns des deux. Pas plus que d'arrêter cette déchéance, alors autant pousser le monde vers son désir criant de s'anéhantir.

Il doutait beaucoup qu'il comprenne et doutait davantage qu'en sachant cela, il ne ferait rien pour l'arrêter. Tant pis, c'était le prix à payer pour connaître la vérité.


© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyLun 17 Mai - 10:47



Peut-être était-ce parce que tu avais trop insisté ou bien, qu'il ne pouvait plus rester sans le cacher. Ou alors, il s'agissait simplement des deux éléments qui se réunissaient. Cette corde déjà fragilisée avec le temps, finissait enfin par se rompre à cause de ta capacité à ne jamais savoir t'arrêter lorsqu'on le demande. Une qualité qui était tout aussi bien un défaut majeur. Car si tu souhaitais aider, ton entêtement pouvait tout autant briser les âmes. Tous les secrets ne sont pas bons à entendre, mais dans ton esprit, tu pensais autrement. Qu'en évacuant cette charge, ton ami se soulagerait d'un poids. Il te fallait essayer et de toute manière, il était bien trop tard pour changer tes actions. Tu le regardais avec une certaine tristesse, ne t'attendant pas à voir son visage changer de la sorte. Ses yeux se remplissant de larmes. C'était à ce moment-là que tu te rendais plus ou moins compte que cet homme au sang chaud, qui cherchait à s'éloigner de toi, était marqué indéniablement par une grosse fatigue. Mais pas physique, plus mentale.

Alors tu posais ton menton au creux de la paume de ta main, toute trace de sourire ayant disparu. Tu étais prêt à l'écouter, prêt à t'attendre à quelque chose de tout sauf joyeux. Mais tu faisais surtout en sorte d'être prêt pour un pilier à Elior. Que malgré sa révulsion envers ta personne, il puisse se reposer sur tes épaules. Une histoire qui commençait par une menace non dissimulée derrière de belles paroles. Il était vrai que tu étais apte à en parler à l'Ordre des chercheurs, sachant que rien ne t'aurais interdit de le faire, pas même cette pression. Néanmoins, cela te donnerait l'impression d'avoir profité de la "faiblesse" de ton camarade afin de préserver un semblant de paix. Chose que tu n'appréciais guère, bien que te donnant corps et âme à ton métier.

"N'ai crainte, quoique tu puisses penser de ma personne, tu as ma parole que ton secret ne sera pas divulgué." un serment que tu lui faisais.

Au rythme du récit, ton visage ne cessait de se déformer. Tantôt surprise, tantôt de la tristesse. Cependant, la pire émotion qui nouait ton cœur était la colère. Une indignation profonde qui ne te donnait pas envie d'en vouloir vraiment à Elior. Par contre, c'était tout autre chose pour ceux qui avait fait partie de la secte. Tu te surprenais même à te réjouir que ton camarade se fût chargé personnellement de leurs cas. Tu ne pouvais pas dénoncer son geste. Pas toi l'homme qui était parti en quête de vengeance à la mort de ton père et que tu avais aimé les voir périr - même si tous ne provenaient pas de ta main -.

«Afin de développer nos affinités avec les éléments nous avions été jetés du haut d'une falaise, brûlés, noyés, enterrés, gelés et finalement électrocutés. Il n'était pas rare que durant ces expériences pour augmenter notre potentiel magique plusieurs n'y survivaient pas... Mais jamais je n'oublierai leurs noms...

Silencieusement, dans un coin de ta tête, tu offrais une prière à ses pauvres enfants décédés beaucoup trop tôt pour des gens qui se disaient au service de la Déesse Ilios. Mais en soit, pouvais-tu croire que l'Ordre des chercheurs soit aussi pacifique contrairement à eux ? Il était bon d'en douter, même si tu acceptais tout même les ordres que l'on te confiais.

«Organisation qui, selon moi, n'est pas si différent, hormis que leur paranoïa n'est pas diriger vers le chaos, mais les mages. Encore une organisation aux intentions louables qui tôt ou tard finiront par être pervertis par leurs obsessions naissantes de contrôle et de l'ordre...

Tu haussais un sourcil, pas parce que tu avais l'air de contredire les pensées d'Elior. Tu ne pouvais pas dire réellement que tu comprenais totalement le raisonnement, néanmoins, tu t'en faisais une idée. Tu avais donné ta vie et ton corps pour l'Ordre, mais au final, ne ressentais-tu pas déjà cette sensation. La gardant au profond de ton être jusqu'à avoir l'impression de l'oublier complètement. Espérant avoir un monde meilleur, une utopie si l'on prenait conscience de la noirceur de beaucoup d'êtres humains. Toi-même, tu n'étais pas blanc comme neige. Tu avais tué, torturé et tout ça pour quoi au final ? Purger ce que les autres voyaient comme de la souillure, alors que tu faisais partie du même moule. Alors oui, en pensant ainsi, tu pouvais prendre une décision. Devenir libre, mais ce n'était pas aussi simple que cela. Tu avais le sentiment de fuir, ou alors, peut-être parce que tu te complaisais de ta situation.

Tu te redressais une fois l'histoire terminé, offrant un regard quelque peu perdu à ton ami.

"Te dire que je comprends parfaitement serait te mentir, quand bien même que j'ai une petite idée. Qu'elle est donc la mesure à adopter pour espérer un monde meilleur ? Si l'on part du principe qu'un seul homme puisse faire bouger les choses. Ou alors, doit-on privilégier ce que l'on croit être notre liberté et fermer les yeux ? Ton histoire me touche énormément et quand bien même que je puisse dire que je prône la paix, tes actions concernant ce groupe... Je l'accepte. Non, au fond de moi j'aurai fait la même chose malgré les remords que l'on puisse éprouver par la suite." tu réfléchissais à plein régime. Que dire à cet homme. Devais-tu avoir l'impression à le plaindre de ce qui s'était passé ? "Il est peut-être vrai que les autres ne valent pas mieux, pourtant, je ne saurais déroger à mes responsabilités. Cela ne veut pas pour autant dire que j'affectionne les choses, ni même que je ne réfléchisse pas sur le sujet. Je ne peux, pour le moment, que m'excuser d'avoir insisté et de t'avoir fait revivre des moments aussi douloureux."

Tu te servais un verre d'eau, en proposant un par la même occasion au brun. Tu savourais ce doux liquide qui contrastait avec l'alcool pris plus tôt. Le patron des lieux aurait pu venir vous voir et vous jeter dehors, sachant qu'il n'allait pas tarder à fermer. Néanmoins, il semblait vouloir laisser le temps au duo de discuter. Tu le remerciais pour sa gentillesse plus tard. Une question te taraudait et c'était avec une certaine réserve, que tu la posais à Elior.

"Tu parlais de rituel, mais je ne comprends pas. À quoi consistait-il pour qu'il soit aussi dangereux ?"


Elior
Elior
80
06/09/2020

Feuille de personnage
Âge: 24
Métier: Cavalier
Couleur: mediumslateblue
CAVALIER
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyMer 19 Mai - 6:14
Thunderstorms are ragingSon sourire se décrocha, mais son destinataire sourcillait à peine à la menace. Sa retorque à la menace, fut la preuve à quel point il avait confiance à son inflexible loyauté. Confiance qui frisait l'arrogance aveugle selon le plus jeune. En réponse, il ajouta simplement une certaine citation qui ne venait pas de lui :

« Un secret bien gardé, est celui n'ayant point de gardiens... dit-on.

En racontant son histoire, il n'eut pas le courage de le regarder dans les yeux, il ne fit que fixer le vide de sa pinte tout du long. Il râta pour ainsi dire, les montagnes russe que livrait les émotions que Ragard pouvait sentir en écoutant ce qu'il avait tant souhaité entendre : la vérité.

« Te dire que je comprends parfaitement serait te mentir, quand bien même que j'ai une petite idée. Qu'elle est donc la mesure à adopter pour espérer un monde meilleur ? Si l'on part du principe qu'un seul homme puisse faire bouger les choses.

« Comme si un seul homme pouvait faire changer les choses, si c'était si simple, je ne serait déjà plus là...

Répondit-il dans un murmure affaibli. Pour la deuxième question il restait silencieux. Bien qu'encore aveugle d'avoir ému le grand roux, ce n'était que lorsqu'il prononça ces mots, et que dans cette voix il entendit son mépris, pas contre le jeune mage, mais ceux qui était ses ennemis. Ce n'était qu'alors qu'il daignait lever ses yeux vitreux et brûler par ses chaudes larmes. Des larmes autentiques et non des larmes de crocodile comme il en avait l'habitude de faire.

« Ton histoire me touche énormément et quand bien même que je puisse dire que je prône la paix, tes actions concernant ce groupe... Je l'accepte. Non, au fond de moi j'aurai fait la même chose malgré les remords que l'on puisse éprouver par la suite.

Il ne savait pourquoi, mais l'orphelin semblait surpris, comme s'il s'attendait au contraire. Cependant, il se raisonna qu'en réalité, le brun ne devait pas être aussi surpris. Cette réaction de la part de Raghard n'avait rien de surprennant en vrai... En dépit de cela, ça ne l'empêchait pas de s'en sentir étonné pour autant... Pourquoi? À ce moment précis, la réponse ne semblait pas venir d'elle-même. Le roux lui partagea également qu'il restera loyal à l'ordre malgré tout, il lui faisait savoir que lui-même n'adèrait pas forcément à toutes leurs décisions. Ça Elior pouvait le comprendre et bien qu'il ne s'était qu'associé avec eut par instinct de survie, lorsqu'il arrivera à bout de ses vacances, qu'il adhère à leur principes ou non, cela ne changeait en rien s'il décidait de rester avec eux pour les détruire de l'intérieur ou bien se dissocié d'eux pour de bon. Rien n'était encore certain. Puis il termina avec des excuses.

« Je ne peux, pour le moment, que m'excuser d'avoir insisté et de t'avoir fait revivre des moments aussi douloureux.

Le brun secoua doucement la tête. Ses excuses étaient inutiles selon son jeune ami.

« Ce qui est fait, ne peut être défait... Mais...

Il étira cet étrange sourire paisible, en dépit de son triste état émotionnel :

« Tant que je n'oublie pas la douleur de ce vécu, alors nos sacrifices ne seront pas en vains... Si dans le cas contraire, je devais les oublier? Ce serait blasphémer sur leurs sacrifices... Ainsi que les miens et mon but!

Son sourire alors disparu lorsqu'il lui donna un verre d'eau... Son regard rivait davantage sur la pinte à moitié pleine du roux qui choisi l'eau plutôt que de vider son alchool. Puisque cette pinte se faisait délaisser de son propriétaire, d'une main de voleur il en saisit la poigner pour la porter à ses lèvres buvant ce qu'il en restait plutôt que d'être raisonnable et boire le verre d'eau qu'il avait offert. Cela dit, Elior aurait penser que Rahgard avait cerner le prix et le coût de ce rituel taboo. Au vu de sa question, poser avec une certaine réticense, il semblerait que cela lui avait échappé... La tristesse, laissait place à une animosité sévère, comme s'il se sentait offenser par la question même et répéta le dicton qu'il avait dit plus tôt.

« ''Un secret bien gardé, est celui n'ayant point de gardiens!'' C'est déjà bien assez que le seul être vivant à le connaître se tiens ici et nul part ailleurs. Cette information est trop importante pour que je la divulgue à n'importe qui; j'ose espérer que tu comprennes pourquoi! Quand bien même que tu me promet le silence, qui sait, dans 1 mois? 3 ans? Ou 10 ans? Ne changeras-tu pas d'avis par avidité ou curiosité dangereuse de l'essayer? Ou même d'en parler tout simplement à des gens qui, eux, pourrait s'avérer tout aussi souiller par leur curiosité et que leur avidité? Je ne serais en aucun cas désoler de te dire que je ne peux pas te le dire. Je sais trop combien le pouvoir peut corrompre et brisé une âme aussi pure et bienveillante soit-elle... On pourrait même en dire que j'en suis la preuve vivante.

Il fit glisser la pinte du cavalier-chercheur vers lui. S'il insitait encore pour savoir, il l'interrompit sèchement

« Plutôt mourir que de faire lumière sur un rituel comme celui-ci...

© CRIMSON DAY

***

Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Tumblr_ppdoxuVbp91uue37go4_500
Rahgard
Rahgard
73
10/11/2020

Feuille de personnage
Âge: 30 ans
Métier: Cavalier-chercheur
Couleur: #694
CAVALIER-CHERCHEUR
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard EmptyVen 11 Juin - 21:36



Le dicton d'Elior concernant le secret n'était pas dénué de sens. Tu avais beau promettre, qui pouvait croire une totale confiance de ta personne. Il suffisait parfois de pas-grand-chose - une menace par exemple ou encore, un peu trop d'alcool - pour que les langues se délient. Néanmoins, tu espérais avoir l'intime conviction de ne pas être ainsi. Mais cela n'était certainement qu'une idiotie supplémentaire magnifiquement orchestré par ton cerveau.

Il était vrai qu'un seul homme ne pouvait faire changer les choses. Peut-être. Tu y voyais là, pourtant, une manière d'avancer. Car il fallait bien commencer par une personne pour faire, potentiellement, venir de nouveaux partisans. Chacun partageant un but commun. Tu réprimais un soupir. Cela prendrait du temps, peut-être même des décennies avant d'y arriver. Et encore, si tout se passait dans le meilleur des mondes. De quoi se décourager facilement pour ceux qui ne savent attendre.

Tu n'avais pas pensé que le regard mouillé de larmes, te toucherait autant. Comme une main venant violemment aggriper son coeur et le serrer à l'en faire exploser. Bien entendu, cela ne diminuait en rien la colère que tu éprouvais à l'égard de ce fameux culte, au contraire.

« Tant que je n'oublie pas la douleur de ce vécu, alors nos sacrifices ne seront pas en vains... Si dans le cas contraire, je devais les oublier? Ce serait blasphémer sur leurs sacrifices... Ainsi que les miens et mon but!

T'étais-tu mal exprimé pour qu'Elior parle de la sorte ? Même si parfois, il était bon de savoir enterrer certains souvenirs, trop douloureux et rongeant l'âme et le corps, ce n'était pas pour autant qu'il fallait oublier. En vérité, peut-être, était-ce mieux de se souvenir.
Tu bougeais inconfortablement dans ton siège, légèrement honteux d'avoir pu dire une bêtise ou plutôt, d'avoir fait un acte idiot. Tu avais pensé que de l'eau aurait le meilleur. Pourtant, ton ami n'avait pas semblé ainsi, préférant attraper la pinte de bière que tu avais quelque peu délaissé. Soit, si tel était son souhait, tu n'allais pas le lui refuser. L'alcool n'était plus à présent la boisson désirée par ton palais. Ce liquide ne saurait qu'embrumer davantage tes pensées et tes raisonnements. Mais surtout de sentir tes émotions t'échapper à ton contrôle un peu plus.

Tu voulais savoir. L'espoir d'être éclairé sur ce rituel qui avait coûté la vie à de nombreuses personnes. Toutefois, il venait de marquer un point et chercher à parlementer sur le sujet, ne saurais qu'alimenter de nouvelles tension - qui venaient tout juste de se tasser -. Alors, il fallait se faire une raison et ne pas risquer le diable. De toute manière, au vu de la réponse d'Elior - qui venait pointer du doigt ce que tu cherchais à ne pas être -, tu pouvais te douter de l'enfer que cela avait été.

"Que comptes-tu faire ?" tu finissais par poser comme question, après avoir bu une gorgée d'eau. "Tu as dû y réfléchir depuis un moment, je me trompe ? Partir de l'Ordre pourrait te permettre une certaine liberté de mouvement et de pensée. Bien qu'il faudrait tout de même faire attention à ce qu'un faux-pas n'amène pas à la mort. Alors que de rester cavalier, permettrait une certaine sécurité."

Tandis que tu parlais, tes dents venaient mâchouiller par moments l'ongle de ton pouce. Le choix à faire n'était pas évident, chaque chemin ayant son lot d'obstacles à braver.


Contenu sponsorisé
Thunderstorms are raging | Pv. Rahgard Empty