Be quiet until the money arrives B9rmV6G
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Be quiet until the money arrives

Eryn
Eryn
25
14/05/2021

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Métier: Criminelle
Couleur: #B42A43
CRIMINEL
Be quiet until the money arrives EmptyMar 18 Mai - 11:52
BE QUIET


La princesse se contentait de survivre depuis quelques jours. Le voyage en mer de Proodos jusqu’au Nouveau Continent avait été bien trop coûteux pour que sa bourse puisse tenir le coup. Enchaînant les chambres miteuses dans quelque taverne peu attrayante, elle n’avait d’autre choix que de se résoudre à se limiter drastiquement - la chance ne lui avait que trop peu souri ces derniers temps, les voyageurs n’avaient pas non plus grandement foulé les auberges et elle se retrouvait presque sans un sou.

C’est une nuit comme celle-ci que la demoiselle se décide à passer à l’acte. Si elle manquait de pièces, elle ne se trouvait certainement pas sans ressources ; toujours préparée à toutes les éventualités, elle fait face aux imprévus la tête haute, une fierté qu’elle tient fortement de sa maternelle. Sofia, ou la contrée dans laquelle elle décide de passer ses nuits pour ne pas attirer les regards depuis son arrivée à Alasya, est son premier lieu de crime depuis qu’elle y a accosté. Bien que ce mot soit imposant et ne reflète pas réellement la qualité de son intention, elle compte obtenir une somme assez conséquente pour ne plus avoir à réaliser ce genre de tâches ingrates ; elle n’aime pas cette pratique et cela la répugne au plus haut point. Mais elle n’est pas non plus de celles qui baissent les bras, le monde n’est pas toujours celui que l’on souhaite observer. Il en va de même pour les actes ; parfois, nous devons nous permettre des choses qui nous déplaisent pour poursuivre nos rêves. Et sans argent, elle ne ferait plus long feu.

La voilà, avançant à tâtons sur les sentiers de Sentoni, après quelques jours de repérage ; parmi la population, quelques personnes sortent du lot de par leurs parures extravagantes, leurs broches argentées et leurs bijoux étincelants. Des étudiants, pour la plupart. Maintes et maintes filatures lui ont été nécessaires afin d’être sûre de pénétrer aux bons endroits tout en assurant sa propre sécurité, et surtout, son identité. Aucune erreur possible, quelques nobles venant d’ailleurs résident sur ces terres et elle compte échanger l’un d’eux contre une somme convenable, un montant lui permettant de ne plus jamais réitérer l’expérience. Jamais.

La maisonnette qu’elle avait tantôt repéré se rapproche pas à pas et, comme prévu, elle compte y pénétrer discrètement pour se glisser jusqu’à la chambre à coucher de la dame qu’elle a ciblé plus tôt dans la journée ; une belle demoiselle aux allures de noble, bien vêtue et parée de beaux bijoux.

C’est à quelques pas de l’entrée que la porte claque dès lors. Arrêt, pas de côté, Eryn se retrouve dissimulée derrière l’une des paroies de la maison, aux aguets. Un individu encapuchonné se précipite hors de la résidence. Elle patiente quelques instants, le temps que celui-ci s’éloigne suffisamment pour pouvoir s’ôter de la pénombre, pensant d’abord à une autre personne ayant décidé de payer une visite à sa cible. Elle dépose tout de même la lettre de rançon au pas de la porte, une fois l’individu parti, prête à s’infiltrer. Un regard par la fenêtre de la chambre de sa victime et Eryn comprend que la personne encapuchonnée n’était autre que celle-ci.

N’ayant pas le temps de s’attarder sur la lettre déjà placée au devant de l’entrée, elle se précipite à la suite de la fugitive. La raison pour laquelle celle-ci sortait en pleine nuit lui est égale, elle n’a pas besoin d’en connaître la source pour obtenir ce qu’elle désire : de l’argent. Eryn n’a pas encore perdu de vue l’étrangère et, visiblement, elle se trouve être bien plus endurante que cette dernière qui ralentit à vue d’œil. La princesse la rattrape ainsi, à l’usure, et lorsqu’elle arrive à proximité de sa victime, celle-ci semble la remarquer pour la première fois. À la vue d’Eryn, elle accélère davantage.

Eryn accélère à son tour et se trouve être plus rapide que sa proie.
Erza
Erza
13
16/05/2021

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Métier: Mage
Couleur: #7D898D (gris)
NOBLESSE
Be quiet until the money arrives EmptySam 22 Mai - 8:23
Be quiet until
the money arrives
Sentori Eryn
Une luciole arpentait les lisières des forêts. Elle regardait les arbres d’un œil nostalgique, portant sa main sur les écorces. Elle respirait le doux parfum de la sève, l’air pur de Sofia tout en poursuivant son chemin d’un pas lent et douloureux. Le cœur battant, déchirant la poitrine de cet oiseau bientôt en cage, elle portait les yeux aux cieux à la recherche d’une quelconque liberté. Ses prunelles luisantes ne se détachaient pas de la voûte céleste, observant le soleil réconfortant s’éteindre derrière les nuages. Le vent venait faire voltiger sa chevelure argentée, faire sonner les bijoux grisâtres qui ornaient sa peau pâle.

La jeune femme se rapprochait de sa demeure, de sa prison. Elle respirait bruyamment, le cœur noué, dévoré par l’hésitation qui l’habitait. Elle n’avait pas le temps d’y penser, elle devait pousser cette lourde porte et s’oublier… La douce chaleur de la cheminée réchauffait son corps de glace et comme un objet obéissant elle adoptait un visage joyeux à la vue de son calvaire. Son père, son mari étaient tous deux là, autour d’une table. D’un mouvement gracieux, elle venait les saluer soulevant les pans de sa robe de soie. L’homme qu’elle ne désirait pas, venait la prendre sous son étreinte étouffante, pressant ses lèvres abîmés contre les siennes. Au fond, Erza avait envie de pleurer, mais elle fit le vide par habitude. Une fois le baiser terminé, elle porta ses yeux sur son père qui ne daignait même pas la regarder.

— Bonsoir chéri, bonsoir père, j’espère que je ne vous ai pas trop fait attendre.

Elle avait usé de sa voix douce pour attirer l’attention de son géniteur, celui-ci l’observa rapidement avant de se replonger dans ses travaux. D’une voix grave et froide, il venait meubler le pénible silence.

— Bonsoir Erza, j’espère que tu es prête, on part demain à l’aube.

Elle arborait une fausse demi-lune, avançant lentement jusqu’à sa chambre. Une fois sortie du salon, elle laissait des larmes couler sur ses joues. Elle ne voulait pas de cette vie, elle n’avait pas envie de partir à Tharros, elle voulait juste disparaître dans la nuit. Une mine déterminée, elle essuya ses peines avant de faire son sac. Elle prit le strict minimum, un peu de nourriture, une couverture blanche ainsi que quelques affaires. Une bourse remplie à sa ceinture, elle revêtit d’un voile noir avant de porter ses oreilles au mur. Elle écoutait les mots des hommes qui s’étouffaient dans une pièce avoisinante.

Sans bruit, elle poussa la porte de bois, avant de se faufiler discrètement dans la maison. Elle détailla une dernière fois l’endroit avec air triste. Sans hésiter, elle s’engouffrait dans la pénombre. Les bourrasques de vent soufflaient brutalement, hurlant dans les tympans d’Erza. Les prunelles plissées, elle se mit à courir sombrant dans le noir éternel. Une dernière fois, elle se retourna. Elle ne discerna pas cette fille qui la suivait, elle laissait juste une larme se perdre dans l’obscurité.

Elle serpentait entre les maisons, avant d’entendre des pas qui se rapprochaient d’elle. Pour Erza c’étaient les gardes de son père, pourtant c’était juste un assassin. Les poumons brûlant, elle poursuivit sa course repoussant les limites de ses jambes douloureuses. Haletante, elle donnait son maximum, mais elle sentait l’inconnu la rattraper.

Ses pieds venaient se prendre dans la racine d’un arbre et sans surprise Erza épousa le sol froid. Sa cape se déchira, ses genoux se teintèrent de rouge et elle poussa un léger gémissement. Sonnée, elle porta ses mirettes sur l’inconnu qui venait. Elle sera les dents, le cœur martelant sa poitrine de verre. Elle ne s’était pas assez méfiée, elle allait devoir trouver une autre solution pour fuir…
TAG:  @Eryn
bettyleg
Eryn
Eryn
25
14/05/2021

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Métier: Criminelle
Couleur: #B42A43
CRIMINEL
Be quiet until the money arrives EmptyMer 26 Mai - 9:01
BE QUIET


L’assassine continue sa course effrénée à la poursuite de sa proie, qui ne cesse d’accélérer pour sa vie ; bien qu’elle ne compte pas la lui ôter aujourd’hui. Arpentant les sentiers à la recherche d’une entourloupe, la biche ne cesse de tenter de creuser l’écart entre elle et son bourreau supposé. Les deux jeunes femmes atteignent désormais la forêt, loin de toute forme de vie humaine et désormais seule à seule, la cible n’aura plus d’épaule sur laquelle se reposer lorsque la princesse l’aura attrapée.

Chose qui ne restera pas en suspend bien longtemps puisque la noble rencontre un obstacle et, dans la précipitation, ne manque pas de trébucher et de finir face contre terre. Celle-ci se retourne et Eryn s’empresse de saisir l’occasion ; elle avance davantage et se place à califourchon sur cette dernière, déterminée à en tirer quelques pièces. Sans le savoir, la fugitive s’était précédemment dirigée vers l’endroit destiné à la garder captive, le lieu de la remise de la rançon, ce qui arrange particulièrement la criminelle à l’heure actuelle.

Eryn plonge ses émeraudes dans les prunelles de sa victime lorsque son capuchon s’ôte de lui-même suite à la chute. Face à ce regard, son corps s’immobilise quelques secondes durant ; ses lippes s’entrouvrent alors et un sentiment encore inconnu au sang royal parcourt l’échine de notre ravisseuse. Ces quelques secondes suffisent à la biche pour se débattre, mais la confusion de la princesse se dissipe alors et, appliquant une certaine pression sur les poignets de sa proie avec l’une de ses deux mains, elle vient récupérer le bout de corde accroché à sa ceinture. Ni une, ni deux, elle s’empare de celle-ci pour venir lier les poignets de son otage - qui continue malgré tout à se débattre.

Eryn la saisit par les épaules et la frappe contre le sol de manière à l’assommer.

Une fois calmée, elle en profite pour lier ses chevilles et la bâillonner convenablement - elle se réveillera très vite et la princesse n’a aucune envie de l’entendre geindre à propos de sa condition. Tout ce qu’elle veut, c’est l’argent. C’est donc sans surprise qu’elle saisit l’occasion pour la fouiller et, à sa ceinture, elle trouve une bourse, qu’elle dérobe dans l’instant. Une pierre deux coups, une aubaine pour la jeune femme en quête de pièces. Bien évidemment, elle pourrait simplement s’en aller vers une taverne et dépouiller tous les voyageurs de passage, mais pour ce faire, elle a besoin d’argent pour entrer dans cette taverne. Malheureusement, le trajet en bateau lui a coûté toutes ses économies et elle n’a plus le choix que de recourir à certaines méthodes, bien qu’elle cultive une aversion pour celles-ci.

***

Devant la danse des flammes qu’elle a elle-même engendré, ses émeraudes fixent les quelques braises qui s’envolent non loin de leur foyer, une touche de mélancolie dans le regard. Les abysses d’un souvenir amère qui la ronge, et pour lequel elle continue de se démener. Cela fait maintenant quelques dizaines de minutes que la noble est attachée à un arbre à deux mètres de la princesse, inconsciente. La lettre de rançon a certainement été découverte il y a peu et il ne lui reste plus qu’à patienter. La fumée les guiderait jusqu’à elle et, comme convenu, ils s’arrêteraient à une centaine de pas de sa provenance pour y déposer la bourse et, alors, elle pourrait libérer l’otage.

Un léger grognement attire son attention alors qu’elle se perdait dans une hâte maladive de parvenir à ses fins. Persuadée qu’elle n’aurait pas à gérer sa victime avant l’arrivée de l’argent, un soupir de déception lui échappe. Elle l’observe du coin de l'œil tandis que celle-ci commence tout juste à émerger d’une courte sieste imprévue, prête à accueillir ses plaintes avec dédain.

Contenu sponsorisé
Be quiet until the money arrives Empty