Les passants sont plus fades que la bière ... [Pv: Tavia <3] B9rmV6G
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Les passants sont plus fades que la bière ... [Pv: Tavia <3]

Maëv
Maëv
58
20/02/2021

Feuille de personnage
Âge: 29
Métier: Assistante trésorière en charge des caisses de l'Ordre
Couleur: #00cc33]
CHERCHEUR
Les passants sont plus fades que la bière ... [Pv: Tavia <3] EmptyLun 26 Avr - 17:54
Le manteau orangé du crépuscule ... il n'y avait pas de plus beau contraste à apporter à la couleur de l'eau. Maëv le voyait bien, elle percevait la magnifique nuance d'ambre nichée dans son conduit cristallin. Celui-ci tournait, dansait autour de ses fins doigts, remontant sur le dos de sa main à la manière d'un serpent affectueux. La récemment diplômée appréciait ces instants de béatitude loin des yeux de tous. Cette fontaine n'était pas forcément dure à trouver, mais on ne pouvait pas dire que beaucoup de monde ne s'y attardait. Elle n'avait vraiment rien d'extraordinaire et ne brillait même pas de sa taille, ou bien de sa chute. Il s'agissait d'un simple bassin, mais manié sous les bonnes ficelles, ce simple récipient devenait une marionnette plus agile que n'importe quel pantin. Son contrôle sur les filets aqueux qu'elle maniait lui procurait une fierté considérable, tandis que sa main gauche tenait d'un doigté infiniment doux la pierre qui pendait à son cou.

Elle profitait d'un instant de calme avant qu'elle ne doive s'accommoder à l'humeur d'une comparse aux élans pour le moins ... tempêtueux. Se bercer du silence était une bonne manière de se préparer au raffut de reproches qui allait lui être adressé. Oui, car déjà Maëv avait une bonne dizaine de minutes de retard et elle comptait bien les changer en un quart d'heure peut-être. Il faisait bon tout de même et ce petit hameau de paix n'était pas pour lui déplaire ... elle était sûre qu'elle saurait se faire pardonner. Ce n'était pas certain, mais elle comptait sur son irrésistible charme et son éloquence sans égale pour obtenir le droit de garder sa nuque.

C'était comme si l'eau donnait rendez-vous à la foudre ... pour ne pas être vraiment imaginatif, mais les idées reçues attribuées à ces deux éléments semblaient plus qu'adéquats pour décrire ces singulières personnalités au contraste ... manifeste. C'est pourtant avec un calme sourire inexpressif que Maëv se leva de son siège. Oui, elle était prête à se faire incendier, mais la surprise du choix des mots la faisait presque anticiper ce rendez-vous.

Heureusement que le bistrot dans lequel avait été fixé la rencontre n'était pas trop loin de la fontaine, grâce à cela, la mage d'eau n'eut qu'environ vingt-cinq minutes de retard ! Il faut savoir se faire attendre parfois, elle dira qu'elle aura été retenue avec un élève un peu idiot qui ne comprenait pas comment correctement canaliser. Car c'était bien cette période là, sa première année en tant que professeure avait apporté beaucoup de patience à Maëv, mais déjà elle était exigeante, bien plus que la plupart de ses collègues pourtant plus expérimentés. Elle n'était pas particulièrement appréciée, mais au moins, elle était respectée. Avec son niveau, ç'aurait été dommage.

Elle passa donc la porte de la taverne et chercha de ses yeux disparates la compagnie qui devait certainement l'attendre avec une bonne envie de lui mettre deux trois claques. Oh, ça aurait été compréhensible, mais elle n'avait pas pu s'en empêcher et plus malheureusement encore, elle ne pourrait pas vraiment s'excuser de l'avoir laissée attendre puisqu'elle ne comptait de toute façon pas lui dire la vérité. Peut-être qu'elle le devinerait de toute manière, mais Maëv n'avait pas envie de lui laisser la tâche facile.

Les mèches brunes apparurent dans un coin de la pièce, tandis que, riche et fière de sa longue robe bleue, la retardataire s'avança avec le plus serein des visages. On aurait même presque dit qu'elle était fière d'avoir ainsi laissée attendre sa comparse et ce ... eh bien, ce n'était pas véritablement faux. Ce n'était cependant pas tout à fait vrai non plus, il y avait un juste compromis entre la culpabilité et la satisfaction d'avoir passé vingt minutes de pure sérénité. Le seul ennui, c'était que dans ses traits, eh bien la première émotion ne ressortait pas du tout.

Elle se contenta de s'approcher, main brièvement levée en guise de salut, sourire suffisant, mais si innocent aux lèvres. Dans tout le calme et la subtilité qui la caractérisait, elle s'excusa.

- Bonsoir.

... en tout cas, elle comptait le faire, malgré le petit instant de silence qu'elle prit pour s'asseoir.

- J'ai du retard, j'aidais un élève qui avait du mal à progresser au rythme de tous.

En fait, tout portait à croire qu'elle ne comptait absolument pas s'excuser, et pour qui était un minimum susceptible, son ton de satisfaction aux lèvres aurait également pu laisser penser qu'elle faisait bien exprès de ne pas se faire pardonner. Peut-être était-ce le cas, peut-être avait-elle oublié. La vérité c'était que Maëv n'oubliait jamais, mais une petite pensée suicidaire l'avait poussée à essayer de titiller sa comparse. Le bouchon fut d'ailleurs poussée plus loin encore lorsqu'avec son grand sourire inextinguible, elle s'enquit ;

- Je ne t'ai pas trop fait attendre, j'espère ?

Si le pub explosait, ç'aurait été une victoire dans ses registres.

***

Les passants sont plus fades que la bière ... [Pv: Tavia <3] F3lu

Maëv parle en #0033cc