[Mission] La Flûte Perdue B9rmV6G
Le Deal du moment : -33%
COOKINGBOX – Barbecue 58cm à Charbon de ...
Voir le deal
59.99 €

[Mission] La Flûte Perdue

Ilios
Ilios
562
18/01/2020
DÉESSE
[Mission] La Flûte Perdue EmptyDim 2 Aoû - 6:30

MISSION

Shaaka et Marhy

La Flûte Perde

Voilà qu’une fois de plus, son cœur se retrouvait brisé. Pourtant, cette fois il avait vraiment cru qu'il avait rencontré sa destinée. Ses longs cheveux dorés, ses magnifiques yeux noisette. Douce et belle. Il s’était fait ensorceler. En plus de lui avoir arraché le cœur, la gourgandine s’était enfuie, volant la précieuse besace de l'artiste de rue. Le voilà qui se retrouvait ainsi sans outil de travail. Plus de pipeau sur lequel il pouvait jouer, plus de flûte pour charmer...

Affalé sur sa table, il est désespéré. Larmoyant. Pitoyable. Les boissons s’enchaînant, ses phrases font de moins en moins de sens. Néanmoins, une légende ne cesse de revenir en boucle dans son esprit : celle de la Flûte de Doclès !

Si seulement il pouvait mettre la main dessus. Son avenir serait assuré. Oui. Il n’a nul autre choix. Il lui faut trouver cet instrument. Tentative malheureuse de se redresser. Impossible.

Broyant du noir, le musicien se mit à taper du poing sur la table, maudissant le ciel d’avoir amené cette démoniaque créature sur son chemin. Radotant encore et encore cette mystérieuse histoire entre deux gorgées et quelques sanglots.  Soudain, une divine apparition attira son regard...

« VOUS LA ! OUI ! »

Il tente en vain de se redresser, faisant trembler la table.

« Aidez moi ! Il faut que vous trouviez la flûte. Retrouvez-là, et je vous paie ! Pitié ! »

*****


[Le reste de la mise en situation vous appartient. Le MDJ interviendra à chaque tour.]



Invité
Anonymous
Invité
[Mission] La Flûte Perdue EmptyDim 2 Aoû - 20:27
La Flûte Perdue
Peut-être n'était-ce pas assez...

Marhy soupira, comptant le peu de pièces d'or qu'il lui restait. Sûrement assez pour manger ce soir, mais qu'en sera-t-il pour demain ?

Un soupir las s'échappa de ses lippes, son regard s'attardant quelques secondes sur les maigres économies qu'elle avait. Combien de temps durerait-elle ainsi ? Pas plus de trois jours, c'en était certain. Marhy prit une profonde respiration pour s'empêcher de paniquer et rangea ses pièces pour ne plus y penser. Demain, elle trouvera un contrat. C'était tout du moins ce qu'elle essayait de se persuader. Mais la mercenaire n'était pas dupe; il était dur pour elle de trouver un contract qui puisse correspondre à ses critères.

Par exemple, ne pas tuer quelqu'un juste parce qu'il ne pense pas de la même manière que vous. Ou s'impliquer dans toutes ces histoires  de corruption, de politique... Marhy n'avait aucune connaissance en la matière -il avait fallu qu'elle demande à un inconnu ce qu'était une “impératrice”, puisque sa mère ne l'avait jamais éduqué à ce propos-, et préférait donc ne pas se mêler à tout cela. Elle avait déjà assez de problème avec toutes les erreurs qu'elle avait pu commettre par le passé. L'argentée passa une main dans ses cheveux détachés, les amenant sur ses épaules.

Elle avait définitivement besoin de se changer les idées. La mercenaire se leva, attrapa sa bourse et l'accrocha à sa ceinture en cuir. Elle avait tout le reste de la journée pour songer à son problème, peut-être qu'en mangeant un bon repas, elle arriverait à poser un peu son cerveau en surchauffe et trouver une solution. L'argentée se mit à réfléchir, se demandant où elle pouvait bien aller pour éviter de trop penser à sa situation.

N'y avait-il pas une auberge, non loin d'ici?
Ce serait l'endroit parfait pour se reposer et se changer les idées ! Et pour profiter d'un bon repas, par la même occasion. Avec ses quelques soucis financiers, Marhy n'avait pas pu s'offrir de gros repas ses dernières semaines. Bon, au vu de sa situation, elle comptait tout de même prendre le plat le moins chère; mais l'argentée ne pouvait s'empêcher de baver à l'idée d'enfin pouvoir manger de la véritable nourriture. Enfin décidée, la mercenaire attacha rapidement ses cheveux en une queue de cheval haute et s'en alla en direction de l'auberge qu'elle avait aperçu la veille.
Mais au fond d'elle, Marhy ne pouvait s'empêcher de paniquer en sentant à quel point sa ceinture lui semblait bien moins lourde qu'il y a quelques semaines.



Une fois arrivée, Marhy ne put s'empêcher de regarder un peu à droite à gauche. Elle n'était pas une grande habituée  de bars et autres bâtiments en tout genre; à dire vrai, tous les endroits où il y avait un risque à ce qu'il y ait un amas de personnes en tout genre. Elle n'était pas vraiment interaction sociale, surtout dans ce genre de lieu.
Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, avec ses moyens financiers, venir dormir dans une auberge lui revenait souvent beaucoup trop chère. Aujourd'hui était une exception.

Son regard s'attarda sur un vieil homme, clairement alcoolisé, qui semblait baragouiner dans son coin. L'argentée préféra cependant l'ignorer; elle avait un estomac à remplir et un esprit à vider.
Malheureusement, tout semblait ne pas vouloir aller dans son sens.

« VOUS LA ! OUI ! », s'écria soudainement l'ivrogne, faisant sursauter l'argentée.

Marhy se tourna vers l'inconnu, se demandant quelle mouche avait bien pu le piquer pour qu'il se mette à hurler ainsi. Quel fut sa surprise quand elle constata qu'il la regardait elle. L'argentée s'assura que personne ne l'entourait -peut-être appelait-il quelqu'un d'autre ?- avant de se pointer du doigt, fixant avec méfiance le vieil homme alcoolisé. Une fois certaine qu'elle était bien celle qu'il avait voulu abordé, l'argentée ne put retenir un soupir. Qu'avait-elle fait, nom de dieu, pour que tout semble aller contre elle ?

« Aidez moi ! Il faut que vous trouviez la flûte. Retrouvez-là, et je vous paie ! Pitié ! »

A la mension de paiement, les yeux de Marhy brillèrent hâtivement. Peut-être que ce vieil homme allait-être la parfaite occasion pour renflouer sa bourse ! Elle qui en avait tant besoin. La mercenaire se reprit néanmoins rapidement; qu'importe qu'elle soit dans un tel besoin d'argents, elle ne pouvait pas se permettre d'accepter ainsi une demande d'un inconnu, surtout si celui-ci était ivre ! Cet homme pouvait très bien être fou, après tout. Ou bien refuser le paiement une fois remis de sa beuverie.
A dire vrai, l'argentée n'avait jamais été alcoolisé et n'avait jamais tenté de dialoguer avec quelqu'un dans cet état-là. Enfin, quémander quelques renseignements n'allaient sûrement pas la tuer.  Et dans le pire des cas, si Marhy sentait vraiment que cette situation ne l'arrangerait pas, elle laisserait l'homme à quelqu'un d'autre.

Après plusieurs secondes à y réfléchir, Marhy soupira de dépit et se dirigea vers la table du vieux monsieur. Il lui avait parlé d'une flûte perdue, non ? Mais qu'entendait-il par-là ? Avait-elle été volé par quelqu'un ? Ou simplement perdue par l'ivrogne ? Sachant que se poser ces questions n'avanceraient pas l'argentée, elle s'avança et, bien que gardant une certaine distance avec l'inconnu, chercha plus de renseignement.

« Excusez-moi, monsieur... Pouvez-vous préciser votre demande ? »
Shaaka
Shaaka
373
29/07/2020

Feuille de personnage
Âge: 33 ans.
Métier: Capitaine de la garde Impériale.
Couleur: Black
GARDE IMPÉRIAL
[Mission] La Flûte Perdue EmptyDim 2 Aoû - 21:30
Dialogues :
 

La Flûte perdueTuer l'ennui.
Shaaka
Inanna
I got an idea...

Depuis son arrivée sur le continent Alaysien la grande dame avait du composer avec le dégoût profond que lui inspiraient ces terres et ceux qui la peuplent, avec leurs mœurs & coutumes à ses yeux si primitifs. Il n'y avait a ses grands yeux bleus rien à sauver ici. Peut-être Emporos & ses lumières qui avaient leur charme. Il serait en effet dommage que cette resplendissante cité ne finisse rasée par une attaque d'envergure. Si seulement. Si seulement sa chère tante avait pu commencer par là. Mais au grand désarrois de sa nièce il n'en fut rien. Non, au lieu de cela, elle l'avait encouragé, poussé même à poser ses bottes sur ce continent. Continent qui finirait sûrement annexé à l'amiable ou avec pertes et fracas. Inutile de dire que la deuxième solution lui parlait bien plus que la première. Elle fut tiré de ses douces rêveries par la petite garde au bandeau surmonté de deux cornes.

"Dame Alviirhan, nous devrions nous arrêter afin de nous sustenter. Vous n'avez rien avalé depuis hier soir et je dois avouer que cela m'inquiète."

Le capitaine haussa les épaules un doux sourire traversant son beau visage alors que ses saphirs se posaient sur sa subordonnée, elle n'avait rien mangé certes mais ce qui l'entourait actuellement lui inspirait assez de dégoût pour lui couper l'appétit de manière permanente. Cependant, elle ne pouvait laisser un détail aussi insignifiant peser sur le moral de sa seule alliée en ces terres.

"Je m'en voudrais de t'inquiéter, petite Inanna. Arrêtons nous où tu le voudras, le temps de nous restaurer. Mais ne nous attardons pas, ces gens me donnent la nausée."

La petite garde opina du chef et ouvrit la marche à son supérieur jusqu'à une misérable taverne qui manqua d'altérer le masque de bonne humeur de la grande dame qui de part sa taille dû se baisser pour en passer la porte. Une taverne en somme mais allez savoir pourquoi l'endroit lui semblait plus salle maintenant qu'elle savait qu'elle allait devoir y poser son séant et y passer du temps. Elle espérait qu'au moins la nourriture n'aurait pas le goût de crasse. Les deux femmes s'installèrent sur l'un des grands bancs de bois et la garde qui parlait couramment l'Alaysien se chargea de passer commande pour deux. Les saphirs du capitaine restaient fixés sur sa comparse trop soucieuse de pouvoir attraper on ne sait quelle maladie en les posant par inadvertance sur l'un des crasseux qui peuplaient la salle.

"J'ai commandé quelque chose de simple afin que nous ne perdions pas de temps ici."
"Tu as bien fait."


Patiemment elles attendirent leur repas et l'entamèrent calmement. La nourriture était immonde, mais le capitaine n'en était point déçue puisque c'était parfaitement ce qu'elle attendait d'un établissement qui avait l'air si mal tenu. Il ne manquerais plus que quelqu'un se paie le toupet de les déranger et ce serait un nouveau sans faute d'incivilité de la part de ces phacochères d'Alaysiens. Et cela ne manqua pas, un homme visiblement ivre attira le regard azur du capitaine de la garde impérial ainsi que les rubis de sa comparse.

"Inanna, que dit ce chien ?"
"Il a perdu quelque chose, une flûte, ma dame."


La grande dame hocha la tête une flûte perdue justifiait un tel cirque. Pouvait ont tomber aussi bas, se mettre la tête à l'envers pour un simple instrument avant de demander à d'autres d'aller le chercher pour soit. Un nouveau sourire, amusé cette fois fendit le visage du capitaine qui tourna la tête vers son acolyte. Avant de se lever pour se diriger vers l'homme, Inanna l'imitant de manière précipitée.

"Que voulez vous faire Capitaine."
"Une idée m'est venue, allons aider ce braillard à retrouver son instrument."


La petite garde inclina la tête. Elle connaissait assez bien son capitaine pour savoir qu'une étrange idée avait germé dans son esprit. Et ce genre d'idée était rarement bonnes, mais de part son rang et par l'honneur qu'on lui avait fait de la laisser accompagner la capitaine, elle se devait de la suivre quoi qu'il advienne. Les deux femmes s'approchèrent donc, la gradée resta légèrement en retrait tandis que la garde s'avança au niveau de la demoiselle qui s'était d'abord faite héler. Elle s'exprima dans un alaysien parfait ne parvenant cependant pas à cacher son fort accent proodosien.

"La demoiselle à raison. Si vous désirez de l'aide exprimez vous plus clairement. Et tenez vous un peu mieux je vous prie, c'est le capitaine de la garde de l'impératrice Zéeva Burkzavra en personne qui a décidé de vous venir en aide."

Le capitaine esquissa un nouveau sourire en arrière plan détaillant la demoiselle qui dénotait grandement avec le reste de la scène qui se jouait sous ses yeux. A n'en point douter, elle n'est pas alaysienne. Voilà qui promettait d'âtre intéressant.  
Ilios
Ilios
562
18/01/2020
DÉESSE
[Mission] La Flûte Perdue EmptyLun 3 Aoû - 7:58

MISSION

Shaaka et Marhy

La Flûte perdue


Nouvelle tentative de se redresser. Réussite. L’homme aux jambes légèrement tremblante plantait un regard brûlant sur l’argentée qui avait répondu à son appel à l’aide. Il posait une main sur son front, tandis que des larmes coulaient à nouveau sur ses joues.

« Ma dulcinée, elle s’est enfuie. Elle m’a dérobé… »

Se rasseyant, il invitait la femme aux cheveux argentés à le rejoindre. Il posait un regard interrogateur sur l’interprète. Dan Yuan était un artiste et non pas un politicien. Noms inconnus, il n’en avait que faire. Seule la Flûte comptait à ses yeux.

« Il vous est facile de parler, étrangère ! Ma peine est IMMENSE ! Vous ne pouvez comprendre... »

Il enfuit son visage dans ses mains, laissant quelques secondes de silence s’installer avant de replonger ses iris, sincères dans celles de la mercenaire.

Trifouillant soudainement dans sa poche, il en sortit, presque comme par magie une carte. Il déroulait le parchemin sur la table. Posant les coudes sur la table, croisant les mains, l’homme devint soudain très sérieux. L’ambiance devint presque mystérieuse. Il fixait tour à tour les trois Proodosiennes.

« Laissez-moi vous conter l’histoire de Doclès et de sa flûte magique. Les origines de cet homme sont inconnues. On ne sait où il est né, mais il était un Maître dans l’art de la flûte et du pipeau. Il avait pour habitude de composer ses divins morceaux dans une grotte située non loin de la Forêt Morte. »

Il posait son index sur l’emplacement de la grotte.

« Un jour, son cœur fut capturé par une demoiselle et, quelques mois plus tard, elle lui annonçait un heureux évènement. »

Il fit une pause. Reprenant d’une voix plus basse et lugubre.

« Alors qu’il était parti composer une Ode à son futur enfant, le malheur disparut. Inquiète, son amante s’aventura dans cette grotte mais il n'y avait de traces de son bien aimé. Juste sa flûte posée sur un rocher. Il s'était comme, évaporé. Le coeur brisé, désespéré, à son tour, elle disparût dans la grotte... »

Posant une main sur sa poitrine, il clama.

« Moi, Dan Yuan requière votre aide, Ô gentes dames. Trouvez cette flûte et ramenez-la moi…  
Je vous paierais en conséquence, bien entendu. »


*****

[Le reste de la mise en situation vous appartient. Le MDJ interviendra à chaque tour.]


Invité
Anonymous
Invité
[Mission] La Flûte Perdue EmptyMar 4 Aoû - 1:37
La Flûte Perdue
« Ma dulcinée, elle s’est enfuie. Elle m’a dérobé… »

Marhy se sentit soudainement assez idiote. Quand elle vivait encore aux crochets de sa mère, il n'était pas rare que celle-ci lui quémande d'aller dérober bijoux et autres babioles de luxe chez les hommes qu'elle charmait. Une époque qu'elle préférait oublier,  mais les dires du vieil homme lui fit ressurgir de bien mauvais souvenirs. Enfin. L'argentée chassa ses pensées noires et se concentra plutôt sur l'ivrogne, qui, il fallait l'avouer, lui faisait de la peine.  Il semblait venir tenir à cette flûte, pour ainsi se laisser aller à l'alcool. Ou alors était-il bien plus peiné par l'abandon de sa dulcinée ? La mercenaire soupira intérieurement, elle ne comprendrait jamais l'intérêt d'avoir une compagne. Enfin, pas qu'elle puisse réellement parler au vu de sa propre expérience; elle qui n'avait jamais aimé.

L'argentée fut brusquement chasser de sa rêverie quand une voix surgit non loin d'elle.

« La demoiselle à raison. Si vous désirez de l'aide exprimez vous plus clairement. Et tenez vous un peu mieux je vous prie, c'est le capitaine de la garde de l'impératrice Zéeva Burkzavra en personne qui a décidé de vous venir en aide. »

Comment ça ? Marhy se tourna légèrement, fixant l'étrangère qui s'était imiscée dans la conversation. Quel physique atypique... ne put s'empêcher de notifier la mercenaire en voyant les deux longues cornes plantées sur le front de l'inconnue. Et puis son accent ressemblait au sien, et à celui des autres Proodos qu'elle croisait de temps en temps sur son chemin; cette femme était donc la capitaine de la garde de leur impératrice ? L'argentée, ayant passé la majeure partie de sa vie dans un village paumé, n'avait jamais ni entendu les noms des plus hautes têtes de leur hiérarchie, ni aperçu leur visage. C'est donc à cela qu'elle ressemble ?

Marhy se remémora alors la dernière phrase de l'étrangère; si elle n'était pas la capitaine, alors qui était-elle ? Son regard fouilla un peu les environs et elle aperçu, derrière celle qui avait prise la parole, une femme qui était doté d'un physique tout aussi atypique que sa compagne. Enfin, la mercenaire ne se souvenait pas d'avoir croisé quelqu'un d'aussi grand. N'est-ce-pas compliqué de vivre en étant aussi immense ? Du haut de son pauvre un mètre soixante-dix, l'argentée ne rivalisait clairement pas avec la générale. Pas qu'elle puisse y avoir songer une seule seconde.

Marhy se dépêcha de détourner le regard, par peur que cela soit mal interprêter par les deux nouvelles venues. Elle avait prit l'habitude de contempler ce qui l'entourait, paysage comme personne; l'argentée était du genre a aimé observer, et non participer. Était-ce étrange ? Elle l'ignorait, mais personne ne semblait s'en être plaint jusqu'à aujourd'hui. Et elle ne voulait surtout pas que ça puisse arriver maintenant en face d'une personne de haut rang.

« Il vous est facile de parler, étrangère ! Ma peine est IMMENSE ! Vous ne pouvez comprendre... »

Marhy se sentit à nouveau mal pour le pauvre homme. Il était clair pour elle qu'elle ne pouvait comprendre ce qu'il vivait; elle n'avait aucune attache en son monde, que ce soit pour un bien matériel ou pour quelqu'un en particulier. Si je venais à perdre mon bien le plus précieux, serais-je dans le même état ? La mercenaire était sincèrement curieuse de savoir la réponse.

En même temps, elle se demanda si la réponse de l'ivrogne n'était pas un poil trop grossière et agressive pour quelqu'un du rang de cette femme. Bien qu'à l'avouer, Marhy elle-même ne la connaissait pas et n'avait jamais entendu son nom; mais de là à lui répondre ainsi, jamais elle ne l'aurait osé.
De toute manière, l'aurait-elle osé envers quelqu'un d'autre ? L'argentée détestait les conflits et préférait de loin rester dans son coin avec ses problèmes, sans déranger personne. Déjà qu'elle avait du mal à adresser la parole à une personne quelconque...

La mercenaire soupira doucement, fixant le vieil homme qui avait reprit la parole.

« Laissez-moi vous conter l’histoire de Doclès et de sa flûte magique. Les origines de cet homme sont inconnues. On ne sait où il est né, mais il était un Maître dans l’art de la flûte et du pipeau. Il avait pour habitude de composer ses divins morceaux dans une grotte située non loin de la Forêt Morte. Un jour, son cœur fut capturé par une demoiselle et, quelques mois plus tard, elle lui annonçait un heureux évènement. Alors qu’il était parti composer une Ode à son futur enfant, le malheur disparut. Inquiète, son amante s’aventura dans cette grotte mais il n'y avait de traces de son bien aimé. Juste sa flûte posée sur un rocher. Il s'était comme, évaporé. Le coeur brisé, désespéré, à son tour, elle disparût dans la grotte... »

Pourquoi faut-il que ce soit toujours des histoires avec des enfants disparus ? Marhy ne laissa pas paraître son malaise, mais clairement, après ce qu'elle venait d'entendre, elle ne se sentait pas si bien que ça. Pourquoi tout semblait lui faire songer à son passé ?

La mercenaire ne pouvait s'empêcher de se demander... Pourquoi leur raconter cette histoire ? Ne pouvait-il pas simplement leur indiquer l'emplacement de la flûte ? Était-ce à cause de cette même histoire que cet objet lui semblait si important à ses yeux ? Et surtout... Pourquoi une personne d'aussi haut rang que la capitaine voudrait aider un ivrogne à chercher une flûte ?
Quelle étrange situation... Elle se sentait que très légèrement de trop dans cette conversation, en vérité.

« Moi, Dan Yuan requière votre aide, Ô gentes dames. Trouvez cette flûte et ramenez-la moi…  Je vous paierais en conséquence, bien entendu. »

A nouveau, Marhy se sentit honteuse d'ainsi dérober un pauvre homme qui venait de perdre sa femme et sa flûte. Avait-elle seulement le choix ? La mercenaire se détourna alors de l'ivrogne, se tournant vers les deux inconnues, une main posée sur sa poitrine.

« Si ce n'est pas trop vous demander, puis-je m'occuper seule de cette mission ? », Marhy se mordit la lèvre infèrieure, gênée de quémander cela. « Je... Qu'importe le montant du paiement, j'en ai véritable besoin. »

Marhy se sentait honteuse de demander cela, mais en même temps, que pouvait-elle faire ? Elle avait besoin de cet argent pour survivre.

« Je peux très bien me défendre toute seule. Et puis... », l'argentée détourna le regard. « Je trouve cela injuste de vous laisser vous occupez d'une telle mission alors que vous avez sûrement plus important à faire. »

Pour elle, ce n'était pas un reproche; seulement un fait. Bien que sa phrase puisse t-être assez maladroite, il n'y avait ni animosité, ni méchanceté dans ses propos. Marhy souhaitait simplement subvenir à ses besoins. En y pensant, elle ne put s'empêcher de soupirer; avec toute cette histoire, elle n'avait toujours pas pu manger et l'argentée commençait à avoir vraiment faim. Je suppose que cela devra attendre.

Shaaka
Shaaka
373
29/07/2020

Feuille de personnage
Âge: 33 ans.
Métier: Capitaine de la garde Impériale.
Couleur: Black
GARDE IMPÉRIAL
[Mission] La Flûte Perdue EmptyMar 4 Aoû - 20:33
Dialogues :
 

La Flûte perdueTuer l'ennui.
Shaaka
Inanna
I got an idea...

La petite garde expira par le nez ses deux rubis fixés sur l'ivrogne qui lui faisait face. Depuis leur arrivée décidément, beaucoup avaient eu la chance que sa supérieure ne comprenne pas un traître mot de leurs paroles car certains auraient sûrement eu à en répondre immédiatement. Et elle connaissait son capitaine, ce n'était jamais agréable de s'attirer ses foudres, jamais. Encore aujourd'hui semblait elle dans de bonne disposition et ce malgré le fait qu'elle ai d'abord rechigné à s'arrêter. Aussi décida t'elle de garder son insolence pour elle afin de ne pas éveiller les bas instincts de la grande dame qui l'accompagnait. Elle se contenta d'écouter son récit qui ressemblait plus à une fable romantique qu'à autre chose en questionnant vraiment le choix de la gradée de venir en aide à une personne si misérable. Mais au fond elle le savait, ce ne serait qu'un simple divertissement.

Alors qu'elle ouvrait la bouche pour expliquer la situation à son intéressée de capitaine l'autre femme prit la parole et la petite garde échappa un nouveau soupir par le nez. Elle aurait bien aimé à vrai dire que cette fille parte seule. Elle hocha la tête dans sa direction avant de se tourner vers la grande dame qui observait toujours la scène en arrière plan.

"Il s'agit là plus d'une histoire de relique que d'un objet égaré. Il raconte cela comme une fable et nous ne sommes même pas sûres de pouvoir mener cette requête à bien."

La grande militaire haussa les épaules, peu contrariée par la situation mais bien plus concernée par le fait d'avoir quelque chose de plus amusant à faire de son temps que de vagabonder et de s'arrêter dans ce genre d'endroits crasseux à chaque fois qu'elles avaient besoin de manger ou de dormir. Le sourire si tendre qu'elle arborait s'élargit alors que son regard cobalt rencontrait les rubis de sa subordonnées.

"Et bien, cela nous permettra sûrement de parfaire quelques connaissances au sujet des légendes de ces terres. N'est-ce pas ce genre de choses qui t'intéressent tant, petite Inanna ?"

La petite cornue sentit un léger frisson lui parcourir l'échine. Elle savait qu'insister d'avantage était le risque de la voir se courroucer et ça, pour rien au monde elle ne le voulait. D'un signe de tête elle désigna la jeune femme aux cheveux argentés.

"Cette jeune femme désire y aller seule, elle a besoin d'or dit-elle."
"Inanna, si c'est l'or qui l'intéresse, qu'elle le prenne, ce n'est pas ce qui m'intéresse. Pourrions nous nous dépêcher ?"

"Bien, ma dame."

La cornue se retourna vers l'ivrogne et la mercenaire aux cheveux d'argents à laquelle elle adressa d'abord son regard écarlate avant de prendre la parole dévoilant par là même la décision du capitaine.

"Décemment, nous ne pouvons pas vous laisser y aller seule. Nous ne sommes même pas sûr de la véracité des propos de cet ivrogne ni de ce que vous pourriez être amené à croiser sur la route. Le capitaine dans sa grande bonté a décrété que vous pourrez prendre l'entièreté du paiement."

Elle soupira de nouveau jetant un regard en coin à son capitaine avant de le porter de nouveau sur la fille aux cheveux d'argent.

"Si vous avez tout ce qu'il vous faut, nous partons pour cette forêt morte. Le capitaine ne parlant pas l'alaysien, je vous demanderais de vous adresser à moi si vous souhaitez échanger. Je me nomme Inanna et voici dame Alviirhan qui commande la garde personnelle de sa majesté l'impératrice de Proodos."

Elle désigna sa supérieur d'un geste respectueux qui indique à celle-ci qu'elle venait d'être présentée, aussi prit elle la peine de lever l'une de ses mains pour l'agiter brièvement en direction de la mercenaire son sourire s'élargissant de nouveau et ses yeux azurs se posant sur elle de cette manière assez singulière de regarder les gens, non sans une certaine tendresse toute teintée de sa rigueur militaire et d'une lueur maligne, laissant peu de place pour deviner ceux à quoi elle pensait. Elle détailla cette petite mercenaire le scrutant des pieds à la tête. Ce disant que c'était presque dommage qu'une jeune fille comme elle ai terminé sur les routes.

Elle s'avança de quelques pas pour se trouver face à cette jeune fille, elle se pencha un peu pour l'observer mieux. Son regard expert n'eut aucun mal à la mettre à nue, elle détailla des muscles fins, élancés, pas vraiment ce qu'on s'attendait à voir sous un visage aussi angélique que le sien. Un sourire plus grand encore éclaira son visage, dévoilant sa dentition alors que l'une de ses mains venait se poser sur l'épaules de la jeune femme avant que sans un mot, elle ne tourne les talons pour prendre la direction de la sortie.

Inanna assista à la scène, attentive, elle attendit que son capitaine n'ai passé la porte avant de s'incliner légèrement devant la mercenaire, elle savait le comportement de la grande dame parfois déroutant mais elle n'avait senti aucune animosité cette fois-ci, ce qui était plutôt bon signe en soit. Cependant, cela ne durerait pas si elles tardaient trop, aussi prit elle la direction de la porte à son tour.

"Si vous avez tant besoin d'or, ne perdons guère plus de temps."

 
Ilios
Ilios
562
18/01/2020
DÉESSE
[Mission] La Flûte Perdue EmptyMer 5 Aoû - 4:22

MISSION

Shaaka

La Flûte perdue


Après toutes ces déclarations l’homme s’était replongé dans ses pensées, n’intervenant pas dans la discussion des étrangères. Il se contenta de se redresser, en silence, enroulant la carte et lorsque Shaaka s’éloignait, il fit quelques pas vers Marhy, lui tendant le parchemin.

« Je vous remercie d’avance jeune demoiselle. Mon Destin est entre vos mains… »

Jetant un coup d’œil à Shaaka, il soupirait longuement, avant de se diriger, tête basse vers les escaliers de l’Auberge, sans dire un mot de plus, comme s’il était épuisé après avoir raconté son histoire.

*****

L'homme vous a remis la carte. Cette dernière indique l'emplacement de la caverne qui ne se trouve à moins de deux heures de marche de l'Auberge du village. Libre à vous de vous fier à vos instincts d'aventuriers ou bien de vous en servir et d'étudier ce bout de papier...

[Le MDJ interviendra à chaque tour.]


Shaaka
Shaaka
373
29/07/2020

Feuille de personnage
Âge: 33 ans.
Métier: Capitaine de la garde Impériale.
Couleur: Black
GARDE IMPÉRIAL
[Mission] La Flûte Perdue EmptyLun 26 Oct - 18:33
Dialogues :
 

La Flûte perdueTuer l'ennui.
Shaaka
Inanna
I got an idea...

Une fois à l'extérieur la mercenaire remit le bout de papier aux deux guerrières avant de finalement prendre congé pour d'obscure raison qui ne concernaient en rien ses interlocutrices aussi elle ne fut pas retenue et entièrement libre de poursuivre son chemin comme le coeur lui en dirait. La petite garde déplia le morceau de papier et le déchiffra de ses grands yeux rouges avant de relever ceux-ci vers sa supérieure qui attendait patiemment.

"Si l'on en croit ce bout de papier, c'est l'endroit où devrait se trouver la flûte."

La grande dame hocha légèrement la tête signifiant par là qu'il était temps d'y aller. Aussi se mirent elle toutes deux en route, la petite garde ouvrant la marche le parchemin entre les doigts pour être sûre de savoir se repérer comme il le faudrait. Une fois sorties du villages, elles empruntèrent le chemin désigné. La petite garde se demandait toujours ce qui avait pu décider le capitaine à se dévouer ainsi pour une mission de pacotille mais celle ci ne semblait pas décidé à lui en faire part. Et forcer la chose ne l'aiderait guère. Soupir discret alors qu'elle s'arête à un carrefour pour prendre le temps de se repérer avant de poursuivre sereinement.

"Si je ne me trompe pas nous devrions avoir à longer une rivière sur une partie du chemin peut-être pourrions nous faire une pause à ce mom..." Elle fut cependant coupée.
"Pas de pause, ce n'est qu'un peu de marche, nous aurons tout le loisir de nous reposer en rentrant." Annonça calmement la gradée. "Si tu veux y remplir ta gourde, je ne t'en tiendrais pas rigueur. Cependant j'aimerais en finir assez vite, je n'ai pas non plus tant de temps que ça à  accorder à un gueux."
"Bien, ma dame."

Sur d'aussi belles paroles la petite garde accéléra donc le pas jusqu'à arriver à un nouveau croisement. Celui-ci ne semblait pas indiqué sur la carte. La grande dame pointa du doigt la rivière.

"Si nous sommes bien là où tu le dis, coupons ici. Et nous rejoindrons la rivière."

Hochement de tête entendu de la part de la garde avant qu'elle ne reprenne la marche, coupant entre les deux chemins les Impériaux s'enfoncèrent dans ce qui ressemblait à un petit bois.  
Ilios
Ilios
562
18/01/2020
DÉESSE
[Mission] La Flûte Perdue EmptyMar 13 Avr - 11:55

MISSION

Shaaka

La Flûte perdue

Le soleil avait atteint son Zénith lorsque les jeunes femmes quittaient l’auberge. Tout en poursuivant son silencieux parcours dans le ciel, l’astre diurne réchauffait, de ses timides rayons, les aventurières qui s’étaient lancées en quête du trésor…

L'instinct de la Capitaine ne lui avait pas fait défaut, le petit bois verdoyant dans lequel elles avaient pénétrées et qui grouillait de vie, était un raccourci rapide et relativement sûr. En entendant les intrus entrer dans leur domaine, les animaux habitant le bois prirent peur et agitèrent les branchages dans leur fuite précipitée, plongeant les environs dans un silence soudain. Il n’y avait plus que le vent qui, doucement, s’engouffrait entre les feuilles…

Quelques longues minutes s’écoulèrent avant que les Prodosiennes puissent percevoir le murmure grandissant de la rivière. L’étroit cours d’eau était bruyant et agité. Comme représenté sur la carte, son lit n’était pas bien large et de nombreux rochers interrompaient et perturbaient le flux de l’eau.

Courant jusqu’à l’horizon, la rivière menait presque jusqu’à la grotte, les aventurières pourraient donc aisément arriver à destination en suivant prudemment le tracé du cours d’eau. Cependant, si à première vue, l’objectif ne semblait pas si lointain, le parchemin qui retraçait le relief environnant n’était plus de toute fraîcheur. D’autant plus que la région avait connue, au fil des années, de nombreux éboulements et glissements de terrains…  

Sur le chemin qui menait à la grotte, un monticule de terre, de la hauteur d’un homme, bloqua la progression des braves. À force de souffler, le vent avait rameuté de gris nuages au-dessus de la tête des guerrières et les premières gouttes se mirent à tomber.

Les jeunes femmes avaient soit le choix d’escalader la petite butte, ou bien de prendre le risque de la contourner via la rivière ou la forêt qui s’était assombrie…

*****

[Le reste de la mise en situation vous appartient. Voici une carte pour illustrer (plus ou moins) le parcours a effectuer. Ici la Carte ! Le MDJ interviendra à chaque tour.]

Shaaka
Shaaka
373
29/07/2020

Feuille de personnage
Âge: 33 ans.
Métier: Capitaine de la garde Impériale.
Couleur: Black
GARDE IMPÉRIAL
[Mission] La Flûte Perdue EmptyMar 18 Mai - 8:56
Dialogues :
 

La Flûte perdueTuer l'ennui.
Shaaka
Inanna
Finalement les deux guerrières débouchent sur la rivière. Etroite, quelques rochers dévient son cours et ponctuent son chant de léger clapotis. Prestement, la petite enjambe les fourrés pour aller y remplir sa gourde. Elle en profite pour jeter un oeil discret en quête de la faune qui l'habite. Retour elle la grande dame, elles continuent de suivre ainsi le petit courant, calmement. Sur le chemin cependant, quelques déviations furent prise. En effet la carte semblait porter le poids des années sur son parchemin jauni et écorné et la terre avait eu le temps de quelques frasques qui obligent les impériales à s'éloigner parfois de la rivière, ne captant plus le chemin que grâce à cette façon qu'elle a de murmurer sans cesse à la forêt qui l'abrite en son sein.

Quelques gouttes de pluie viennent s'égarer dans leurs chevelures alors qu'elles se trouvent face à un obstacle qui n'en est pas réellement un puisqu'il suffit de le contourner. Sans un mot le capitaine désigne le chemin qui semble la contourner en passant par la forêt. Ce serait un peu plus long mais cela éviterait tout incident lié à la rivière. Aussi les deux gardes s'aventurent dans la pénombre des arbres qui pour le commun des mortels pouvait créer une ambiance bien peu agréable. Cependant, ici cela ne sortait guère du cadre d'une promenade de santé. La grande dame, les mains toujours croisées dans son dos, continue d'avancer, souriante. Alors que l'eau doucement, fait peser sa chevelure.

[Shaaka & Inanna contournent via la forêt.]
Contenu sponsorisé
[Mission] La Flûte Perdue Empty