[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 B9rmV6G
Le Deal du moment : -79%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
22.95 €

[+16] Et ça, je peux te le voler ?

Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMar 12 Mai - 11:11

J'ai raté mon bisou....

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
« Ce n’est vraiment pas grand-chose, si t’avais pas été là j’aurais laissé comme ça et ce serait parti tout seul. »

Heureusement qu'il me tends sa main sinon je lui aurait donné une tape sur la tête. Il aurait moins fait le fier si il avait été tout seul et que ça se serait infecté. Les plaies infectées ça fait un mal de kelb et ça sent le cadavre. J'ai pas envie que Theo sente le cadavre et j'ai encore bien moins envie qu'il ait mal.

Pendant que je le soigne, il se met à rire, ça m'agace un peu mais je dis rien, du moment qu'il se laisse faire.

« Là-bas, regarde ! Ils vont forcément avoir des pommes ! »


Des pommes ? Ah oui des pommes. Il veut toujours faire griller ses pommes sur le feu. J'avoue qu'un peu de provision, ça fait de mal à personne. Je me redresse un peu pour regarder où il regarde, un tas d'arbres avec des petits points rouges dedans, oui, ça m'a l'air d'être un verger. Qu'est-ce que ça pourrait être d'autre ?

« Qu’est-ce que t’en dis, on y va ? »


Je soupire. Naah~, des fois je me demande qui c'est le plus wlaad entre lui et moi. Je dirais que ça alterne. Je le regarde d'un air un peu lassé avant de lui dire d'un air sérieux.

« Oui, oui, on y va. Mais d'abord, ta récompense pour être resté tranquille. »

Je remet la mèche qui me tombe sur le nez en place et je me prépare à lui donner son bisou sur le front. C'est à ce moment là qu'il relève un peu la tête et...Muhraj, on se retrouve à faire un bisou tout court. Je cligne des yeux, un peu surpris et je recule. Pour m'apercevoir que ce saadash a posé les mains sur ma poitrine. J'aime pas qu'on touche cet endroit, il le sais pourtant. Je soupire, agacé.

« Retires tes mains, saadash... »

Je rougit un peu en lui retirant les mains moi-même d'un geste un peu brusque. Je suis un peu gêné de l'avoir embrassé sans sa permission. Parce que la permission c'est quand même très important, je me gratte la tête et je finis par lui dire à voix basse.

« Désolé pour le bisou, c'était un peu muhraj... »

Je me lève et je frotte un peu mes vêtements pour enlever la saleté. Je m'étire un peu et je finis par le regarder, toujours un peu rouge sur les joues.

« Tu sais comment on dit pomme en notien ? Tana. Je sais pas si je te l'avais déjà dis... »

Je sais pas si ça l’intéresse vraiment ou si j'essaye de changer de sujet mais je me sens un peu bizarre, un mélange entre gêné et content. Alors je frappe dans mes mains et je lui tends la droite.

« Aller, on va chercher tes tana et ensuite on part pour Dexia ! »

Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMar 12 Mai - 14:33

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

Il a volé mon bisou !

Une récompense ? Ah oui, c’était vrai qu’il l’avait méritée, il avait été très sage malgré qu’il n’eût qu’une envie, c’était d’aller chercher les pommes, et en plus ce n’était même pas vraiment…

L’esprit de Theo se vida de toute pensée alors que les lèvres de Nyr s’écrasaient contre les siennes. Par réflexe, il leva les mains pour tenter de retenir la chute de son ami, et elles percutèrent sa poitrine. Le monde n’était donc que chaos.

À moitié assommé, il vit le visage de Nyr s’éloigner du sien puis cligner des yeux. Il cligna également ses paupières, se demandant ce qu’il venait de se passer. Avant qu’il n’ait pu songer à réagir, son ami le repoussa vivement, si bien qu’il resta là, assis par terre, comme soufflé.

Ça commençait à devenir une habitude, de rester bouche bée. Lui qu’on avait normalement du mal à faire taire. Il regardait son ami qui l’invectivait mais il n’entendait pas vraiment ce qu’il lui disait. Une seule chose le préoccupait.

Nyr lui avait volé leur premier baiser. Il n’y avait pas réfléchi jusque-là, mais rétrospectivement si bisou il devait y avoir, alors il aurait bien aimé être présent, physiquement et mentalement par exemple. Theo plissa les yeux, ce n’était vraiment pas juste et il ne pouvait pas laisser faire ça.

Il se leva d’un bon. Les points fermés, les joues rouges et la lèvre boudeuse, il se sentait dépouillé et offusqué. Peut-être était-il aussi quelque peu troublé par le contacte fugace des lèvres de son ami, mais il ne l’aurait jamais reconnu.

« T’avais pas le droit de faire ça ! » s’insurgea-t-il d’une voix entrecoupée, il était essoufflé comme s’il venait de courir un marathon. « Je… Tu me tombe dessus et après tu m’engueules. Ça fait mal en plus ! » Il s’interrompit pour frotter le bout de son nez rougit.

Il observa son ami du coin de l’œil, il n’y avait qu’une manière de réparer ce déséquilibre : « Tu m’as volé un baiser, tu m’en dois un. Je veux t’embrasser, ce sera mon joker s’il le faut ! », déclara-t-il avant d’ajouter précipitamment « C’est pas un truc de pute en plus. »

Ce n’était pas entièrement faux, il évitait généralement d’embrasser ses clients, à moins qu’ils soient des habitués ou qu’ils y mettent le prix. Il fixa Nyr intensément dans l’attente de sa réponse, le rouge se répandant peut à peu au reste de son visage et jusque dans son cou.
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMar 12 Mai - 18:18

Je comprends plus rien, naah~.

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
« T’avais pas le droit de faire ça ! »

« N-Naah~ ? »

Je peux pas m'empêcher de sursauter. Je sais bien de quoi j'avais pas le droit et je sais aussi que j'ai fais quelque chose de mal, je baisse la tête, j'ai un peu honte. Non, beaucoup honte. J'ai vexé Theo pour de bon cette fois. J'ai l'air d'un wlaad qui se fait gronder.

« Je… Tu me tombe dessus et après tu m’engueules. Ça fait mal en plus ! »

Encore plus de choses mal que j'ai faites, je suis vraiment, mais vraiment qu'un saadash. J'ai l'impression que je vais encore pleurer, il faut pas que je pleure. C'est juste...J'aime pas qu'on touche ma poitrine, c'est tout. C'est pas ma faute. J'ai pas choisit qu'elle soit comme ça ma poitrine. J'ai pas choisi de devoir la cacher. De devoir naître avec un corps...Comme ça.

« D-Désolé... »

« Tu m’as volé un baiser, tu m’en dois un. Je veux t’embrasser, ce sera mon joker s’il le faut ! »

J'écoute pas la suite et je fais oui de la tête, je crois bien que je pleure. J'ai l'impression d'avoir fait quelque chose de très grave. Très très grave. Je me frotte les yeux pour essuyer les larmes puis je regarde Theo en face et fait oui de la tête.

« Tu as raison, j'ai fais un truc pas bien, tu peux reprendre ton bisou et après, on ira chercher tes fichus pommes. »

Je fais mes affaires à la va-vite, les larmes continuent de couler. Pas que je sois énervé contre Theo, je suis énervé contre moi-même. Ça envahi ma tête, mes pensées deviennent tristes et méchantes, pour les chasser je me donne des petites gifles sur les joues.

« Saadash, saadash... »

Une fois que j'ai tout bien préparé, je regarde Theo avec des yeux désolés. En fait, tout mon visage est désolé et mon cœurs l'est encore plus. Je sais que j'ai fais une bêtise mais pourquoi il est aussi grognon ?

« Tu va quand même venir avec moi, hein ? Même si je suis un saadash ? »

Je m'essuie le visage, renifle un peu et ferme les yeux. Je tremble un peu mais je suis droit comme un piquet.

« Reprends-le ton bisou de malheur... »

Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMer 13 Mai - 10:04

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

eren-010.jpg

Dans l'œil du cyclone

C’était la deuxième fois en deux jours qu’il faisait pleurer Nyr. Theo se prit la tête entre les mains, il fallait vraiment qu’il soit foutrement con pour réussir un tel exploit. Il s’en voulait d’avoir réagit ainsi, il s’en voulait d’avoir comme d’habitude parlé sans réfléchir.

Pourtant il savait bien que son ami avait parfois – même souvent - du mal à comprendre tout ce qui relevait des interactions sociales. Lui qui pensait passer pour un enfant capricieux avait finalement agit comme un monstre de reproches.

Il observa avec incrédulité Nyr se donner des gifles à lui-même, et senti la panique commencer à monter en lui. Son ami était vraiment bouleversé, et il en était entièrement responsable.

Les mains sur les tempes et les avant-bras à la perpendiculaire, il continuait à se tenir la tête dans un étau, ne sachant comment réagir. Il avait la sensation que quoi qu’il fasse il ne faisait qu’aggraver les choses.

C’est le moment que Nyr choisit pour fermer les yeux et lui tendre ses lèvres, l’air très déterminé malgré les larmes prisonnières dans ses sils. Les bras de Theo retombèrent ballants le long de ses flancs, alors qu’une résolution calme s’emparait de lui.

Sans rien dire, il fit un pas de plus vers son ami, réduisant la distance entres eux à quelques centimètres. Il leva une main et la déposa délicatement sur la joue de Nyr, puis captura une larme de la pulpe de son pouce.

Attirant son ami contre lui, il lui fit déposer son visage dans le creux de son cou tout en enroulant son autre bras autours de sa taille. « Je suis désolé. », lui murmura-t-il au creux de l’oreille. « Je n’aurais pas dû me fâcher, ce n’est pas si grave. ». Il déposa un tendre baiser sur les mèches folles du sommet de son crâne.

« C’est ma faute, j’ai essayé de te rattraper quand tu m’es tombé dessus et je t’ai touché là où tu n’aimes pas. J’aurais dû faire plus attention, je m’en veux que tu sois si malheureux à cause de moi. » Theo pressait précautionneusement son ami contre son cœur tout en parlant.

D’une légère pression de la main toujours posée sur sa joue, il lui fit lever les yeux vers lui pour lui dire : « Je ne t’abandonnerais jamais, même si tu étais le pire des saadash. » Il sourit. De si près, avec ses yeux tout humides, ses joues rougies et sa lèvre tremblante Nyr était vraiment trop mignon.

Il ne résista pas. Se penchant doucement en avant, il ferma les yeux et déposa ses lèvres sur celles de Nyr. Elles étaient tièdes et douces, et portaient le goût sucré de la brioche qu’ils avaient partagée. Theo les caressa tendrement des siennes avant d’en capturer une. Son cœur accéléra sensiblement dans sa poitrine, et il serra un peu plus son ami contre son torse dans l’espoir d’en atténuer les battements. Pressé par l’envie, il laissa sa langue glisser lentement de sa bouche entrouverte et effleurer délicatement la lèvre inférieure de Nyr.

Il se recula. Son ami n’était pas habitué à un contact aussi intime, il ne devait pas le brusquer. Le front appuyé contre celui de Nyr et leurs deux nez s’entrechoquant, il tenta de reprendre son souffle. Comment une étreinte aussi courte pouvait-elle provoquer une telle réaction chez lui ?

« J’étais triste parce que c’était comme ça que j’avais envie de t’embrasser. »
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMer 13 Mai - 10:43

C'est pas du tout pareils!

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
« Je n’aurais pas dû me fâcher, ce n’est pas si grave. »

Je secoue un peu la tête pour dire non, c'est ma faute, je pleure pour un rien. Je crois que c'est parce qu'il m'a touché la poitrine, ça m'énerve tout le temps quand on fait ça. Mais c'est pas sa faute, il a raison, je suis tombé sur lui. Il a pas à être désolé, Naah~. Son pouce me chatouille un peu la joue. Je trouve ça drôle et je peux pas m'empêcher de rire un peu.

« Je ne t’abandonnerais jamais, même si tu étais le pire des saadash. »

« ...Chokran... »

Je sais pas si ça se voit mais ce qu'il dit me fait beaucoup de bien au cœur. J'arrête de pleurer et je souris. C'est pas grave qu'il m'ait touché la poitrine après tout, il a pas fait exprès et il a raison, un bisou c'est pas rien à donner, j'aurais du faire plus attention. Ce qui m'étonne c'est que Theo ne bouge pas. Ah oui, j'ai toujours son bisou à lui rendre.

« Tu attends quoi ? »

Je murmure. C'est un peu muhraj comme situation. Je commence à rougir comme une des tana qu'on est censés aller chercher. D'ailleurs, en y repensant, j'ai envie d'en manger une de tana, grillée c'est une bonne idée mais fraîche elles sont pas mal aussi. J'espère que je pourrais...

Naah~ ?

C'est...C'est bizarre, ça chatouille un peu et ça a un goût de brioche, je me sent tout bizarre, comme si j'étais skrii sans boire d'alcool. Par les déesses, on dirait que j'ai mangé mes propres poisons. C'est comme ça qu'on fait un vrai bisou ? Muhraj... Il se colle contre moi et je sens qu'il a le cœur qui bat très fort, il est encore empoisonné ou ça lui fait bizarre aussi ? Moi j'ose pas trop bouger, je sais pas ce qu'il se passe si je bouge.

Je suis presque un peu fâché quand il s'éloigne. Je sais pas si c'est parce qu'il m'a embrassé ou parce qu'il m'a pas assez embrassé. Maintenant, je suis curieux, je veux voir quel genre de bisous on peut faire...

« J’étais triste parce que c’était comme ça que j’avais envie de t’embrasser. »

Petite période de silence, je finis par dire d'un air songeur.

« Naah~, je comprends, c'est pas du tout pareils... »

Puis je lève mes yeux vers lui, le regarde très sérieusement et lui dit d'une voix encore plus sérieuse.

« Mais ça, ça vaut un bisou et demi ! Tu me dois un demi-bisou ! »

J'attends pas qu'il me dise non et je l'embrasse rapidement entre la joue et les lèvres. Un demi-bisou quoi. Puis je recule en réfléchissant. Au moins ça c'est fait. On devrait essayer plus tard, je trouve que c'est tout drôle à faire. Mais il faut penser aux pommes et au campement. Si on se bisoute tout du long, on va finir par être encore à Tharros quand Deliah viendra.

« Bon, maintenant, on discute pas et on bisoute pas, on va chercher tes pommes. Dexia c'est loin et on peut pas tenir tout le chemin avec une brioche. J'ai de la viande séchée mais c'est pas bon et il nous faut des vitamines ! »

Encore une fois sans attendre qu'il dise non, je le prends par la main et je le traîne vers le verger. On va manger des pommes ce soir et ce sera bon ! On retournera à Dexia et ce sera bien ! On refera des bisous et ce sera drôle ! Rien que d'y penser, je suis tout content.

Mais...Au fait, les amis, ça se bisoute comme ça? Je pense que non...Naah~, j'y réfléchirais plus tard...

Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyLun 18 Mai - 15:54

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

eren-010.jpg

Le fruit défendu

Le silence qui suivi le baiser paru s’étirer à l’infini tandis que leurs souffles mêlés s’envolaient vers la canopée.

« Naah~, je comprends, c'est pas du tout pareil... », quand enfin Nyr le brisa, Theo soupira de soulage dans un sourire. Il avait appréhendé le rejet de son ami, car bien qu’il le connût depuis des années, il n’arrivait pas toujours à comprendre comment fonctionnait la petite tête ébouriffée.

Nyr le sorti de sa rêverie : « Mais ça, ça vaut un bisou et demi ! Tu me dois un demi-bisou ! », alors qu’il ouvrait la bouche pour répliquer il reçu d’office un bisou au coin des lèvres, ce qui lui rabattit efficacement son caquet.

C’était nouveau que Nyr l’embrasse, et déroutant, et exaltant, et doux. Theo allait devoir s’y habituer, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Il se laissa traîner par la main derrière Nyr, un sourire niais mangeant la moitié de son visage, tandis qu’il écoutait sagement les pérégrinations de son ami.

***

Le verger n’était pas réellement gardé, cependant plusieurs agriculteurs étaient à la tâche au fond du potager attenant. Les deux partenaires de crime les observaient, dissimulés derrière une rangée de vignes idéalement feuillues.

Une cinquantaine de pas séparaient le travailleur le plus proche des pommiers, de plus lui comme ses collègues étaient penchés sur leur ouvrages, s’adonnant à un désherbage consciencieux.

Theo estimait qu’en agissant suffisamment discrètement il pourrait arriver à récolter une demi-douzaine de fruits sans alerter personne. Il se pencha jusqu’à être à quelques centimètres de l’oreille de Nyr pour chuchoter : « J’y vais, je fais tomber les pommes, quand on est à 6 on les attrape et on court. Si y a un problème tu me siffle. »

Après quoi il entreprit de ramper très lentement dans l’herbe drue, s’arrêtant fréquemment pour tendre l’oreille afin de vérifier que les fermiers poursuivaient leurs activités. Au bout d’une dizaine de minutes, il atteint l’arbre qu’il avait repéré.

Au tronc large et disposant de nombreuses branches épaisses, ce n’était pas le plus jeune, mais Theo espérait que sa solidité éviterait qu’il fasse remuer ostentatoirement les feuillages sur son passage. Il s’agrippa au tronc comme un chat, et commença son ascension.

Une fois arrivé en haut sans encombre à part quelques bruissements, il prit soin de se dissimuler en se plaçant stratégiquement au cœur des feuillages. Le voleur reprit son souffle tout en sortant son canif de sa poche. L’étape la plus délicate allait commencer : détacher les pommes des branches le plus fines en les secouant le moins possible.

Theo prit le temps de caler solidement sa cuisse droite dans une fourche avant de se pencher en avant. Le bras tendu au-dessus de la branche choisie, il approcha son canif de la tige d’un premier fruit rubicond. Très mur, celui-ci se détacha tout de suite et tomba dans l’herbe dans un bruit étouffé.
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyLun 18 Mai - 22:36

J'ai pas de plan

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
Une fois arrivés dans le champ, on calcule nos possibilités de voler les pommes. Je suis pas très content de voir qu'il y a déjà trois raaj dans les champs. Caché derrière les petits arbres à vin, je regarde Theo d'un air dolya. Et maintenant quoi ? On profite qu'ils s'occupent des herbes pour aller chercher les pommes ? Tana...

Je commence à oublier de dire tana. Je dis de plus en plus pommes. Est-ce que ça va être tout le temps comme ça ? Je vais finir par parler bien alasyen, comme les gens corrects ? Mais...Il me restera quoi de Proodos ? Je regarde dans le vide et tire la langue, un peu en colère. J'avais jamais pensé à ça.

« J’y vais, je fais tomber les pommes, quand on est à 6 on les attrape et on court. Si y a un problème tu me siffle. »

Je me retourne vers Theo mais c'est trop tard, il est déjà parti. J'ai pas eut le temps de lui dire que j'ai encore du mal avec les chiffres et que je sais pas exactement si je dois attendre dix ou six. Naah~, je peux pas le rappeler maintenant. J'essaye de le regarder très fort pour qu'il se retourne mais ça marches pas. Je suis embêté. Et le temps que je pense à juste lui tapoter l'épaule, il est déjà trop loin. J'ai encore paniqué comme un saadash.

Je le regarde sans trop oser faire quelque chose pendant qu'il fait tomber les pommes. J’arrive à compter jusqu'à huit. Je pense que huit c'est bon. C'est ça ? Il avait bien dit dix ? Il a l'air de me regarder un instant étonné puis il laisse échapper son couteau et lance un juron un peu trop fort. Je suis dans l'Arzawa totale. Avant que les raaj se retournent pour voir Theo, je me lève d'un coup.

« Salam, salam ! »


Je sais pas du tout ce que je suis en train de faire, je me contente de siffler un peu comme Theo me l'avait demandé. Je le regarde descendre de l'arbre ramasser vite fait les pommes pendant que je m'approche des trois raaj qui se rassemblent peu à peu au même endroits, tout dolya qu'ils sont. Dans la peur, j'arrive même pas à parler en alasyen.

« J'étais perdu et je cherchais un chemin, mes frères, savez-vous où nous sommes ? »

Ils me regardent, ils comprennent pas, d'abord ils avaient une face méchante mais quand je commence à parler ils se calment tout de suite. Ils se mettent à rigoler un peu bêtement puis un d'eux s'approche.

« Bonjour ma belle, tu es perdue ? »

Je secoue la tête, je suis énervé, j'ai plus peur du tout, ils prennent ça pour un non. Mais ça fait gamin alors ils rigolent entre eux. J'entends des mots comme "friponne" et "pute", j'aime pas ça du tout. Je crois qu'ils me prennent vraiment pour une nin. Voir une petite nin, un wlaad. Je les déteste. Je cherche vite dans mon sac de quoi me venger. Et en touchant un certain petit sachet, j'ai une idée qui me vient. Je le saisit et leur montre. Je dis avec un gros accent notien.

« Tour de magie ! »

Ils se regardent encore entre eux et éclatent de rire.

« Oui, petite, montres-nous ! »

L'un demande avec des yeux ronds. Oui, c'est ça, ouvres les bien tes yeux

« Tu viens d'où, ma douce ? Et pourquoi tu t'habille comme un garçon ? »

Ne pas crier, juste attendre. Ne pas crier. Ils s'approchent, dolya, hein. Allez, approchez-vous plus, juste un peu plus. Je m'en fiche de ce qui va se passer moi, je compte pas revenir ici, alors dépêchez-vous. Les yeux sont sur le sac, ils sont pas loin de moi. Je souris, c'est le bon moment.

« Tour de magie ! »

Je dis une dernière fois avant d'ouvrir le sac et de souffler la poudre dedans sur leur visage. Ils se mettent d'abords à tousser en lançant des jurons et je m'éloigne juste au moment où l'un deux essaye de m'attraper. Puis ils commencent à se gratter la tête, ils grattent, ils grattent. Oui, je sais que ça les gratte. Je range vite la poudre en faisant attention à pas en mettre plus que là où j'ai besoin et je cours vers Theo. Il a finit de ranger les pommes et il m'attendait caché derrière un des arbres.

« Cours, saadash, cours ! »

C'est pas maintenant que Tharros va aimer Proodos en tout cas...

Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMer 20 Mai - 15:42

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

eren-010.jpg

J'espère qu'il a un plan...

Nyr ne bougeait pas. Theo lui laissa un coup d’œil interrogateur, ce n’était pas normal. Dans le doute, il continua à détacher quelques pommes supplémentaires, peut-être son ami avait-il une idée en tête. Déconcentré par cette pensée, il manqua de vigilance et échappa son canif ainsi qu’un « Merde ! » retentissant.

Alors qu’il avait sauté à terre et se préparait à prendre ses jambes à con cou, il entendit Nyr interpeller les agriculteurs. Se figeant en position accroupie, il suivit son ami du regard tandis que celui-ci se dirigeait vers le groupe de personnes, espérant fervemment qu’il savait ce qu’il faisait.

Ce qui paraissait compromis, puis qu’il ne s’exprimait pas dans la bonne langue. L’attention des travailleurs étant détournée, le voleur en profita pour ramasser les fruits sans perdre de temps, gardant la tête bien baissée.

L’interjection de l’un des hommes poussa Theo à s’immobiliser à nouveau, l’oreille tendue et le poing crispé. Les intensions du pervers étaient très claires, et l’idée qu’il puisse toucher à un seul des cheveux bruns et duveteux insupportable.

Envahi d’une fureur froide, le jeune voleur se redressa lentement en collant son dos au tronc de l’arbre, se plaçant de manière à pouvoir observer discrètement la scène. Il sentit un picotement naitre au creux de sa paume et remonter jusqu’à envahir tout son avant-bras.

Theo resta concentré sur l’action qui se jouait, n’ayant aucun besoin de baisser les yeux pour savoir que des arcs électriques commençaient à se former autours de son poing serré. Il avait toujours eu du mal à canaliser son énergie sous de fortes émotions, et la pierre dissimulée au fond de son sac ne manquait pas d’y réagir.

Ses sourcils se froncèrent un peu plus à l’entente des quolibets. Qu’on le traite de pute lui et c’était normal, c’était ce qu’il était et il était au fait avec ça. Mais Nyr n’était pas comme ça. Bien qu’il n’ait jamais dénigré son propre métier, il ne pouvait s’empêcher de penser que son ami valait mieux.

Inspirant par le nez, il s’enjoint au calme, il avait vu son Nyr se tirer aisément de situations bien pires à l’époque où ils couraient les rues de concert. Il devait lui laisser la latitude d’agir à sa guise, il se contenta donc d’observer le manège de son ami, plaçant sa foi dans l’idée que ce tour de magie n’avait rien à voir avec ceux qu’il pratiquait lui-même.

Et en effet, ça n’avait rien à voir. Theo retint son souffle le temps que son ami se mette hors de porté des gaillards, puis éclata d’un rire enfantin en voyant ces hommes faits se trémousser en tout sens comme les dernières des donzelles.

« Cours, saadash, cours ! » Il ne se le fit pas dire deux fois, et parti en trombe, laissant derrière lui inquiétudes et étincelles.

La suite de la journée se déroula sans plus d’encombre. Galvanisés par leurs forfaits, les deux amis dévoraient la distance avec enthousiasme, se régalant mutuellement des récits de leurs années dépensées séparément.

Spoiler de "C'est l'heure du du-du-duel !" avec Silence :
 

Ils avaient suivi la rivière qui s’était transformée progressivement en ruisseau en glougloutant joyeusement. Tandis que le jour déclinait, le cours d’eau forma un coude qui se révélait être l’emplacement idéale pour un campement.
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMer 20 Mai - 16:47

Il raconte des choses chouettes, le Theo!

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
Spoiler:
 
« Tu fera bien attention à pas trop te mettre en danger comme ça à Dexia, promis ? »

Je le regarde, très sérieux. C'est moi qui lui demande à rentrer chez nous, ce serait bête qu'il s'attire des ennuis là-bas, ce serait un peu de ma faute du coup. J'ai pas tellement envie que ce soit de ma faute. En fait, j'ai juste pas envie qui lui arrive quoi que ce soit tout court.

Je lève la tête et je regarde le ciel, il commence à faire nuit. On arrive dans un coin sympa. La wodya à coté sera assez pratique je penses, on pourra se laver un peu. On commence à installer un peu tout, de quoi dormir, de quoi cuisiner et de quoi se laver. Pendant que Theo s’occupe de griller les pommes, je m’assoit en tailleur. Je repense à ma poitrine, elle est un peu serrée. J'ai pas enlevé les bandages depuis longtemps en fait. Je devrait le faire maintenant. J'enlève rapidement mes affaires du haut et je défaits les bandes en tissus, elles ont laissés des marques. Naah~...

« Je les aient gardés trop longtemps... » Je rouspète à voix basse.

Je commence à masser la peau toute rouge en soupirant. Ça fait tout de même de bien d'avoir enlever tout ça, je sens le vent dans mon dos, ça fait du bien. Je me retourne vers Theo et il me regarde de façon bizarre.

« Naah~... »

Je remet rapidement mes affaires en grimaçant. Maintenant, sans les bandages, je trouve ma poitrine trop grosse et je peux pas m'empêcher d'essayer de l’aplatir avec mes mains. Il faut que je change de sujet.

« Alors, tes tana, elles sont prêtes ? »


J'arrive quand même pas à quitter des yeux cette poitrine trop grosse. Elle m'énerve.

Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyJeu 21 Mai - 11:22

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

eren-010.jpg

Such a lovely place
Such a lovely face

Spoiler de "C'est l'heure du du-du-duel !" avec Silence :
 

Lui-même se souvenait d’un bon nombre de situations subies qui ne l’avaient pourtant pas laissé indifférent. La colère et le sexe pouvaient créer un mélange puissant et… intéressant.

« Tu feras bien attention à pas trop te mettre en danger comme ça à Dexia, promis ? », la question interrompit ses pérégrinations. Il jeta un regard étonné à son ami, ne comprenant pas ses inquiétudes. « J’ai pas vraiment été en danger tu sais, il faut pas s’en faire. Tout s’arrange toujours à la fin. » dit-il en accompagnant sa tirade d’un clin d’œil espiègle.

Ayant passé la majeure partie de sa vie à se dégoter des ennuis, il avait foi dans l’idée que si les choses devaient réellement mal tourner il n’aurait plus été là depuis longtemps. Dans ce contexte de pensée, chaque jour vécue était précieux. Surtout si il était partagée avec un ami.

Et l’avenir, par sa nature incertaine, était sans importance. L’immuabilité de la mort avait même un côté rassurant, car ainsi il savait où il allait. Il savait qu’il pouvait profiter d’aujourd’hui car tout avait une fin. Theo offrit son sourire le plus insouciant à Nyr, oui, il voulait se délecter de cette journée.

Les préparatifs du campement se firent rapidement et de concert, le contexte étant idéal il y avait peu à faire. Le bois qu’ils trouvèrent n’était pas tout à fait assez sec, mais la nuit promettait d’être douce.

Une fois la flambée démarrée, Theo s’assit à même le sol et empala des pommes deux par deux sur de longs bâtons dont il avait taillés la pointe. Une brochette dans chaque main, il les tendit au-dessus du feu, une expression gourmande sur le visage.

Tournant machinalement le regard vers son ami, il eut la surprise le découvrir dans sa nudité. La lumière douce du soleil couchant couvrait sa peau d’une teinte de miel, tandis que la lueur chaleureuse des braises soulignait les courbes généreuses de sa poitrine ferme. Les lèvres du voleur s’entrouvrirent, une chose était certaine, il n‘avait jamais vu Nyr ainsi.

Son regard glissa sur les marques rouges qui zébraient la peau délicate et il eut un élan vers son ami, mais se ravisa immédiatement. Il savait que Nyr n’aimait pas être touché à cet endroit. Il souhaitait l’aider, seulement il ne savait comment s’y prendre.

Nyr avait toujours été un homme pour lui, et en cet instant encore, alors que sa féminité s’offrait à sa vue, il ne se le représentait pas autrement. Ce n’était pas bizarre, c’était juste son ami et il était comme ça.

Il eut une lueur de regret quand Nyr se couvrit à nouveau, et ne put s’empêcher de déglutir bruyamment quand les mains de celui-ci vinrent presser sa poitrine au travers le tissu. Sa voix se voila de désir quand il répondit à la tentative de son ami de changer de sujet « Non je viens de les mettre… »

Theo secoua la tête pour tenter de se débarrasser des images opportunes qui lui venaient à l’esprit. « Tiens, viens tenir le bâton, c’est pas marrant sinon ! » s’exclama-t-il joyeusement dans l’espoir d’instaurer une ambiance plus détendue.

Tandis que son ami s’installait près de lui, il passa un bras autours de son cou et vint appuyer sa tête contre la sienne. Theo contempla une minute le feu en silence avant de se décider à parler. « Hé Nyr… Je te trouve beau comme ça aussi, avec tes seins et tout, je veux dire. Tu fais ce que tu veux mais… Je suis là pour toi, en tous les cas. »

Le voleur reprit son souffle avant de poursuivre, s’efforçant de préserver l’innocence de la proposition en écartant toute pensée corrompue : « Si tu as une huile ou un onguent, je pourrais au moins te masser le dos là où tu es marqué, ça a l’air de faire mal. »

Sa sollicitude était sincère, bien qu’une teinte carmine vint égailler ses pommettes, et qu’il éprouvait une certaine difficulté à regarder son ami dans les yeux.
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyJeu 21 Mai - 16:15

Si c'est toi, ça va...

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
Theo me propose de tenir le bâton pour faire griller les pommes. Je hausse les épaules et fait non de la tête, mais je viens tout de même je rejoindre prêt du feu. Je sais pas pourquoi, je suis un peu triste, je baisse les yeux au sol. J'écoute la wodya couler à coté sans rien faire. Et cette poitrine toujours trop grosse...

« Hé Nyr… Je te trouve beau comme ça aussi, avec tes seins et tout, je veux dire. Tu fais ce que tu veux mais… Je suis là pour toi, en tous les cas. »

Je sursaute et m'éloigne très vite de lui avec deux yeux ronds comme une Kmera pleine. J'essaye d'ouvrir la bouche plusieurs fois pour dire quelque chose mais j'y arrive pas. Puis je baisse les yeux, honteux de je sais pas quoi. Je me cache le visage entre les mains et je secoue la tête dans tout les sens. Qu'est-ce qui m'arrive ? Je suis complètement skrii...

« Muhraaaaj... » Je gémis à voix basse.

« Si tu as une huile ou un onguent, je pourrais au moins te masser le dos là où tu es marqué, ça a l’air de faire mal. »

Je stoppe mes mouvements et je le regarde bizarrement. Je sais pas trop à quoi je suis en train de penser là tout de suite. Il propose de me toucher la peau. C'est vrai qu'elle me fait mal. Mais le laisser toucher ici ? Dolya...Si ça faisait du bien ? Si c'était agréable ? Peut-être que si c'est Theo ça passe. Il m'a jamais traité de nin à cause de ma poitrine en tout cas. Même avec ma voix, il m'a toujours traité comme un raaj. Alors peut-être que c'est pas la peine de lui cacher où d'en avoir honte devant lui. J'ai la tête pleines de doutes...

« D'accords mais...Doucement, hein ? »

J'enlève mes vêtements et je me met dos à lui, puis je cherche dans mon sac et lui tends un petit flacon. Je grimace parce que ça va sûrement piquer un peu sur la peau mais c'est pas grave. Theo a raison de toute façon, il faut soigner ça.

Il commence à masser là où ça fait mal, moi je dis rien et je regarde dans le vide. Je parles pas non-plus. Y a que le bruit de la wodya qui me remplit les oreilles. Ses mains sont plutôt douces en fait. Ça fait pas mal. Sans vraiment me demander pourquoi je fais ça, je prends tout doucement ses poignets et je guide les mains sur ma poitrine, puis je regarde.

« Dolya... »

C'est bizarre, ça m'énerve pas. C'est juste...Doux ? Je lui jette un regard plein de questions, est-ce que c'est normal ? Je sais pas. Il le sait, lui, au moins ? Je crois que je suis rouge comme une des tana qu'on a fait griller.

« Tu...Tu peux masser ici aussi ? Ça fait mal... »

Je baisse la tête un peu gêné, mes mains sur les siennes. J'essaye de dire quelque chose mais j'arrive qu'à bredouiller des moitiés de trucs. Puis je finis par respirer un grand coup.

« Je crois que si c'est toi ça va. »

Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyJeu 21 Mai - 20:09

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

eren-010.jpg

This could be Heaven
or this could be Hell

La texture de l’onguent était plutôt épaisse, mais il se ramollissait rapidement entre ses mains jusqu’à devenir quasi-liquide. Une douce odeur d’herbes médicinales et de Chèvrefeuille monta jusqu’au nez du voleur, cela sentait bon.

Précautionneusement, il appliqua ses mains sur le dos de Nyr. Les marques paraissaient profondes sous la pulpe de ses doigts, cela devait être douloureux, Theo grimaça.

Très concentré sur sa tâche pour éviter de laisser ses pensées dériver à nouveau, il entama un massage doux dans le sens des empreintes rosées. Faisant rouler la mixture entre ses doigts et la peau meurtrie, il progressa très lentement le long du dos de son ami.

Encore une compétence utile acquise en bordel. Les massages n’étaient pas seulement pour les clients, il lui avait également fallu apprendre à panser ses sœurs après le passage de certains d’entres eux. Si cette vie là ne lui manquait pas, la camaraderie qui unissait intimement les travailleuses le rendait parfois nostalgique.

Les mains de Nyr sur ses poignets lui firent relever les yeux de son ouvrage. Il les garda fixés sur la nuque de son ami tandis que celui-ci les ramenait doucement sur sa poitrine. D’appréhension, il n’osait plus ni bouger ni respirer. Nyr n’aimait pas ça, et ils le savaient tous deux.

Un ange passa, puis le plus jeune rompit le silence d’un mot de notien. Étrangement, il ne semblait ni se rétracter, ni s’énerver. Leurs regards se croisèrent, confus. « Tu...Tu peux masser ici aussi ? Ça fait mal... » Theo cligna des yeux en hochant légèrement la tête en signe d’assentiment.

Aussi délicatement que s’il effleurait les ailes d’un papillon, il traça un croissant de lune en suivant la courbure des seins. Le voleur sentit son ami tressaillir, il était crispé mais ne s’écartait pas. La main de Theo trembla légèrement. « Est-ce que… t’es un peu loin, est-ce que ce serait plus confortable si tu t’asseyais sur mes genoux ? Voilà, comme ça face à moi. Merci, prends ton temps, installe-toi bien, aïe… désolé. »

Une fois Nyr convenablement juché sur ses genoux, Theo reprit un peu d’onguent au creux de ses paumes et les frotta l’une contre l’autre pour réchauffer la lotion. Il sourit de manière rassurante à son ami avant de poser à nouveau délicatement ses mains sur son torse nu.

« Dis-moi si je fais quelque chose que tu n’aimes pas. » souffla-t-il tout bas avant d’entamer un mouvement circulaire de ses paumes à la base des seins. Très doucement, il déposa ses doigts le long de la peau, ramenant ses pouces de l’autre côté des mamelons bruns.

Il perçut le premier gémissement de Nyr, et lui-même expira doucement pour évacuer la tension qui montait lentement en lui. Continuant à malaxer prudemment la poitrine, il observa avec attention les tétons qui s’érigeaient progressivement.

Sentant son ami trembler, il releva les yeux vers lui, et les planta dans les prunelles vertes dont les pupilles s’étaient dilatées entre temps. Les indices du désir étaient là, et lui-même sentait l’émoi s’épanouir au niveau de son entre-jambe. Cependant il conserva son calme, ne souhaitant pas brusquer Nyr hors de sa zone de confort.

Attentif aux légers mouvements de ses doigts, il se pencha vers le visage de son ami, hypnotisé par les iris de jade, et déposa délicatement ses lèvres sur les siennes. Un souffle tremblant lui échappa dans le baiser tandis qu’il sentait la fièvre remonter de son bas ventre pour envahir tout son corps.

Troublé, il s’écarta légère, était-il trop entreprenant ? « Est-ce que tout va bien ? » murmura-t-il en captant le regard de Nyr.
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyVen 22 Mai - 8:51

C'est vraiment bizarre...

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
C'est bizarre, cette position est bizarre, tout est bizarre. Pourquoi ses mains sur ma poitrine ça me fait ça ? J'ai l'impression d'avoir prit ces poisons qui font des effets étranges sur le corps. Comme des yeux d'Ilios. Mais pourtant j'ai rien pris, c'est juste doux mais comme si c'était brûlant en même temps. J'ai pas l'habitude qu'on me touche ici alors je tremble un peu. C'est un peu saadash à dire mais je pense que j'aime ça. Vraiment. Beaucoup.

Trop peut-être...

En bas, mon bas-ventre se réchauffe aussi. Je sais ce que ça veut dire, j'ai en peu peur mais en même temps j'ai envie de plus. Je regarde Theo dans les yeux, c'est encore plus bizarre de faire ça. J'ai envie de... De revenir l'embrasser. Calmes-toi Nyr...

Inspire, expire...

Oh non, même le bruit de ma respiration devient bizarre. Qu'est-ce qui se passe. Concentres-toi. C'est juste histoire d'un moment, il va finir de mettre l'onguent et tout sera...Mais je ne veux pas qu'il arrête. Mais si, mais qu'est-ce que je raconte. On peut pas faire ça ici de toute façon. Ça quoi ? Mais à quoi je suis en train de penser ? Pour...Pourquoi on s'embrasse maintenant ?

Quand il s'éloigne, je grogne un peu. J'ai pas envie qu'il s'arrête, pas maintenant.

« Est-ce que tout va bien ? »

On se regarde un instant et je bredouille d'une voix très skrii.

« J-je sais pas...C'est bizarre. »

Je sais pas si ça va. C'est vrai. Je sais pas ce qui se passe dans mon corps là maintenant tout de suite, tout est bizarre. Vraiment très bizarre. Sans comprendre pourquoi non-plus, je reviens embrasser Theo, mais pas comme le bisou de tout à l'heure. Plus longtemps et je laisse même Theo passer sa langue dans ma bouche. J'essaye de suivre ses mouvements comme je peux mais c'est pas facile et j'arrive pas à respirer. Les mouvements de Theo sur mes seins sont plus forts mais pas douloureux juste...Bons ? Très bons. Avant que je le réalise, mes bras sont autour de son cou. Je sais pas du tout ce que je suis en train de faire.

J'arrive plus du tout à respirer alors je m'éloigne un peu. Mais en bougeant je sent que son entrejambe se frotte contre le mien et c'est...Je sursaute, je le pousse et je tombe brusquement en arrière.  Ma respiration est rapide, trop rapide. Je ferme les yeux très fort et j'essaye de me concentrer pour dire quelque chose qui a du sens.

« Je..J'suis désolé. Pas prêt... »

J'essaye de me relever mais j'y arrive pas.

« C'est...En bas, c'est bizarre... »

C'est muhraj à dire mais c'est vrai. C'est bizarre et c'est...humide. Naah~, je devrais aller laver ça... Je sais vraiment pas quoi faire, je crois que je suis complètement rouge maintenant. Je soupire et je vais chercher mes affaires comme je peux, en essayant de garder l'équilibre.

« C'était une idée de saadash de toute façon, désolé Theo... »

Je serre mes bras et mes vêtements autour de ma poitrine comme si je voulais la cacher. Mais c'est juste qu'elle est encore toute bizarre, c'est comme si ma peau ressentait tout beaucoup trop fort. C'est pas le seul endroit, je serre les jambes très fort. Je me sens tout skrii.

« On devrait manger et se coucher je pense, il fait presque nuit...Et demain on va marcher...Oui, il faut faire ça... »


Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptySam 23 Mai - 13:41

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

eren-010.jpg

Taux d'humidité dans l'air : 78%

La réponse orale de Nyr était confuse. Sa réponse physique, en revanche, était beaucoup plus éloquente. Theo sourit contre les lèvres de son ami, exalté par son contacte réconfortant.

Penchant légèrement la tête, il entrouvrit la bouche pour laisser sa langue caresser les lèvres de Nyr au-dessus de lui. Le voleur poussa un soupir de satisfaction quand son ami lui en autorisa l’accès, et glissa tendrement la pointe de sa langue contre celle du plus jeune.

Électrisé par les gémissements mouillés qui s’échappaient dans l’air rafraichit du crépuscule, Theo passa ses pouces sur les tétons doux, titillant avec délices leurs pointes fermes. Il approfondit encore le baiser en amorçant un mouvement de vas et viens caressant dans l’antre chaude et humide.

Les bras de Nyr autours de son cou créaient un havre de chaleur moite entre leurs corps frémissants, et Theo entreprit de masser plus fermement la poitrine durcie, la prenant à pleine main pour la malaxer en douceur, se délectant de la peau veloutée et de ses ondulations généreuses dues à la respiration saccadée de son ami.

Lorsque Nyr les sépara en un filet de bave, il en profita pour reprendre sa respiration en poussant un léger râle, ses yeux embrumés à demi-fermés cherchant ceux de l’empoisonneur. C’est alors qu’il se retrouva propulsé en arrière et atterri tout à trac sur ses coudes.

Perdu, encore empêtré dans les affres de la sensualité, il se redressa tant bien que mal pour découvrir Nyr dans tous ses états. « Je..J'suis désolé. Pas prêt... » La formule lui provoqua un pincement au cœur, mais c’est avec compréhension qu’il s’approcha de son ami pour l’aider à se relever.

« C'est...En bas, c'est bizarre... » Theo hocha la tête en réponse, se rappelant de son effarement lors de l’éveil de sa propre sexualité bien des années auparavant. À l’époque il avait été persuadé pendant plusieurs semaines d’avoir inventé la masturbation, quel géni.

Il attendit patiemment tandis que son ami essayait manifestement de digérer ce qu’il venait de se passer, lui-même occupé à calmer le désir qui faisait battre le sang dans une certaine partie de son anatomie. « C'était une idée de saadash de toute façon, désolé Theo... » Il n’était pas d’accord avec cette affirmation, et chercha un instant ses mots tandis que son souffle inégal s’envolait dans l’air calme de la nuit tombante.

Nyr était perturbé, à son langage corporel Theo devinait que la sensibilité accrue de ses zones érogènes le déstabilisait. Le rapport au corps du jeune homme était complexe, particulièrement sensible, et le voleur avait conscience qu’il devait procéder avec prudence car il souhaitait l’accompagner de manière que sa découverte soit libératrice.

« On devrait manger et se coucher je pense, il fait presque nuit...Et demain on va marcher...Oui, il faut faire ça... » Theo soupira, il était trop dans sa tête alors qu’il aurait dû être présent pour son ami. Franchissant les quelques mètres qui les séparaient, il attrapa délicatement le menton de Nyr pour lui faire lever les yeux vers lui, son autre main posée sur son épaule en un geste rassurant.

« C’est normal que tu sois déboussolé, tu n’es pas habitué à ressentir ce genre de sensations. Tu vois c’est un peu comme quand tu lis un livre : tu ne vas pas directement à la fin. Alors si tu en as envie on pourrait prendre le temps de lire ensembles mais à ton rythme, une page après l’autre… » Le voleur baissa les yeux, embarrassé par l’aveux qu’il s’apprêtait à faire : « Je sais en tous cas que moi j’en ai envie mais… je ne veux pas te faire de mal Nyr. »

Il termina sa tirade du bout des lèvres : « Je ne voudrais te faire que ce que tu as envie que je te fasse. » Ébranlé par sa propre émotion, il senti ses yeux s’humidifier. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi il réagissait ainsi, hermétique à l’idée qu’il aurait simplement aimé rencontrer autant de sollicitude au début de sa vie sexuelle.

L'air un peu bêta, Theo cligna des yeux et récolta l'humidité sur son pouce. Une unique larme qu'il observa, curieux - que faisait-elle donc là ? - avant de l'envoyer promener et de se pencher pour déposer un baiser sur le bout du nez de Nyr.
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyLun 25 Mai - 15:09

Tu dois savoir...

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
Je regarde le sol, un peu muhraj pendant que Theo me dit qu'il faut pas que j'ai honte. Je sais pas trop quoi dire alors je me tais. Je sais bien qu'il m'a dit de pas le faire, mais j'ai honte.

« Je sais en tous cas que moi j’en ai envie mais… je ne veux pas te faire de mal Nyr. »

Je relève la tête très vite pour lui répondre d'une voix qui tremble un peu. Je crois que ma voix s'est toujours pas remise.

« J'ai aussi envie mais... »

Mais quoi ? Mais je sais pas, je me tais encore. C'est pas la peine d'ouvrir la bouche si c'est pour dire des trucs de saadash. J'ai encore les jambes qui tremblent un peu et je les gardent toujours serrés. En fait, je tremble un peu tout court. J'ai un peu froid, maintenant que la chaleur entre mes cuisses s'en va.

« Je ne voudrais te faire que ce que tu as envie que je te fasse. »

Naah~, il a une larme qui lui coule le long de la joue. Je tremble encore plus, mais c'est pas à cause du froid.

« Il ne faut pas que tu... »

Je parle en notien, c'est saadash aussi. Theo va pas comprendre. Je secoue la tête et je cours lui faire un gros câlin.

« Espèce de saadash, je veux pas non-plus te faire des choses dont t'as pas envie ! »

Voilà que moi aussi j'ai une larme qui coule sur ma joue, je suis vraiment un wlaad. Pleurer autant en deux jours, il y a que Theo qui peut me provoquer ça. C'est la personne la plus proche que j'ai après tout. Même Anu elle était pas aussi proche. Ou alors elle l'a été, mais elle l'est plus aujourd'hui.

« C'est juste que...Oumma disait que le sexe c'était pour manipuler les gens, je veux pas te manipuler... »

Je m'écarte un peu et j'essuie mes joues. Theo il sait pas grand chose de moi aussi, je peux pas tout lui dire. Je veux pas le mettre en danger. Si Anu devait revenir, je veux pas qu'il utilise son caillou magique pour essayer de me protéger. Oumma disait qu'une fois bien entraînée, une empoisonneuse impériale tuait ses ennemis avant même qu'ils aient l'idée d'attaquer. Alors c'est décidé, si j'apprends qu'Anu est partie à ma recherche, je m'enfuirais tout seul.

« Tu sais pas grand chose du moi de Proodos, Theo. Avant qu'on le fasse je veux...Je veux trouver la force de te raconter tout ça. Anu et Oumma... »

Je soupire, j'ai l'impression d'être très fatigué. Je me laisse tomber par terre pour m'asseoir en tailleur et je grimace un peu quand je sent le mouillé entre mes jambes et je resserre un peu mes cuisses.

« J'ai peur que si je te dise tout ça, tu veuille plus être mon ami... »

Je prends une grande inspiration, et je dis d'une voix très sérieuse en regardant Theo dans les yeux.

« Je suis Nyrakshara et je suis un demi-sang impérial. »

Je crois que j'ai l'impression d'être tout nu, vraiment tout nu. C'est vrai que j'ai pas remis mes affaires et que ma poitrine est toujours à l'air mais c'est pas à cause de ça. C'est comme si j'avais sorti mon cœur de ma poitrine pour le montrer à Theo et que j'attendais qu'il dise quelque chose. Je crois que je suis toujours en train de pleurer.

Theo
Theo
38
25/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 21 ans
Métier: Criminel
Couleur: #66CCFF
CRIMINEL
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMar 26 Mai - 17:02

"C'est pas du vol, je prends juste ce dont j'ai besoin !"

eren-010.jpg

Je t'écoute

Nyr tremblait sous ses doigts, le voleur fit courir ses mains sur ses épaules en une légère friction, tel un geste machinal qu’il aurait toujours effectué, un air mélancolique sur son visage attentionné. Ils se connaissaient depuis si longtemps maintenant.

Pas assez longtemps pour qu’il ait appris le notien, cependant. Theo pencha la tête sur le côté, essayant vainement de suivre ce que lui disait son ami dans la langue étrangère.

C’est avec bonheur qu’il reçut Nyr entre ses bras, l’enveloppant pour le protéger des morsures du froid et de ses soucis. « Espèce de saadash, je veux pas non-plus te faire des choses dont t'as pas envie ! » Theo sourit contre les cheveux de son ami qui lui chatouillaient le bout du nez.

Lorsqu’il senti une tache humide s’étendre sur l’épaule de sa chemise, il s’écarta juste assez pour prendre le visage de Nyr entre ses mains et venir récolter ses larmes de ses lèvres encore brûlantes de leur échange. Il ne voulait pas l’empêcher de pleurer, simplement recueillir ses peines et l’aider à les porter.

« C'est juste que...Oumma disait que le sexe c'était pour manipuler les gens, je veux pas te manipuler... » Theo laissa à regret l’empoisonneur s’écarter de lui, et lui répondit très calmement : « Le sexe peut servir à beaucoup de choses Nyr, c’est pour ça qu’il est précieux quand il est fait uniquement par envie. »

Pour une fois, aucune malice ne se glissa dans son sourire. « Tu sais pas grand chose du moi de Proodos, Theo. Avant qu'on le fasse je veux...Je veux trouver la force de te raconter tout ça. Anu et Oumma... » Les sourcils de Theo se froissèrent tandis qu’il s’accroupit face à son ami, soucieux de pouvoir recueillir ces confessions qui le tracassait tant.

Le voleur secoua la tête en souriant pour indiquer la négative lorsque Nyr lui avoue sa crainte de le perdre en tant qu’ami, mais ne dit rien de peur de l’interrompre dans ce moment qui paraissait si important pour lui. « Je suis Nyrakshara et je suis un demi-sang impérial. » lâcha son ami d’un ton exceptionnellement grave.

Ayant séché la moitié de ses cours, il n’avait que peu de connaissances sur la géopolitique de Prodos. Qu’impliquait exactement être de demi-sang impérial ? Bon bien sûr, dans les grandes lignes, la famille impériale il voyait, mais de là à savoir ce que cela signifiait pour Nyr...

Il repensa aux siens, il savait ce qu’impliquait la jonction entre famille et politique. Des responsabilités, de la pression, des rancœurs. Bien sûr les situations n’étaient pas comparables, mais au moins pouvait-il toucher du doigt un début de compréhension, son empathie étant en tous les cas acquis à son ami.

Theo pencha la tête en arrière, livrant du regard ses réflexions aux ténèbres grandissantes. Comme c’était étrange d’apprendre maintenant le véritable nom de Nyr. Il réalisait soudain qu’il ne lui avait jamais partagé le sien non plus, sans doute parce qu’il n’avait ressenti le besoin de le faire pour partager une intimité avec lui.

Clignant plusieurs fois des yeux, il prit sa décision, et répondit sur un ton tout aussi sérieux : « Je suis Theloinne Athenos, 7ème fils de Archibald et Rosenda Athenos. Il y a 5 ans je me suis enfuis et suis devenu un pariât, un voleur de chevaux et un mage sans licence. Puis je suis arrivé à Dexia et je suis devenu une pute. C’est là que je t’ai rencontré et je suis devenu ton ami. Depuis j’ai été malandrin, magicien de rue, arnaqueur, mendiant et putain encore. Mais tout cela n’a aucune importance parce que ce que je suis et demeure envers et contre tout est ton ami. »

Il laissa un instant à sa longue tirade pour finir d’imprégner le silence de la nuit avant de reprendre. « Je t’aime Nyr, pour toi je prendrais tous les risques. C’est ma décision. » Il resta figé, ses yeux d’aciers plantés dans ceux de son ami, attendant paisiblement la suite.
@Nyr
THX 4 reading
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 EmptyMer 27 Mai - 17:17

Tu dois savoir...

[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Kvav
Quand Theo a finit de se présenter, je rigole un peu, même si j'ai toujours les larmes aux yeux. La plupart de l'histoire, je la connaissait déjà. Je connaissait pas le nom entier de ce saadash. Et il connaissait pas le mien. Je me demande comment des inconnus peuvent être aussi proches...Dolya.

« J'ai toujours cru que c'était juste Theo... »

Je murmure très bas en souriant un tout petit peu. J'essuie mes larmes et je continue de l'écouter en fronçant les sourcils.

« Je t’aime Nyr, pour toi je prendrais tous les risques. C’est ma décision. »

Je le regarde aussi fort qu'il me regarde. Je me redresse, tout droit et je dis d'une voix très ferme et très froide.

« Non. »

Je ne pleure plus du tout, je suis très sérieux. Il peut pas dire ça, pas quand il sait rien de ce qui se passe. C'est pas des promesses de wlaad qu'il faut faire, c'est très sérieux. Vraiment beaucoup trop sérieux. Et si Anu revient, si oumma Saanvi veut ma mort, et bien il faudra que je partes, qu'il le veuille ou non.

« Cette affaire ne concerne que Proodos, Theo. Les apprentis de l'empoisonneuse impériale doivent s’entre-tuer pour que celui qui ait le moins de pitié prenne la place qui lui est due. C'est mon combat, pas le tiens. »

Je crois que j'ai jamais utilisé l'alasyen de façon aussi compliqué devant lui. C'est un peu bizarre de parler à Theo, mais sirki m'a apprit que plus on parle correctement, plus on a l'air sérieux. Donc j'essaye.

« Si Anu venait à découvrir où je suis et à me pourchasser pour me tuer, tu peux t'assurer que je trouverais un moyen pour que tu ne me suives pas. Mais je ne veux pas en venir à droguer ton verre pendant que tu ne regardes pas... »

Je marque une pause en cherchant quoi dire.

« ...Je veux juste que tu me promette de rester en dehors de ça, j'aurais pas l'énergie de me battre si tu meurs. »

Mes yeux sont plantés dans les siens, je garde le silence encore un peu. Tout est très silencieux autour de nous, j'arrives même plus à entendre le bruit de la campagne. Tout ça est très lourd, je tremble encore un peu mais je poursuit d'une voix toujours aussi froide et sérieuse.

« Et elle te tuera si tu te met sur sa route, sois-en sur. »

Anu hésitera pas, elle est pas comme moi. Si elle doit faire quelque chose de terrible pour elle, elle le fera, elle sait faire les choses sans faire souffrir les gens. Ses bras ne tremblent pas du tout quand elle doit tirer dans la nuque d'un raaj qui dort. Moi, je grimace à chaque fois. C'est une bataille perdue d'avance mais je dois faire croire à Theo que j'ai une chance pour qu'il me promette. J'essaye de lui sourire mais j'y arrive pas.

« S'il te plaît, c'est important, très important pour moi. Alors promets... »

Contenu sponsorisé
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Empty

Laisse-nous un petit mot !
NOS PARTENAIRES
[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 64ozdecay-100[+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Hokv_b11 [+16] Et ça, je peux te le voler ? - Page 2 Part6Hell Dorado