La brebis galeuse B9rmV6G
Le Deal du moment : -57%
Batterie externe à induction Samsung avec ...
Voir le deal
14.99 €

La brebis galeuse

Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyMer 22 Avr 2020 - 9:19

 

Wait a minute...

Le temps était grisâtre, le vent froid faisait entrechoquer les branches et apportait de sombre nuage dans le ciel. Les rares chants des oiseaux, qui n'avaient pas migré, résonnaient dans les contrer. Le tout était accompagné par le tintement des cloches et des "méééééé" d'un troupeau qui n'en avait que faire du mauvais temps.

Les moutons broutaient tranquillement, leur épaisse laine leur tenait chaud, ils n'avaient pas peur du froid ! Ils ne pensaient cas manger. Il y avait un autre que le froid n'arrêtait guère, c'était M'Sieur, un chien-loup. Sa fourrure lui tenait chaud, il trottinait tranquillement autour du troupeau, vaillant a ce qu'aucun d'eux ne fuit ou ne se retrouve seul, sa truffe humait l'air vérifiant qu'au intrus ne rôdait dans les alentours et ses oreilles étaient aux aguets du moindre son.

Le seul qui faisait une sale tête, c'était le berger. Assis au pied d'un arbre, vêtu d'une cape à capuche pour se protéger du vent, il enviait ses animaux. Il avait beau porter des vêtements faits avec leur laine, il grelottait comme une feuille. Il n'aimait pas cette saison, il faisait moche et froid ! Un peu comme son grand frère qui venait de se réveiller, il était moche et froid, jusqu'à qu'il ait pris un bon petit déjeuné. Un léger soupir s'échappa, il avait hâte de revoir les belles saisons ! Puis un aboiement retentit, son regard vert se posa sur M'sieur qui lui rapportait un bâton, pourquoi pas. Le jeune garçon se leva en essayant de prendre le bâton que tenait le chien, mais bien vite, ce dernier résista. C'était donc à ça qu'il voulait jouer ? Mais le jeune garçon n'avait pas autant de force que lui pour résister, il avait beau tirer et tirer, le chien finit rapidement vainqueur ! Fuyant avec son butin, quelques mètres plus loin avant de se tourner vers son jeune maître, le narguant avec un regard joueur.

Skwirel le petit berger soupira, il voulait bien faire un effort pour jouer, mais à chaque fois qu'il s'approchait pour prendre le bâton, le chien fuyait à quelques mètres. Puis quand les premières gouttes de pluie tombèrent du ciel, il laissa tomber ce petit jeu et décida de se mettre en route à la ferme, ils n'étaient pas très loin et il avait envie d'un bon repas chaud avec sa famille. Alors sans attendre, il siffla un air que M'Sieur reconnu, c'était le signal pour rassembler les moutons ! Lâchant son bâton, il se mit à aboyer, regroupant le troupeau et les dirigeants vers le chemin pour rentrer, Skwirel marcha leur côté.

Lorsqu'ils atteignirent la ferme, la pluie n'avait pas cessé de tomber, ils étaient trempés ! Il ouvrit la porte de l'étable pour laisser les moutons se mettre à l’abri, il en profita pour les compter, 1... 2... 3... 5...8... Le jeune homme fronça les sourcils, il manquait des moutons ! 3 plus précisément, cela ne lui plaisait pas et si son père l'apprenait, il prendrait cher ! Il n'avait pas d'autre choix que de retourner dans la forêt les chercher. Mais autre chose attira son attention, M'sieur avait senti quelque chose d’inhabituel, il le remarquait par son comportement et l'animal se dirigeait vers la grange, alors Skwirel le suivit prudemment après avoir fermé l'étable.

Lorsqu'il s'approcha du bâtiment, M'sieur grognait et grattait la porte, ce qu'il sentait devait être à l'intérieur. Pour éviter d'alerter la chose, le berger caressa la tête de son chien et ouvrit doucement la porte, enfin... Aussi doucement que possible pour éviter que le grincement, à l'ouverture, ne retentit. Dans la pénombre, Skwirel distingua tant bien que mal une silhouette, en entrant, il arrivait à mieux distinguer une respiration calme et régulière. Il serra son bâton entre les mains, alors qu'il s'approchait d'un pas lent et prudent. C'était un humain ! Au vu de la réaction plutôt méfiante du chien, cela ne pouvait pas être un membre de la famille, c'était un intrus ! Un étranger ! Skwirel réalisa que c'était peut-être le moment de se comporter en héros et de chasser l'intrus de sa propriété ! En plus, il dormait, que pouvait-il lui arriver ? Alors s'en attendre, lorsqu'il fut assez prêt, il donna des coups de bâton.

« T'vas dégager d'ma grange sale voyou ! Et j'n'ai pas peur hein ! 'Tention j'suis armé ! »

@Nyr
 

***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyMer 22 Avr 2020 - 10:27

C'est toi la brebis galeuse !

★ Feat Skwirel

La brebis galeuse 1zqx
J'avais fais un sacré travail aujourd'hui. Remplir un contrat et faire le colporteur dans la même journée. Quand j'étais rentré chez les Shrofire, la famille pour laquelle j'avais transporté un gros sac de laine un quelques outres de lait de brebis, je me suis rendu compte que j'étais trop crevé pour faire quoi que ce soit d'autre. J'ai donc gentiment demandé si ils avaient un endroit où dormir. Le père et la mère se sont regardés un peu gênés avant de me dire qu'il n'y avait que l'étable. J'ai haussé les épaules, ça ou dormir dans la forêt, j'avais largement ma préférence. Puis quand on est mercenaire, on s'habitue rapidement à ce genre d'endroit.

L'endroit était rempli de paille et sentait l'animal à vous en couper le souffle, mais je suis habitué. Chez les nomades, nous dormions parfois avec les yacks pour avoir un peu de chaleur pendant le blizzard. Et ces bidules, je peux vous dire que ça sent fort. Alors des moutons, leurs kharouf, là, j'allais pas en faire toute une histoires. J'ai poussé tranquillement les ptites bêtes, certaines dormaient, je me suis trouvé un endroit bien au chaud et j'ai commencé à m'installer à la lueur des derniers éclats que ma vielle lanterne rouillée.

J'ai commencé par me déshabiller et enlever les bandages de ma poitrine. Il ne faut pas les garder en dormant, c'est douloureux et ça laisse de mauvaises traces à la longue. Oumma Saanvi disait que la peau est comme une plante qui a besoin de respirer, je suppose qu'elle faisait allusion à ce genre de détails (et à tout les genre de poisons et remèdes que l'on étale dessus). Dénudé du haut, j'ai enfin décidé de sortir le drap un peu usé qui me servait de couverture et je me suis emmitouflé dedans. C'est le moment qu'a choisi ma lanterne pour me lâcher. Elle avait bien choisi son moment, elle. Sauf que j'avais pas encore sommeil et que je me suis retrouvé à fixer le noir et à écouter la respiration et le mouvement des animaux pendant une bonne dizaine de minutes. Après ça je me souviens plus trop, j'ai du m'endormir.


« T'vas dégager d'ma grange sale voyou ! Et j'n'ai pas peur hein ! 'Tention j'suis armé ! »


Douleur dans le dos. Voilà qu'on me frappe !

« Nardinamouk ! »


Je me redresse d'un coup et par instinct, j'attrape le truc qui me frappe, un bâton et je tire dessus de toute mes forces. De l'autre coté ça lâche et ça tombe par terre. Je me relève d'un coup, furieux.

« C'est comme ça qu'on traite les gens qui rendent service à Sofia ?! »


Je crie. Manque de bol, je crie en Notien. Il va pas y comprendre grand chose. Je cligne des yeux, encore un peu ensommeillé tout de même, c'est un jeune raaj aux cheveux bruns et aux yeux aussi verts que les miens. Je grogne, il se prends pour qui lui ? Est-ce que ça se fait de frapper les gens dans leur sommeil ?

Bon, quand on est mercenaire, oui. Pas quand on est paysan !

Grande inspiration. Je repasse à l'Alasyen, il comprendra mieux cette fois.

« C'est comme ça qu'on traite les gens qui viennent aider ici ? Tu veux vraiment te battre, petit raaj ? Moi je suis mercenaire, je fais qu'une bouchée de toi et de tes kharouf ! »


C'est précisément à ce moment, quand je lève le bâton vers lui pour lui montrer que je plaisante pas, que je réalise que j'ai retiré tout mes vêtements du haut la veille et qu'il me regarde donc à moitié nu. Coup sur la tête à coup de bâton, pas très fort mais instinctif. J'ai les joues qui chauffent, je dois être rouge comme une groseille.

« Et...Et me regarde pas comme ça, je suis pas une nin d'accord ?! »


C'est ce que je dis en me précipitant sur mes vêtements pour me cacher la poitrine, le bâton toujours tendu vers lui en signe de menace.

« T'es qui d'abord ? »

Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyVen 24 Avr 2020 - 9:49

 

Wait a minute...

M'sieur commença à aboyer lorsque l'intrus attrapa "l'arme" de son jeune maître, ce dernier tenta de récupérer son bâton, mais il avait beau tirer et tirer, il finit par lâcher et tomber au sol en lâchant un petit "aïe" dû au choc. Il se frotta l'arrière-train avant de fixer l'inconnu, qui était de très mauvaises humeurs, en même temps qui ne le serrait pas après un tel réveille ! Et il se mit à parler dans une langue bizarre, cela confirmait ses doutes, c'était un étranger qui était venu piller, voler, cambrioler ! Et même si tous ces mots voulaient presque dire la même chose, il savait que cet étranger n'avait pas sa place ici !

Plus ses yeux s'habituaient à l'obscurité, plus le jeune Skwirel constata que la personne devant lui était une femme, c'était facile à deviner étant donné qu'elle était torse nue. S'il était gêné, le premier réflexe était de cacher les yeux de M'Sieur, ce n'était pas polie de regarder une jeune femme dans cet état ! Et puis le pauvre M'Sieur n'avait pas encore prêt pour ça !

Il comprenait à moitié ce que l'étrangère disait, il la regarda manier son bâton de berger, elle avait sérieuse dans ses propos, mais cela était entré dans une oreille et très vite sortit par l'autre ! Puis il reçut un coup sur la tête, il lâcha un "aïe" plus fort et douloureux, se frottant la tête en grognant. Pour qui elle se prenait celle-là ?! Elle se croyait chez elle et tout ! Il se releva ensuite, en se frottant toujours la tête et récupéra son bâton, mécontent.

« Non, toi t'es qui d'abord hein ?! T'es chez moi ! Chez ma famille ! Et je ne tolérais pas une intruse ici, aussi charmante soit-elle ! Hein M'sieur ?! »

Ce dernier bâilla longuement, fatigué de sa journée de travail et entama une petite toilette de son pelage encore trempé. Skwirel soupira, il ne pouvait compter que sur lui-même ! Tant pis !

« J'ai rien compris a s'que tu racontes l'étrangère, mais s'que j'ai compris c'est que tu te crois chez toi ! »

Il croisa les bras prenant un air de défi, assez confiant dans ses propos et sur le fait qu'il allait sauver sa famille d'un potentiel danger !

« J'suis Skwirel hein ! Et avec mon fidèle compagnon, M'Sieur, nous allons te chasser d'ici hehe ! »

Il pointa à son tour le bâton vers l'étrangère, le sourire aux lèvres, persuadé de faire grande impression. Où devrions-nous plutôt dire petite impression...


***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyVen 24 Avr 2020 - 10:31

C'est toi la brebis galeuse !

★ Feat Skwirel

La brebis galeuse 1zqx
Voilà que le Raaj reprends son bâton en me l'arrachant de la main. Je grogne et recule. Si c'est la bagarre qu'il veut, il va l'avoir. C'est pas un petit paysan comme lui qui va me faire trembler. Avec mes poisons, je suis venu à bout de bonhommes qui faisaient trois fois sa taille.

« Non, toi t'es qui d'abord hein ?! T'es chez moi ! Chez ma famille ! Et je ne tolérais pas une intruse ici, aussi charmante soit-elle ! Hein M'sieur ?! »


Une intruse...

UNE INSTRUSE ?

Il parle de moi là ? Je lui ai dis que j'étais pas une nin ! Nardinamouk ! Il se fout de moi ! Il va le sentir passer ! Je vais lui faire passer l'envie de m'appeler charmante, oui ! Et c'est pas son chien qui va l'aider. Je profite d'ailleurs de l'attention qu'il porte à son kalb pour me saisir discrètement d'une de mes flèches. Je n'écoute même pas ce qu'il me dit.

« J'suis Skwirel hein ! Et avec mon fidèle compagnon, M'Sieur, nous allons te chasser d'ici hehe ! »


C'est tout ce qui me parviens après m'être redressé. Il croise les bras et fais le fier. C'est ça, petit Raaj, fais le fier. Appelle-moi charmante. Dans quelques secondes tu me suppliera de te laisser la vie sauve. Je profite du fait qu'il tend à nouveau le bâton vers moi pour le saisir de toute mes forces et le reprendre, le jetant derrière moi et me jetant sur ce Raaj de malheur avec ma flèche. Je le colle contre le mur, laissant tomber mes vêtements au passage, trop tard pour la pudeur de toute façon. Avec une expression totalement neutre, j'approche la pointe de ma flèche de son œil.

« Si tu ne veux pas devenir borgne, petit Skwirel, arrêtes de jouer les durs. »


Le chien se met à grogner, je lui jette un regard meurtrier avant de rapporter mon attention vers le paysan.

« Dis à ton kalb d'arrêter de grogner aussi. »


Après que tout le monde se soit un peu calmer, je reprends d'une voix plus neutre, moins menaçante. Mais je reste ferme. Ce petit Raaj me fait pas peur et je compte bien lui montrer.

« Je suis Nyrakshara du grand Proodos, la famille Shrofire à qui appartient cette cabane m'a permis de dormir ici, qui que tu sois, t'as aucun droit de me chasser ! »


Je lâche mon emprise et retourne vers mes vêtements, pointant une dernière fois la flèche vers lui.

« Et si tu me traite encore une fois comme une nin..une femme. Je te jure que c'est pas un œil que tu va perdre mais les deux. »


Je le quitte des yeux, je sais pas si c'est dangereux mais je pense que c'est pas utile de le fixer du regard tout du long, puis c'est pas tellement pratique non-plus pour se rhabiller. Encore une fois, je bande ma poitrine, remet mes vêtements, ajustes mes cheveux et refais ma natte. Qu'il m'appelle encore nin, cette fois et il est mort ! Je pointe le doigt vers lui et lui dit en notien.

« Que les déesses de la toundra te punissent pour t'en être pris à ton hôte! »


Puis après une période de silence, je le regarde en penchant un peu la tête, son visage me dit quelque chose. Puis, un peu surpris, je lui demande dans sa langue.

« Mais, tu serais pas un fils Shrofire toi ? »

Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyLun 27 Avr 2020 - 10:13

 

Wait a minute...

Skwirel se sentit fière de lui, mais en deux trois mouvements, il se retrouva plaqué contre le mur, son œil menacé par une flèche. Cela était arrivé si vite, qu'il n'avait pas eu le temps de comprendre ce qui venait ce passé. Dans tous les cas, sa fierté et son courage c'étaient vite envolé ! Il était aussi effrayé qu'une brebis devant un loup ! Tétanisé, il arrivait à peine prononcer quelque chose.

Sous cette attaque soudaine, M'Sieur ne put s'empêcher d'aboyer férocement et grogna en montrant ses canines. Cela rassurait quelque peu son jeune maître, qui savait qu'il pouvait compter sur lui, mais l'étrangère ne semblait pas du tout effrayée, bien au contraire, cela semblait l'agacer ! Au point qu'elle demanda à Skwirel de faire taire son "Kelb", mais il ignorait ce que c'était un "Kelb" et avec cette flèche toujours pointée sur lui, il n'osait rien dire qui pouvait la contrarier.

Il l'écouta ensuite, d'une oreille bien plus attentive que la dernière fois, il fit les grands yeux lorsqu'il réalisa que c'était sa famille qui l'avait autorisé à rester pour la lui ! Qu'est-ce qu'il pouvait être bête comme un mouton parfois ! Lui qui pensait être le sauveur de sa famille, voila qu'il se met et surtout qu'il les met dans l’embarras en agressant leur invité. Son visage de peur se changea petit à petit en un air désolé et gêné. Puis enfin, elle le lâcha.

Il reprit son souffle, mais eut un dernier sursaut lorsqu'elle pointa une dernière fois la flèche devant lui. Mais lorsqu'elle se retourna pour s'habiller, il se détendit, soulager que tout ça se soit bien passé, son œil était sauvé ! Il s’accroupit à la hauteur de M'Sieur qui vint lui lécher le visage, le jeune homme lui fit de nombreuse grattouille à la tête et au cou, pour le réconforter et aussi pour se rassurer.

Puis l'invité l'interpella de nouveau, il la regarda en se redressant, il ne comprenait rien à ce qu'elle disait, c'était dans une langue étrangère. Puis elle reprit dans une langue qu'il comprenait, il acquiesça vivement à sa question et prononça enfin quelque parole après ce long moment de silence.

« O-oué... J'suis Skwirel, le deuxième fils d'la famille... Et heu... »

Il croisa les bras, regardant le sol où l'un de ses pieds s'amusait à chasser la poussière. Il était gêné par ce qui s'était passé, s'en voulant pour avoir dérangé l'invité de sa famille ! Si père l'apprenait, en plus des moutons disparus, Skwirel allait s'en prendre plein à la figure !

« J'suis désolé d't' avoir frappé... J'croyais que t'étais une mauvaise personne ! T'sais, voleur, etc., on sait jamais s'qui traine dehors ! Surtout vec s'qui s'passe en s'moment... »

Il se gratta la tête, la fatigue commençait doucement à l'envahir, mais il n'avait aucunement envie de dormir. Il avait encore beaucoup de choses à faire.

« Dite pas à père que j't'ai réveillé ou frappé ! J'ai d'ja des soucis avec les moutons alors j'ai pas envie q'sa empire t'vois ? J'ferrais n'importe quoi pour me rach'ter ! Enfin... P’t-être pas la maintnant t'vois, mais d'main ! Promis ! Là, j'dois retrouver Carotte, Navet et Asperge... »

Il soupira doucement, rien qu'à l'idée de parcourir la forêt sous cette pluie le fatiguait déjà ! Mais la vie de ses bêtes était bien plus importante ! Et il espérait de tout cœur qu'ils n'avaient pas. Il alla ramasser son précieux bâton de berger, avec lequel il avait l'impression d'être un héros ! Cette fois, il ne le lâchera pas. Puis il porta son attention sur Nyrashaka... Narakshykra... Nyrakrara... Enfin sur Nyr quoi !

« Pouquoi t'aime pas que j'te traite de femme ? »

@Nyr
J'ai rajouté des fautes volontaires dans les paroles de Skwirel pour que cela fasse plus "paysan" et puis c'est marrant ! o/

***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyLun 27 Avr 2020 - 19:26

C'est toi la brebis galeuse !

★ Feat Skwirel

La brebis galeuse 1zqx


« O-oué... J'suis Skwirel, le deuxième fils d'la famille... Et heu... »


C'est à mon tour de baisser les yeux et de regarder mes pieds comme une andouille. Naah~, je m'en suis prit à ceux qui m'ont recueilli. C'est moi que les déesses doivent punir. Nardinamouk, je ne suis vraiment qu'un abruti.

« J'suis désolé d't' avoir frappé... J'croyais que t'étais une mauvaise personne ! T'sais, voleur, etc., on sait jamais s'qui traine dehors ! Surtout vec s'qui s'passe en s'moment... »


Je plisse les sourcils. Il doit parler du washa...Enfin du monstre comme ils disent qui hante leurs terres. J'en ai entendu quelques rumeurs à Sentoni, pas étonnant que les paysans aient peur pour leur bétails. Et je me demande si...

« Le Washa...Enfin, ton monstre là,  il a tué que des gens non ? Il s'en est prit au bétail aussi ? »


Il a l'air fatigué le petit Raaj, il devrait dormir un peu. Une sieste, oui, une sieste lui ferait du bien. Il fait froid dehors. J'ai envie de lui proposer mais il ajoute aussitôt :

« Dite pas à père que j't'ai réveillé ou frappé ! J'ai d'ja des soucis avec les moutons alors j'ai pas envie q'sa empire t'vois ? J'ferrais n'importe quoi pour me rach'ter ! Enfin... P’t-être pas la maintnant t'vois, mais d'main ! Promis ! Là, j'dois retrouver Carotte, Navet et Asperge... »


Je hoche la tête, positif. Je dirais rien. Parce qu'au fond, j'ai pas été très correct non-plus, on menace pas les gens avec des pointes de flèches quand ils vous acceptent chez eux. Par contre, en entendant le nom de ses Kharouf, je peux pas m'empêcher d'éclater de rire. Au moins, il a de l'imagination en stock le petit berger. Après m'être calmé un peu, je le regarde ramasser son bâton en silence. On dirait qu'il y tient comme son arme, pas très intimidant, un coup bien porté et le machin se brise en deux. On dirait plutôt qu'il y tient comme son doudou et qu'il a peur du noir.

« Pouquoi t'aime pas que j'te traite de femme ? »


Je hausse les épaules. Question idiote pour moi mais pour lui ça doit être vraiment compliqué à comprendre. Surtout si dans sa tête d'écureuil, tout ce qui a une poitrine un peu ronde, c'est obligé, c'est une nin.

« T'aimerais qu'on te traite comme une femme toi ? »


C'est tout ce que je lui réponds avant de reprendre sur un tout autre sujet. Ma tête est comme ça, pleine d'idée, ça part dans tout les sens et moi, je suis juste le rythme. Et là, ma principale préoccupation, c'est que les déesses soient pas en colère contre moi.

« Écoute, Skwirel, j'ai pas été correct. Il faut que je me rachète, donc on va retrouver tes moutons. Toi et moi. »


Je lui montre mon arc et mon carquois rempli de flèches, un grand sourire au visage.

« Si jamais on croise ton washa, je lui planterais une flèche entre les deux yeux. Il saura même pas d'où ça vient. J'ai pas été entraîné par n'importe quoi ! »


Bon, d'accord, je me la raconte un peu. Oumma Saanvi nous a apprit à chasser les proies normales mais un washa c'est pas normal. Ceci dit, le washa avait surtout l'air d'agir dans le nord, dans les montagnes où j'irai jamais. Donc avec un peu de chance, c'est juste une histoire de mouton paumé dans la brousse.

Enfin j'espère.

Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyMar 28 Avr 2020 - 11:40

Wait a minute...

Le jeune berger acquiesça aux premières paroles de Nyr, en effet, cela arrivait que des personnes étaient attaquées par la créature, certaines avaient de grave blessure et retourné en forêt ou à la montagne n'était pas chose facile lorsqu'on savait qu'il rôdait dans les parages.

Puis peu après qu'il ait expliqué sa situation avec ses moutons, l'étranger se mit à rire, Skwirel le regardait avec innocence, essayant de comprendre ce qu'il avait bien pu dire pour que ce soit drôle ! Avait il fit une blague sans le vouloir ? Sa surprise se changea en une intense réflexion, mais il ne comprenait pas et il ne comprendra sans doute jamais !

Enfin, après avoir posé sa question, il écouta, non sans une certaine curiosité, la réponse de Nyr, mais il répondit à sa question par une autre question et quelque chose le préoccupait. De nouveau en intense réflexion, il ne comprenait pas où Nyr voulait en venir... Bien sur que Skwirel n'aimerait pas être traité de femme ! Parce que c'était un garçon et il en était persuadé ! Parce qu'il n'avait pas la poitrine d'une femme ! Mais Nyr en avait une... Alors pourquoi elle ne voulait pas être traitée de femme ? C'était une coutume dans son pays . Les hommes devenaient des femmes et les femmes devenaient des hommes . Ou alors depuis tout ce temps, Skwirel était une femme et son père était enfaite sa mère et sa mère son père et p-...

Sa réflexion aussi stupide soit-elle, fut interrompu par les propos de Nyr, l'étranger lui proposait de l'aider à chercher ses moutons ! Lui et Skwirel. Mais lorsque Nyr se vanta de son talent à l'arc, l'admiration brilla dans les yeux du jeune berger. Il ne savait pas ce que c'était qu'un "washa", mais il avait déjà hâte de voir l'incroyable Nyr lui planter une flèche entre les deux yeux !

« Wouaa ! T'es un grand'archer ?! T'es super fort ?! T'a d'ja tué des wouacha ?! »

Il s'approche de Nyr, émerveillé et les questions plein dans la tête !

« T'es un héros ?! Comme dans les zistoirs ?! Tu as combattus des dragons, sauver des d'mouazelle en détresse, parcouru l'monde ?! »

Il sautilla presque sur place, imaginant plein d'aventure que Nyr aurait pu faire jusqu'à maintenant ! Combattre de redoutable monstre ! Des ravissantes princesses qui le remercient d'un doux baiser ! De la gloire et de la richesse ! C'était encore plus un honneur d'avoir un tel invité chez lui et il fera tout pour qu'il se sente à l'aise !

Skwirel prit alors la pause des gardes, se tenant droit, l'air sérieux et le regard déterminé, avec un sourire qui ne pouvait contenir sa joie !

« J's'rais vaute écuyer M'sieur Nyr ! Ensemble allons sauver Carotte, Navet et Asperge ! Avant qu'un grand malheur leur arriveuh ! Hein ? T'es d'ac hein . T'veu bien ? Teu plaît ! J'peux t'être ton écuyer ! Tous les héros ont un écuyer ! »

***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyMer 29 Avr 2020 - 17:25

   

C'est toi la brebis galeuse !

La brebis galeuse 1zqx
« Wouaa ! T'es un grand'archer ?! T'es super fort ?! T'a d'ja tué des wouacha ?! »

Je penche la tête sur le coté. L'est encore plus wlaad que moi, celui-là. Je lui ai juste montré mon arc et dis deux trois trucs pour le rassurer sur ses Kharouf et voilà qu'il me prends pour un héros de la dernière grande guerre proodosienne. Je suis qu'un mercenaire, naah~ ! Il s'approche pour me coller des yeux avec des pépites d'or dans les iris. Il est un peu bizarre quand même.

« Naah~, j'suis juste un mercenaire... »

Il écoute même pas cet andouille. Tu parle qu'il a appelé un de ses Kharouf « asperge », parce qu'il en fait une belle d'asperge lui.

« T'es un héros ?! Comme dans les zistoirs ?! Tu as combattus des dragons, sauver des d'mouazelle en détresse, parcouru l'monde ?! »

Des dragons ? Mais de quoi il parle. Il est même pas sur d'avoir vu son washa et il parle déjà de dragon. Puis des d'mouazelles comme il dit, j'en ai jamais sauvé. J'ai jamais été payé pour. Moi je tue des gens, je les protègent pas, plus facile. Je secoue la tête, il commence à me gonfler un peu le petit raaj à la tête de wlaad.

« Des dragons, mais tu... »

Encore une fois, pas le temps de finir ma phrase. Il saute sur place, avec son bâton redoutable comme arme et se met tout droit comme un pique. Moi je l'observe critique, sans rien dire, les sourcils froncés. Je dois faire une drôle de tête. Le genre de tête qu'oumma Saanvi faisait quand je racontais des bêtises.

« J's'rais vaute écuyer M'sieur Nyr ! Ensemble allons sauver Carotte, Navet et Asperge ! Avant qu'un grand malheur leur arriveuh ! Hein ? T'es d'ac hein . T'veu bien ? Teu plaît ! J'peux t'être ton écuyer ! Tous les héros ont un écuyer ! »

Un nécuyé ? C'est quoi ? J'en ai jamais eut dans ma tribu de ça. Mince, je suis censé répondre quoi. Je me mord les lèvres, cherche très fort dans ma tête. C'est sûrement quelque chose de très important, mieux vaut ne pas le décevoir.  

« Si...Euh, si tu veux. Tu peux être mon nécuyé, petit raaj. Mais commence par ranger tes moutons. »

Je le regarde faire son travail de berger. On dirait qu'il danse un peu avec les moutons mon nécuyé. C'est drôle à voir. Je peux pas m'empêcher de pouffer de rire en le regardant. Puis je reprends un air plus sérieux quand il a terminé son travail.

« J'ai jamais chassé de dragons ou sauver de nin, tu sais, mais j'ai voyagé beaucoup, de la toundra du sud jusqu'aux montagnes du nord. J'ai vu plein de choses. Beaucoup de choses jolies et beaucoup de choses moches. »

Je tapote l'épaule de mon nécuyé avec un sourire un peu désolé.

« Je suis pas vraiment un farris, enfin, un héros comme tu dis, chui juste mercenaire. Mon travail c'est de tuer des gens. C'est moche mais ça fait vivre. C'est bizarre ça quand même, une mort qui permet de vivre. Je me suis dit que madame Ilios elle comprendrait ptêt ce que ça veut dire. »


J'ai les yeux perdu dans le vide, la tête encore pleine de pensées. Puis une brise froide vient me caresser le visage, je sursaute.

« Naah~, allons chercher tes moutons plutôt... »
   
Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyMar 5 Mai 2020 - 8:17

Wait a minute...

Skwirel sourit heureux, il était devenus le nécuyer d'un héros ! Du moins pour la soirée, le temps de retrouver ses moutons... Mais comme il était fier ! Il acquiesça ensuite à la phrase de Nyr et partit rapidement terminé ceux pourquoi il était fait ! Il siffla un air que M'Sieur reconnu, le chien le rejoignit rapidement pour l'aider dans sa tâche, ensemble, ils terminaient de s'occuper des moutons, les installant dans leurs étables.

Le jeune berger avait repris son sérieux et veillait minutieusement sur ses bêtes, une fois à l'intérieur, il vérifia qu'un des moutons était coincé dehors, puis que personne n'était malade ou même blessé, cela pouvait leur nuire ! Une fois cela se fait, il rajouta un peu de baille pour rendre l'endroit plus confortable, donna de l'eau fraiche et propre et de quoi manger. L'état de l'étable était acceptable, il y avait juste quelque goutte qui tombait du plafond, mais rien d'alarmant. Une fois cela se fait, il rejoignit Nyr, il était encore plus sale qu'avant !

Il attendait avec impatience les premiers ordres de Nyr, en tant que nécuyer, il fera tout pour le satisfaire ! Nyr semblait avoir rit, mais son sérieux avait pris rapidement le dessus et repris la discussion. On va se le cacher, Skwirel fut un peu déçu en apprenant qu'il n'avait jamais combattu de dragon... Mais il relativisa bien vite en se disant que de toute manière, les dragons étaient des créatures rares qui avaient tendance à se cacher ! Puis pour la suite... Il ne savait pas que Nyr n'avait jamais sauvé de nain... Peut-être que vu leur taille, il était difficile de les voir, alors ça voudrait dire que l'archer aimait bien sauver les petites personnes . Il a du mal à se l'avouer, mais le berger était aussi une petite personne ! Alors Nyr pourrait être son héros ?

Ce dernier tapota l'épaule du jeune Skwirel, qui le regard avec de grands yeux, s'imaginant sans doute tous les paysages possible et imaginable qu'il avait traversé avant d'arriver jusque-là ! Mais la déception arriva, son sourire disparu lorsque Nyr lui apprit qu'il n'était pas réellement un héros, bien au contraire... Son travail était de tuer des gens ! Alors... Cela ferait-il de lui un méchant ? Mais si au final, il tuait des personnes qui eux sont méchantes, cela ferait de lui toujours un héros ?!

Un silence s'installe entre les deux hommes, Nyr était perdu dans ses pensées et Skwirel était de nouveau en intense réflexion. Il commençait même à avoir mal à la tête, il avait trop réfléchi ce soir ! Puis une brise le fit un peu frissonné, mais surtout le fit sortir de se penser, il acquiesça de nouveau à la parole de Nyr, il était temps de retrouver Carotte, Navet et Asperge ! Alors sans plus attendre, avec son fidèle compagnon à quatre pattes, ils se rendirent à la forêt d'Émeraude.

La forêt semblait bien plus lugubre durant la nuit, avec ce froid et cette pluie. Cela ne rassurait pas vraiment le berger qui marchait prudemment, éclairer par une lanterne attacher à son bâton. Il l'avait pris avant de partir, afin d'avoir un peu de lumière. M'Sieur marchait à ses côtés et Nyr ne devait pas être loin... Il espérait de tout cœur ne pas croiser de prédateur nocturne ni le monstre qui avait fait naitre les rumeurs !

« J'espère que Carotte va bien ! T'sais, j'l'appelle comme ça parce qu'elle adore ça t'vois ! Une fois elle c't'enfuis de son pré pour v'nir manger les carottes du potoger ! Elle est vraiment gourmande ! C'est tune grosse brebis, tu vois, elle a une oreille tombante haha ! Cela la rend trop m'gnonne ! »

Voilà ce que Nyr allait supporter durant les recherches, Skwirel allait raconter la vie de ses moutons, parlez-le rassurait et puis il trouvait que ça faisait un parfait sujet de conversation.

« Ho ! Et puis Navet, t'sais pourquoi on l'appelle comme ça ? En fait, sa mère a mis bas dans les navets, tout simplement ! C'est un bélier ! Il a encore des petites cornes, mais 'vec le temps se viendra ! Il a un super pelage blanc ! Il est grand et fort ! Et fera plein de bébé grand et fort aussi ! »

Un craquement de branche le fit sursauter, il balaya autour de lui, très lentement, son bâton avec la lanterne pour examiner les alentours. Depuis qu'il est entré dans la forêt il sursautait aux moindres sons.

« E-et puis heu... »

Il prit une grande inspiration, ce n'était pas le moment de faire la flipette ! Il devait se montrer courageux et fort ! Il n'avait peur de rien ni de personne ! Alors il reprit le pas, d'un air plus assuré cette fois-ci.

« Asperge c'est parce qu'il est souvent sale ! Il est parfois recouvert d'herbe, de mousse ou de boue ! C'est un mâle aussi et en plein forme, ça fait plaisir à voir ! Il est aussi très câlin, il adore qu'on lui gratouille la tête ! Il fait des trucs marrant aussi, il bondit partout et donne parfois des coups de tête aux arbres haha ! »

Il finit par s'arrêter, il était revenu à l'endroit où il avait laissé ses moutons broutés, il se disait qu'en revenant au point de départ, peut-être que ça serait plus simple de les retrouver. Mais la forêt était grande et les risques multiples, il ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiet.

« J'espère qu'ils vont bien... »


***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyMar 5 Mai 2020 - 15:02

 

C'est toi la brebis galeuse !

La brebis galeuse 1zqx
Skwirel marche en avant et je le suis tranquillement. Lui il connait le coin, il faut savoir où était les kharouf avant que trois d'entre eux disparaissent. Il fait plutôt froid et le jour est pas prêt de pointer le bout de son nez. Je me guide au bruit que fait le petit raaj en marchant avec son kelb. Tout à l'air si silencieux maintenant qu'on est plus entourés d'animaux. C'est bizarre.

Quand Skwirel commence à me parler de ses moutons, j'écoute sans rien dire. C'est drôle tout ça, donner des nom à ses moutons pour des raisons aussi bizarres mais logiques. C'est ptêt un truc de berger. Je peux pas m'empêcher de rire un peu, de bon cœur. Puis un ptit bruit fait sursauter Skwirel, je tends l'oreille, m'a tout l'air d'être un animal qui passe par là. Mais pour le petit raaj, ça doit être un monstre énorme.

« Skwirel ? »

« E-et puis heu... »

Le voilà qui se stoppe pour avaler de l'air comme si il allait s'étouffer. Je le regarde sans rien dire et je grimace un peu. La peur, c'est jamais bon pour une mission, même si la mission c'est juste de chercher des moutons. Moi, quand j'ai peur, je deviens une personne bizarre et je fais n'importe quoi, j'ai pas envie que ça lui arrive aussi. Je l'écoute raconter sa dernière histoire, elle me donne un petit sourire. Puis il s'arrête, on a l'air d'être arrivés, un petit pré au milieux des grands arbres.

« J'espère qu'ils vont bien... »

Je m'approche un peu de lui et lui tapote un peu l'épaule avec un sourire tout doux comme je sais les faire. Les sourires qui veulent dire qu'il faut pas s’inquiéter et que tout va bien. J'en suis pas sur mais si lui, il est sur, ça ira déjà mieux.

« T'inquiète pas, nécuyé. La forêt ça fait des bruits et ces bruits je les connais. Si il y en a un bizarre je te ferais signe. »

Je le prends par les épaules et le regard dans les yeux, toujours sourire, amical. Tout en douceur, toujours de la douceur, ça rassure. Comme une oumma.

« La peur est une mauvaise amie, il faut pas l'écouter. Tout va bien, nous sommes deux, d'accord ? Tu n'es pas tout seul et je te laisserais pas. »

Puis je m'avance et inspecte un peu les environs. Oui, l'herbe est encore toute écrasée. Il y a eut du kharouf par ici. Et ça sent encore un peu. Je pense aux loups et aux renards. Mauvais, ça, mauvais. Si un raaj peut sentir, alors un animal...

« Tu es parti d'ici depuis quand ? »

Je regarde autour de moi avant d'ajouter sans réfléchir.

« Les gens disent qu'il y a des ruines dangereuses dans la forêt, c'est vrai? »

Naah~, pas bon, pas bon. Je secoue la tête. Il faut pas que je lui rappelle que cette forêt fait peur. Alors comme pour lui remonter le moral, je me met à chanter doucement la chanson que maman nous chantais à moi et Anu quand on arrivait pas à dormir.

« Doucement s'endort la terre
Dans le soir tombant
Ferme vite tes paupières
Dors petit enfant
Dors en paix près de ta mère
Fais des rêves bleus
Au matin dans la lumière
Tu t'élanceras joyeux »


Le notien coule entre mes lèvres comme une wodya. C'est toujours agréable de parler cette langue pour moi. Et même si il ne comprends pas, ça devrait l'apaiser un peu.
 
Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyLun 11 Mai 2020 - 16:35

Wait a minute...

Skwirel ne pouvait que sourire un peu face aux paroles de Nyr, qui tentait comme il pouvait de le réconforter. Il n'avait pas tort, ils étaient tous les deux en plus de M'Sieur et Nyr avait de quoi se défendre, parce qu'il faut se l'avouer, le jeune berger ne fera peur à personne avec son bâton. Et l'entendre l'appeler "nécuyer" le réconfortait en plus et le rendait fier ! Il ne le décevrait pas.

« Je ne sais pas trop, un bon moment déjà. »

Répondit-il simplement, en balayant du regard l'endroit, avant de reprendre la marche d'un pas plus assuré. Puis il tourna soudainement la tête vers Nyr lorsqu'il parla des ruines, une crainte l'envahissait, il avait complètement oublié les ruines. Il soupira, constatant que l'endroit était encore bien plus lugubre qu'il imaginait, il n'avait qu'une envie, c'était de retourner auprès de sa famille au chaud.

Il reprit l'exploration des lieux, M'Sieur reniflait les alentours, a la recherche d'odeur. Puis il entendit l'étranger chanter, Skwirel ne comprenait rien aux paroles, mais il trouvait cela drôlement jolie, de plus, entendre Nyr le rassurait. Il se demanda même s'il serait parti seul chercher ses moutons, s'il n'avait pas rencontré le jeune homme... Il y avait des chances pour qu'il y aille, parce qu'il aimait ses bêtes, mais il serait sans doute terrorisé et ses recherches moins intensives.

M'Sieur se mit à grogner, pas bon signe, il partit dans une direction que Skwirel suivit sans broncher, en interpellant Nyr pour qu'il puisse les suivre aussi. M'Sieur trottina, bien décidé de remonter la piste, s'éloignant de plus en plus de la zone où il avait gardé ses moutons plus tôt. Puis il s'arrêta, il couina un peu, le jeune berger fit quelques pas prudents en tendant son bâton pour éclairer devant. Son inquiétude se changea en tristesse lorsqu'il découvrit le corps sans vie de l'un de ses moutons, puis de dégout lorsqu’il constata qu'il avait été dévoré par un prédateur.

Il recula un peu, mal à l'aise, toussant un peu lorsque son odorat s'habitua à l'odeur du corps. M'Sieur le laissa, allant naturellement renifler les alentours et il avait bien raison, peut-être que le prédateur était encore là. Skwirel soupira, déjà un de moins à trouver... Il s'approcha de nouveau du corps, pour simplement récupéra la clochette, normalement chaque mouton avait une clochette autour du cou et Skwirel s'amusait à les décorer et a marqué leur nom dessus, mais cette fois-ci, le collier en cuir était à côté du corps, déchiqueté, sale et tacheté de sang. Il lui examina près de la lanterne pour mieux voir le nom, puis soupira tristement.

« Ho Asperge... »

Pauvre petite bête, il ne pouvait que se sentir coupable de ce qui lui était arrivé. S'il l'avait bien surveillé, il serait au chaud dans la grande ! Il regarda M'Sieur fouiller les alentours, hésitant à reprendre le chemin. Il jeta un coup d'œil à Nyr, avant de ranger le collier dans sa poche et de parler sur un ton un peu plus monotone.

« Qu'est-ce qu'on fait...? Je ne sais pas où chercher... Ils peuvent être n'importe où... Et surtout dans le même état... »

Il sursauta quand il entendit les buissons bouger, venant presque se cacher derrière Nyr, mais à son grand soulagement, c'était juste son chien qui revenait vers lui. Il sourit un peu, s'abaissant à sa hauteur pour le câliner, comme si ce petit moment de tendresse allait le réconforter un peu. Il en profita aussi pour réfléchir, puis se redressa doucement, il ne souriait plus et la peur ne se reflétait pas dans ses yeux, la fatigue prenait de plus en plus le pas sur lui et la motivation le quittait doucement après avoir découvert Asperge.

« S'il y en a un ici, les autres ne sont peut-être pas loin, avec un peu de chance ou de... Malchance, on va tomber sur eux. »

Il réajusta sa cape et sa capuche, pour se protéger comme il le pouvait du froid. Il reprit enfin la marche, dans une direction qu'il avait un peu choisie au hasard, M'Sieur le suivant d'un pas tranquille.

***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyMar 12 Mai 2020 - 9:13

 

C'est toi la brebis galeuse !

La brebis galeuse 1zqx
Le kelb se met à grogner. Je tends l'oreille. Pourtant, pas de bruit bizarre. Je suis mon nécuyé en silence, l'odeur. Une odeur bizarre. Du sang, oui, ça sent le sang, le cadavre tout frais. Je me trompe pas, on finit vite par découvrir un kharouf mort.

« Nardinamouk ! »

Je jure tout bas. Un peu triste pour le kharouf et pour Skwirel qui semble beaucoup aimer ses bêtes. Je jette un coup d’œil au berger, il s'est baissé pour ramasser le petit collier tout sale et tout déchiré de la petite bête. Je fais la grimace.

« Ho Asperge... »

Le petit mâle tout cracra qui aimait bien donner des coups de têtes, hein. Je soupire, un peu triste. Mais il y a pas de temps à perdre, la scène est toute fraîche, il reste peut-être des choses qui peuvent nous donner une idée de ce qui s'est passé. Je me baisse et je regarde le sol, à la recherche du moindre truc qui pourrait me dire quelque chose. De la laine déchirée, du sang séché, encore un morceau de collier et...Une touffe de poils. Je la prends du bout des doigts et la regarde bien.

« Un loup... »

En fait, ça me rassure un peu de pas avoir à faire au washa. Je sais pas si j'étais bien préparé pour ça. Puis Skwirel sait pas très bien se battre, même avec son kelb pour le défendre, j'aurais du le protéger. Les déesses savent comme je ne suis pas doué pour protéger les gens, c'est pour ça que je prends que des contrats pour tuer. Avoir la vie d'un autre raaj entre les mains, j'aime pas ça. Ce serait de ma faute si il rejoint la toundra après...

« Qu'est-ce qu'on fait...? Je ne sais pas où chercher... Ils peuvent être n'importe où... Et surtout dans le même état... »

Je regarde Skwirel avec des yeux tout ronds avant de me lever et de dire calmement.

« Peut-être qu'Asperge est mort -puisse les déesses prendre soin de son âme- mais les autres kharouf, on sait pas, si on a une chance de les retrouver, on peut les sauver ! »

Je lui adresse un grand sourire pour l'encourager. Mais à vrai dire, je sais pas trop. J'espère au moins pouvoir en sauver un, parce que j'ai promis à mon nécuyé. J'ai pas le temps d'y penser plus que celui-là vient se cacher derrière moi, perdu dans mes pensées comme j'étais, j'ai pas fais attention au bruit. Mais ça va, c'est juste le kelb, je soupire, un peu soulagé. Pourtant, en me concentrant, il y a toujours un bruit bizarre de...

« S'il y en a un ici, les autres ne sont peut-être pas loin, avec un peu de chance ou de... Malchance, on va tomber sur eux. »

Je ne dis rien, le kelb semble nerveux aussi mais je sais pas si Skwirel a remarqué, malheureux comme il est. Je serais pas étonné si des wodya se mettaient à couler de ses yeux. Pauvre berger. Ça doit pas être facile pour lui. Puis je me remet à réfléchir sur ce loup, si on le trouve et qu'on l'abat, sa peau pourrait revenir à un bon prix. Mais je le laisserait à Skwirel, je sais pas tanner la peau et de toute façon, c'est lui qui a perdu ses kharouf.

Plus on avance, plus le kelb devient nerveux. Je me tournes vers Skwirel, l'air très sérieux.

« Tiens ton kelb, je vais aller voir devant ce qui se passe... »

Je m'aventure dans les sous-bois puis je me retourne une dernière fois avec un petit sourire rassurant.

« T'en fais pas, si quelque chose de pas bien arrive, je crie. »

C'est la dernière chose que je dis avant d'entrer dans la forêt la tête la première. Pour tout dire, ça sent les plantes, des tas de plantes différentes, certaines dont je connais l'odeur, d'autres non. Mais il faut que je me concentre sur le bruit et pas sur l'odeur. Il y a toujours ce bruit, plus je m'avance, plus on dirait un grognement. Je m'arrêtes. J'ai trouvé le loup...

Il mange un autre kharouf, mais il a l'air blessé. Un coup d’œil et je sais pourquoi, il mange Navet. Et ce dernier lui a donné un bon gros dernier combat. Skwirel peut être fier de son Kharouf. Mais un loup blessé est un loup dangereux. J'ai pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il me repère et se jette sur moi. Je peux juste mettre les bras devant moi pour me protéger et il mord dedans, il me griffe les épaules aussi, je tombe en arrière et je me cogne la tête. Cri de surprise.

J'entends les aboiements du kelb au loin, le loup aussi, il arrête de bouger un instant et j'en profite pour saisir une flèche de mon bras libre et lui enfoncer de toute mes forces dans la gorge. Pas beau à voir, du sang partout sur moi. Naah~. Pendant que le loup tombe sur le coté, j’aperçois Skwirel et son kelb qui courent dans ma direction. J'essaye de lever mon bras gauche pour dire que tout va bien mais avec la morsure il est tout mou. Alors je lève le droit, tout plein de sang qu'il est.

« Désolé, Navet est mort aussi. Mais il s'est battu comme un vrai farris, regarde ! »

Je lui montre les flancs lacérés du loup. Les petites cornes du bélier on fait leur travail.

« On peut encore sauver Carotte ! »

Je dis, tout content.
 
Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyMer 13 Mai 2020 - 14:36

Wait a minute...

Ils marchèrent un moment, en silence, leurs pas firent craquer les branches et les feuilles qui se tenaient sur leur passage. M'Sieur était nerveux, mais son jeune maître ne le remarquait pas, perdu dans ses pensées, se contentant de caresser la tête de son chien lorsqu'il couinait un peu pour attirer son attention.

Skwirel se sentait démoralisé par la perte d'Asperge, le jeune mouton n'était pas la première victime, il y en avait eu d'autre bien avant lui et le jeune homme se faisant souvent sermonner par son père. Il allait remettre en cause le rôle de son jeune fils, peut-être ira-t-il jusqu'à le remplacer par l'un de ses frères ou même le faire lui-même et Skwirel aura droit au travail ingrat de la ferme. Il se mordit légèrement les lèvres inquiètes, se rappelant ô combien les gifles de père pouvait être douloureuse quand il était en colère. Les moutons c'étaient leur gagne-pain, perdre un mouton pouvait remettre en cause la survie de la ferme.

Il soupira de nouveau, à croire que c'était la seule chose qu'il arrivait à faire. Puis Nyr se tourna vers lui, le jeune berger leva instinctivement ses yeux émeraude sur lui, il avait l'air sérieux. Il demanda à Skwirel de tenir son chien et de l'attendre, l'incompréhension pouvait se lire dans son regard, ainsi que l’inquiétude. Qu'est-ce que l'archer avait vu ? Ou même entendu... Était-ce une bête ? Un prédateur ? Un monstre ?! Il acquiesça machinalement tandis que sa main s’agrippa au collier de M'Sieur, puis Nyr partit, et même son sourire rassurant ne convainc pas Skwirel qui se retrouva seul avec son chien.

Il ne savait pas quoi faire à part attendre comme on lui avait demandé, mais si Nyr avait un problème . Il avait dit qu'il criait, mais s'il ne pouvait pas ou même... Si Skwirel ne l'entendait pas parce qu'il était trop loin ? De plus, les bruits de la forêt l’inquiétaient, les bruits de vents, les craquements des branches, les hululements d'une chouette, le vent, il n'avait qu'une envie, rejoindre son camarade.

C'est alors qu'un cri retentit, brisant le silence qui s'était instauré, Skwirel sursauta ne s'y attendant pas, lâchant son compagnon à quatre pattes qui courra vers le cri en aboyant. Il avait senti quelque chose ! Son jeune maître lui courra après en l'appelant, refusant de se retrouver seul, mais aussi pour éviter que M'Sieur se jette dans le danger tète baisser !

Ils découvrirent alors Nyr, couvert de sang, mais surtout blessé ! Il arrivait à lever à peine son bras gauche. Les grognements de M'Sieur attirèrent l'attention de Skwirel, il était en train de renifler le corps sans vie d'un loup, fraîchement tué. C'était sans doute contre lui que Nyr s'était battu et cause de lui qu'il a été blessé ! Il s'approcha, voulant observer la blessure inquiète, mais la parole de l'étranger le stoppa et il alla directement constater la mort de Navet.

Pauvre petit Navet ! Skwirel l'aimait beaucoup, c'était un jeune mâle plein de fougue et d'énergie ! Ce n'était pas étonnant qu'il se soit défendu contre le prédateur, mais c'était sans doute une bataille perdue d'avance... Le jeune homme ne prononça pas un mot, se contentant de ramasser le collier du jeune bouc. Il manipula la cloche, la faisant sonné, le regard pensif. La perte de deux mâles, en pleine forme et fort, ce n'était pas bon, si ça continuait comme ça le troupeau allait se retrouver avec des vieux mâles malades.

Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher d'être rassuré et sourit un peu à la dernière parole de Nyr, oui, ils pouvaient encore sauver Carotte, en espérant que ce loup soit le même qui ait attaqué Asperge. La brebis c'était peut-être enfuit pendant que Navet combattait le prédateur. Elle ne devait pas être loin ! Il rangea le collier dans son autre poche et sourit de plus belle à Nyr, déterminé.

« Oui ! On va la retrouver ! Elle ne doit pas être loin ! Navet à s'en doute permis à la brebis de s’échapper, malgré lui. »

Il observa les alentours, pensif, se demandant quel chemin Carotte aurait pu prendre pour s’enfuir, mais les moutons ça ne réfléchit pas trop.

« A-au faite, ça va aller pour votre blessure ?! »

S'inquiéta-t-il en repensant à ce loup, il espérait que ce n'était pas trop grave, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer la douleur que cette morsure à provoquer ! Quel courage avait ce Nyr ! Comment le remercier comme il se doit après cette cherche ? Skwirel pourrait lui prêter sa chambre et lui dormirait avec les moutons, ça ne serait pas la première fois qu'il ferait ça ! Il aimait bien dormir avec les bêtes, ils étaient tous doux et chaud, mais un peu bruyant... Comme ses parents parfois.

Puis un bruit attira de nouveau son attention, c'était M'Sieur qui aboyait, il n'était plus à côté d'eux. Skwirel n'attendit pas une minute de plus pour rejoindre rapidement son camarade à quatre pattes, aussi vite et prudemment qu'il le pouvait, manquant même de glisser parfois à cause des feuilles et de la boue. Lorsqu'il rejoignit le clébard, ils étaient en haut d'une tranchée, en bas des "méééé" paniqué et épuisé retentissaient, c'était Carotte !

Le jeune homme pencha légèrement son bâton pour éclairer autant que possible, il pouvait distinguer dans la pénombre la pauvre bête empêtrée dans la boue. Elle s'était bien coincée, les pattes entièrement englouties ! Sur le flanc de la tranchée, on pouvait voir les traces de son passage, elle semblait avoir glissé tout le long, n'arrivant pas à remonter à cause de la boue.

Il fallait aller l'aider, sinon elle va continuer à se débattre pour sortir, ce qu'il va l'enfoncer encore plus ! Elle mourra étouffée ou de fatigue, si ce n'est pas à cause d'un prédateur... Le jeune berger détacha la lanterne de son bâton, la posant simplement au sol, il était décidé d'aller chercher Carotte ! Mais comment faire ? Nyr ne pouvait pas se risquer à descendre à cause de sa blessure, Skwirel se tourna vers lui, l'air pensif et sérieux.

« Hm... Si j'attache ma cape à un arbre, puis l'autre extrémité a mon bâton, cela me permettrait de descendre sans risque ? Au moins assez bas pour la rejoindre... Il y a juste la montée qui m'inquiète, mais je pense y arriver... Tu en dis quoi ? »

Je jeune écuyer regarde son héros, les yeux pétillants, assez fier de la petite idée qu'il avait eux, pour sauver la demoiselle en détresse qui continuait de brailler.

***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyJeu 14 Mai 2020 - 9:02

C'est toi la brebis galeuse !

La brebis galeuse 1zqx
Je me relève, c'est pas facile avec mon bras tout engourdi. Je le colle contre moi pour pas qu'il me gène pas trop, ça met du sang partout. Il va falloir que je lave mes vêtements, naah~. J'avais pas prévu ça moi, j'avais juste prévu qu'on retrouve des kharouf et qu'on rentre tranquillement dormir. Puis avec l'adrénaline qui descend, j'ai un gros coup de fatigue et la douleur dans mon bras me lance de plus en plus. Je sort de quoi je désinfecter quand mon nécuyé me demander d'une voix un peu inquiète.

« A-au faite, ça va aller pour votre blessure ?! »

Je fais un rapide oui de la tête pendant que je nettoie ma blessure avec un peu d'eau et que je met mon onguent comme khaal Asuldan m'a apprit à le faire.

« Naah~, ça ira, mais il faudrait que je m'en occupe plus une fois rentré, ça peut s'infecter... »

Je réponds d'un air un peu préoccupé. Les morsures d'animaux sauvages, c'est jamais bien pour la santé, j'espère que je n'aurais pas une maladie à cause de ça. J'ai pas envie de rester dans la diour des Shrofire pour une éternité, c'était déjà gentil de leur part de me mettre dans la grande cabane avec les kharouf.

Le kelb aboie encore, j'espère que c'est parce qu'il a trouvé Carotte, aucune envie de me battre avec un loup avec un bras comme ça. Puis mes muscles sont passés de tout tendus à tout mous, j'ai un peu la tête qui tourne. Je suis tranquillement Skwirel tout en essayant de garder en tête l'endroit où le loup se trouve.

« Tu sais, la peau du loup est un peu abîmée mais elle faut du flous, on pourrait le ramener ! »

J'essaye de me concentrer sur la lanterne, avec ma tête qui tourne, c'est pas très facile d'avancer dans la nuit. L'air se fait très froid, il l'était comme ça avant ? Je sais pas mais je commence vraiment à pas être pas bien. Skwirel me dit quelque chose, j'ai pas le temps d'écouter que je me sent glisser et tomber dans la boue. La chute fait mal.

« Nardinamouk ! »


Juste à coté de moi, il y a un kharouf qui bêle. Je soupire et j'essaye de me redresser mais c'est vraiment très glissant.

« Nécuyé ? C'est Carotte ? »

Sûrement que oui, il peut pas y avoir des centaines de kharouf dans cette forêt. Je prends mon souffle et utilise mes forces restantes pour me lever.

« J'ai une idée, je vais pousser le kharouf hors du trou et après tu me tendra ton bâton ! »

J'essaye de pousser le kharouf de toute mes forces, pas facile, il pèse son poids et je glisse en même temps, mais je finis par le hisser comme je peux vers Skwirel, et à deux on réussit à le tirer hors de la bout. Voilà, on a sauvé Carotte.

« Maintenant, tends-moi ton bâton, nécuyé ! »

Ce qu'il fait, il tire de toutes ses forces et j'arrive à sortir. Par contre, les miennes de forces, j'en ai plus et je m'écrase par terre une fois hors du trou. J'essaye de me relever mais c'est même pas la peine, j'ai la tête qui tourne trop.

« Skwirel, j'ai un problème, j'arrive plus à être debout... »


Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyJeu 21 Mai 2020 - 8:00

jc2d.jpg

Wait a minute...

Carotte était sauvée ! Le jeune berger ne c'était jamais senti aussi heureux ! Il fit un câlin a la brebis, qui elle en revanche n'appréciait pas trop les démonstrations d'affection et se débattait dans les bras de jeune garçon. Skwirel la laissa sous la surveillance de M'Sieur, elle était épuisée et allait devoir prendre des forces avant de reprendre sa course ! Ce qui laisserait le temps à Skwirel de faire sortir Nyr de la tranchée.

Il tendit son bâton, comme avait demandé l'archer, puis tira de toutes ses forces pour l'extirper ! Avec la boue et Nyr qui semblait plus être un poids mort, ce n'était pas une mince affaire ! C'était même assez difficile, Skwirel n'avait jamais autant usé de sa faible force, mais finalement, son ami fit ramener hors du trou, sur le coup le berger tomba en arrière et Nyr se retrouva au sol lui aussi, reprenant tous deux leur souffle.

Le jeune garçon s'approcha de l'archer, vérifiant qu'il n'avait rien ou que ça blessure ne c'était pas aggravé. Puis il se leva, plus question de rester une minute de plus ici, ils devaient rentrer avec Carotte, soigner la blessure, envoyer quelqu'un d'autre pour récupérer la peau du loup. Nyr avait un peu de mal à se lever, alors il l'aida, mais rien à faire, il était trop épuisé et tenait à peine debout.

Ils se retrouvèrent dans une situation délicate et Skwirel ne pouvait pas se permettre de porter le blessé, il n'y arriverait pas ! Il fit les cent pas, réfléchissant à une idée où essayait plutôt d'en trouver une.

« J'vais chercher d'l'aide ne t'en fait pas ! Je... J'vais trouver un truc ! M'Sieur reste avec toi pour te protéger ! J'reviens vite ! »

Il retira sa cape pour couvrir Nyr, pour qu'il ait chaud pendant son absence ! Puis il donna un ordre simple et direct à M'Sieur qui s'assit gentiment au sol. Puis avec sa bête, il tapote l'arrière-train de Carotte, pour la forcer à se lever et à avancer. Une pratique qu'il avait l'habitude de faire pour diriger des moutons lorsqu'il n'en avait pas beaucoup, il donna un coup plus fort pour la faire courir et en quelques minutes Carotte et Skwirel avaient quitté Nyr et M'Sieur.

L'objectif était simple, rentré à la maison ! Et accessoirement ramener la brebis en sécurité. Même pas peur de se perdre, il avait un petit talent naturel pour ce qui était du sens de l'orientation. C'est sûr que parcourir la forêt avec un troupeau, il devait savoir d'où il venait et où il allait, il arrivait à retenir les trajets qu'il prenait.

Il parcourra la forêt en courant, il avait l'impression que le temps passait vite ! À cause de cette adrénaline qui bouillonnait et l’inquiétude qui l'étouffait, il devait se dépêcher, il s'en voudrait tellement s'il arrivait malheur à Nyr et M'Sieur... Il n'accorda que quelques minutes de pause à la brebis pour qu'elle reprenne son souffle, mais il ne la faisait courir aussi vie qu'il pouvait.

Pour M'sieur, cette attente semblait interminable, couinant un peu, inquiète pour son cher petit maître. Combien de temps, c'était passé depuis que Skwirel avait pris la route ? Cela ressemblait à l'éternité, mais fidèle à son poste, il resta auprès de Nyr, le reniflant parfois, il avait toujours cette odeur ignoble de sang ! Heureusement que la boue avait couvert, une partit de l'odeur... Maintenant l'étranger sentait la salle. M'Sieur aimait bien l'odeur de la salle, se rouler dans la boue, mais à chaque fois, il se faisait gronder parce qu'il salissait tout dans la maison.

Il couina de nouveau, comme son maître lui manquait ! Et la forêt n'était pas rassurante, toutes ces odeurs, ces bruits... En plus, il s’ennuyait et la fatigue le gagnait aussi, baillant de temps en temps, dévoilant ses redoutables canines. Puis la brise apporta à sa truffe une odeur familière, rassurante... Non attendez, deux odeurs familières et rassurantes ! Le chien-loup se redressa, remuant la queue content, puis d'est que la bouille de Skwirel apparu, il bout sur lui, le faisant tomber et ne se gêna pas à lui lécher le visage, le couvrant de bave.

Le jeune berger, épuisé, essoufflé, se contenta de sourire et de chasser vainement son chien. Puis une voix plus ferme et stricte calma le chien, qui s'écarta. Un jeune homme bien plus grand que Skwirel les rejoignit et releva le jeune homme. Il observa aussi les alentours, espérant qu'aucune créature est entendue le chien. Puis suivit le petit verger qui s'approche de Nyr, il le secoua doucement pour attirer son attention.

« Nyr ? He Nyr ! J'suis rev'nue ! J'ai ram'ner mon grand frère ! Maegpay, juste Maeg suffit, tu dois te souvenir d'lui non ?
- Skwi fait attention, il est blessé ! »

Le grand frère soupira assez agacé, il était évident que Skwirel avait dû expliquer ce qui s'était passé et il n'avait pas vraiment apprécié. En même temps, il avait l'impression que son petit frère enchaîne les bourdes. L'homme au cheveu noir s'approcha de Nyr, l'aidant avec une facilité à se lever.

« J'ai un prit un chariot pour vous emm'ner. Il y assez d'place pour vous, on va vos ram'ner à la ferme et vous soignez. J'suis vraiment navré que cet idiot vous a emm'ner dans ses bêtises. »

À ces mots, il guida Nyr vers le fameux véhicule. Skwirel croisa les bras, l'air boudeur, assez contrarier par les propos de Maeg. Il le suivit en rechignant un peu.

« On a un loup à récupérer aussi ! C'est Nyr qui l'a tué ! Cela nous fera d'l'argent, non ? »

Maeg le regarda, puis soupira avant d’acquiescer, c'était au moins... Deux bêtes contre un loup. Puis il se mit à pousser le chariot, Skwirel se mit en tête de marche pour le guider, lanterne à la main.


***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptyJeu 21 Mai 2020 - 13:41

C'est toi la brebis galeuse !

La brebis galeuse 1zqx
Skwirel était parti depuis un peu de temps déjà. Ma tête tournait toujours autant, mes yeux se fermaient tout seul. La respiration du kelb et les bruits de la forêt aidaient pas à forcer mes paupières à rester ouvertes. Et mon nécuyé revenait toujours pas. Je crois que j'ai finit par m'endormir. Fatigué comme j'étais.

J'ai rêvé que le kelb me parlait. Il avait la voix d'oumma, il me disait que j'étais trop imprudent. Que je n'aurais pas du venir aider Skwirel. Un empoisonneur doit préserver sa vie quitte à user de celle des autres, voilà ce que le kelb me disait. Je secouait la tête pour faire non, je voulais dire que je m'en fichait d'être empoisonneur, que j'aiderais les gens que j'aime quoi qu'il arrive, mais j'arrive pas à parler. Je suis obligé d'écouter sans rien dire et ça me donnes envie de pleurer. Le kelb se redresse et s'approche de moi pour me dire tout bas à l'oreille.

« Je tiens à toi tu sais... »

Je sursaute et j'ouvre les yeux. Le kelb est de retour à sa place, tout est toujours silencieux. Je soupire, je suis encore plus fatigué qu'avant de dormir. Quand l'animal se relève et secoue la queue, je tourne la tête lentement. J'ai du mal à voir, il fait sombre. Je vois juste une lanterne qui brille, le kelb bondit sur l'une des formes sombres. J'ai du mal à réfléchir, tout de suite, je me souviens pas de Skwirel, je me souviens du criminel qui avait failli me tuer avant que khaal Asuldan me sauve. Il était resté un bon moment à m'observer me vider de mon sang avant de partir. Je me dis que ça y est, je vais mourir tout seul. Sans même avoir revu Anu ou Theo. J'ai envie de pleurer.

« Nyr ? He Nyr ! J'suis rev'nue ! J'ai ram'ner mon grand frère ! Maegpay, juste Maeg suffit, tu dois te souvenir d'lui non ? »

C'est pas la voix du criminel. Il parlait avec une méchante voix grave. Non, c'est quelqu'un d'autre. J'essaye de réfléchir à qui c'est. Je le connais mais j'arrive pas à mettre de nom sur sa tête. Puis ce Maegpay, c'est qui déjà ? Je suis sur d'avoir entendu parler de lui avant mais où ? Dans le doute, je hoche la tête comme je peux pour dire oui. Même si je me souviens pas totalement de lui.

« Skwi fait attention, il est blessé ! »

Cette voix me dis quelque chose, vraiment, mais pas possible de me souvenir. Je cherche très fort dans ma tête. Je ne dis plus rien. Comme si je faisait le mort.

« J'ai un prit un chariot pour vous emm'ner. Il y assez d'place pour vous, on va vos ram'ner à la ferme et vous soignez. J'suis vraiment navré que cet idiot vous a emm'ner dans ses bêtises. »

Ah, c'est bon. J'y suis. Skwirel, j'ai aidé Skwirel pour ses moutons. Le loup m'a mordu le bras, j'ai fait un malaise. Je me souviens. Je souris pendant que je sent qu'on me soulève et qu'on me soutient, j'essaye de marcher mais je me fais juste traîner comme un saadash.

« Skwirel, bon necuyé... »

Je marmonne d'un air un peu skrii. Je sais pas vraiment ce qui se passe autour de moi, on me pose quelque part et c'est à nouveau le noir complet. La Kmera veille sur moi, tout ira bien.

Quand je me réveille, c'est parce que mon bras me pique. J'entrouvre les yeux, je suis plus dans la forêt, je suis dans une chambre, j'observe tout autour de moi. Pas une chambre très meublée ni très grande. En tournant la tête, je vois Skwirel à mon chevet. Et un autre bonhomme que je connais, ça doit être Maeg, le frère dont il parlait.

« Salam... » Je marmonne encore plein de sommeil.

Je grimace encore pendant que le plus âgé me met un liquide sur la peau toute déchirée de mon bras. A l'odeur, c'est de l'alcool. Il désinfecte. Puis il m'enroule bras de bandages. Je le remercie d'un signe de tête parce que j'ai l'impression de pas avoir la force de dire shokran. Une fois qu'il a terminé, j'attends un moment pour rassembler mes forces et me redresser un peu.

« J'ai pas envie de vous embêter trop longtemps, je vais retourner dans la grange dormir un peu et demain je partirais. »
Skwirel
Skwirel
22
18/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 24 ans
Métier: Berger
Couleur: #228B22 - ForestGreen
PAYSAN
La brebis galeuse EmptyVen 22 Mai 2020 - 9:56

jc2d.jpg

Wait a minute...


Les deux frères avaient ramené Nyr à la ferme, après avoir récupéré le corps du loup et avoir enterré les restes de Navet et Asperge, histoire que l'odeur n'attire pas d'autres créatures. Ce fut un long trajet qui s'était fait en silence, Maeg et Skwirel tiraient le chariot qui transporter le jeune Nyr, tout endormit. M'Sieur fermait la marche, tout le monde était épuisé.

Chez la famille, tout le monde c'était réveiller à cause de l'arrivée au milieu de la nuit de Skwirel, pour demander de l'aide. Depuis qu'il était parti avec l'ainé, le dernier frère c'était assurer que tous les moutons étaient présents dans l'étable et avait bouché quelques trous pour éviter qu'un prédateur n'y pénètre. Le père avait fait le tour de la propriété, pour s'assurer que rien ne rôdait et attendant le retour de ses fils, puis la jeune mère attendait à l'intérieur de la maison, la réchauffant avec la cheminée et préparant les soins.

Une fois arrivé, Nyr fut rapidement mis en charge, le père et l'ainé l'emmenèrent à l'étage et l’installèrent dans la chambre de Skwirel, qui n'avait pas son mot à dire et qui restait silencieux. Une fois le blesser installé, Maeg reçu de la part de sa mère, de quoi soigner le bras. Le jeune berger le regarda faire, surveillant la moindre réaction de Nyr, il somnolait presque, mais son inquiétude était plus grande, il voulait s'assurer qu'il n'avait rien de grave.

Un léger sourire se dessina sur son visage, voyant le blesser sortir de son sommeil, il ria légèrement en voyant les grimaces qu'il faisait. Désinfecter une blessure n'avait jamais rien d'agréable, mais c'était nécessaire. Puis un beau bandage couvrit la blessure et voilà ! Maeg rangea un peu le matériel, laissant le temps à Nyr de reprendre ses esprits, puis il s’approcha pour lui répondre, mais le jeune Skwirel prit les devants.

« Ho non ! T'en fais pas ! Tu peux garder ma chambre pour la nuit, tu dormiras mieux et tu as besoin de repos ! Et pui- Aïe ! »

Skwirel avait reçu une tape sur la tête, de la part de son ainé, une manière de dire "tait toi, tu parles trop" et aussi parce qu'il n'avait pas apprécié que s'être fait piquer sa place pour répondre.

« Nous sommes vraiment désolés pour ce qui s'est passé... À cause des erreurs de Skwirel, vous êtes blessé, alors pour nous excuser de ce désagrément vous dormirez dans sa chambre. Il dormira ailleurs ne vous en fait pas, d’ailleurs Skwirel à oublier de vous dire quelque chose. »

Il termina cette phrase en jetant un regard sévère à Skwirel, qui baissa son regard puis légèrement la tête, jouant avec ses doigts.

« Je suis désolé de t'avoir traîné dans mes problèmes... C'était ma responsabilité, mes erreurs et je devais donc faire ça moi-même... À cause de moi, je t'ai mis en danger et tu es blessé et pardon... »

Maeg sourit d'un air satisfait et se contenta de partir en emportant le matériel de soin. Skwirel soupira, plutôt agacé d'être traité comme un moins que rien et de devoir s'excuser à chacune de ses erreurs, ce qui arrivait assez fréquemment malgré tout. Il avait eu d’ailleurs droit à des remarques de la part de son père, comme il s'y attendait... Heureusement que Nyr dormait, sinon il aurait pu entendre la voix de l'homme raisonné dans toute la maison. Skwirel allait avoir une liste de corvée arrivée en plus de son travail ! Et ça ne serait pas surprenant s'il n'avait plus le droit d'aller dans la forêt avec le troupeau.

Puis on vint lui lécher le visage, c'était M'Sieur qui avait dû attendre hors de la chambre, il était content de pouvoir entrer, mais surtout pour pouvoir d’installer sur le lit ! Enfin un repos bien mérité, le chien avait l'habitude de dormir avec son maître dans le lit et la présence de Nyr à la place de celui-ci ne le dérangeait guère, bien au contraire, on dirait même qu'il était content de le voir aussi. Il lui fit quelque léchouiller a une main, remuant la queue content avant s'installer, posant sa tête sur les jambes de Nyr.

« Il t'aime bien on dirait ! »

Skwirel sourit plutôt amusé, puis se sourire s'effaça petit à petit, il n'avait pas trop le moral.



***


Il s'exprime en #228B22 - ForestGreen
code by lizzou.
Nyr
Nyr
110
01/04/2020

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Métier: Mercenaire
Couleur: #DB5969
MERCENAIRE
La brebis galeuse EmptySam 23 Mai 2020 - 13:45

C'est toi la brebis galeuse !

La brebis galeuse 1zqx
Ils me disent que je peux garder la chambre. Et en plus c'est la chambre de Skwirel, mince. J'essaye de me redresser comme je peux et je finis en position assise contre les oreillers. C'est là que je remarque que mes vêtements tachés de boue ont été enlevés. Je regarde Skwirel en lui souriant.

« Chokran...Enfin, je veux dire merci. »


Je regarde mon bras couvert de bandages, je suis content. Au moins une chose de réglé, ça fait un peu mal quand je bouge mais si je fais attention, ça guérira vite. Mais en y repensant, je grimace et je réfléchit à haute voix.

« Zut, ça va pas être facile pour tirer à l'arc, ça... »

Quand Skwirel me dit que le kelb m'aime bien je regarde l'animal sans rien dire, puis je souris et je viens caresser le toutou sur la tête, il secoue la queue et me répond en me léchant les mains. Ça chatouille alors je rigole un peu.

« Il faut pas t'en vouloir, nécuyé, je suis un mercenaire, le danger c'est mon travail. » Je dis d'une voix toujours aussi fatigué. « Et tu es venu chercher de l'aide, je suis content que tu ai été là, vraiment. »

Je baisse les yeux et mon sourire disparaît. J'ai plein de vilains souvenirs dans la tête maintenant. Je me souviens tout à fait de la fois où j'ai failli rejoindre la toundra quand le criminel que je poursuivait m'a planté mon propre poignard dans l'épaule. Je peux encore l'entendre en train de ricaner...« Un petit empoisonneur hein, on va voir ce que tes poisons font sur toi. » .C'est ce qu'il disait pendant que j'essayais de m'éloigner de lui en rampant. Chokran aux déesses, je suis immunisé à la plupart de mes préparations. Mais le coup de lame a laissé une cicatrice et je pense pas qu'elle disparaîtra un jour.

Je frissonne un peu et je secoue la tête. Le kelb semble comprendre que quelque chose ne va pas parce qu'il vient se rapprocher pour me lécher le visage, je rigole un peu et essaye de le repousser. Puis quand il se calme et reviens à sa place, je me tournes vers Skwirel avec un petit sourire confiant.

« T'en fais pas, quand je pourrais me lever, je parlerais à ta oumma et ton baabaa, ils doivent savoir que c'est moi qui t'ai proposé mon aide. »

Je lève mon bras blessé comme je peux pour venir lui tapoter l'épaule, histoire de le consoler un peu.

« Carotte va bien ? »
Contenu sponsorisé
La brebis galeuse Empty

Laisse-nous un petit mot !
NOS PARTENAIRES
La brebis galeuse 64ozdecay-100La brebis galeuse Hokv_b11 La brebis galeuse Part6Hell Dorado